Les hommes du maquis

 Cette page est dédiée aux hommes et aux femmes du maquis de l’Oisans.

Tous les éléments figurant sous chaque patronyme proviennent de sources authentifiées. Les ouvrages de référence et les archives donnent beaucoup d’informations. Mais pas seulement : les familles et les historiens apportent aussi leur part.

Pour chaque maquisard, on trouvera en plus d’une photo, au mieux trois rubriques :

  • état-civil et vie civile;
  • son passage au maquis;
  • les nominations, décorations et points administratifs, les lieux de mémoire, site internet ou documents où il est fait référence à l’intéressé. 

Recherchez avec la première lettre du nom de famille


Recherchez avec la première lettre   

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 
Abbé Pierre Béchard
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Abbé Pierre Béchard

Pseudo : Abbé Béja

Curé de Livet. 

Aumônier catholique du Maquis. 


Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").


Aguétan Desparte
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/0194
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Aguétan Desparte

Membre de la section Merlin.


Akka Ben Lhacem (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Akka Ben Lhacem (Marocain)

Né en 1917. 

Célibataire, habitait à Douar Aït Rachi Khermisset (Maroc).

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Alain Albert Brian
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 28/08/1944

Alain Albert Brian

Né le 11 août 1919 à Chantelouve (38) de Louis et de Eugénie Ricltemuler. Il était l'époux d'Irma Zeppa.

Le 26 août 1944 il est blessé accidentellement par le sergent Wolf qui manipulait une arme.

Le 28 août 1944 Il meurt de ses blessures à l'hôpital militaire de La Tronche (38). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts d'Allemont (38).

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Albert Angelier
Civil exécuté par les Allemands /
Du 15/08/1944 au 15/08/1944

Albert Angelier

Le 15 août 1944, fusillé à Allemont (Isère).


Albert Challande
Sous-secteur de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Albert Challande

Pseudo : Christophe

Matricule au maquis : 2791.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 en trois sous-secteurs, il devient chef du sous-secteur de Grenoble.

Son P.C. est à Vizille (LP p.135).

En septembre 1944, il prendra le commandement d'une des quatre compagnies de fusilliers-voltigeurs du 1er BIC.


Croix de guerre 1939-1945.


Albert Dutour
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Albert Dutour

Pseudo : Dubout

Ne le 12 septembre 1915.

Marié et père d'un enfant, il habiait à Montbrun-les-Bains (26).

Médecin du maquis.

Le 10 juillet 1944 il accompagne le détachement qui part à Saint-Jean de Maurienne avec Marianne comme infirmière. Au retour, il témoigne auprès de Lanvin de la trahison de Sacha.

Promu au grade de capitaine le 19 septembre 1944 au titre du maquis.


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Albert Fortier Beaulieu
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 1 / Section Fram
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Albert Fortier Beaulieu

Pseudo : Fram

Matricule au maquis : 2481.

Chef de la section de réserve de Livet (LP p.124). 

Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée comme 2ème section du groupe mobile n°1.

Le 5 août 1944, sa section est inspectée par le capitaine Lanvin.

Le 11 août 1944, commande sa section aux combats de la Gorge de Séchilienne.


Auteur du compte-rendu des mouvements de sa section du 9 au 15 août 1944.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Albert Gaberan
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Albert Gaberan

Pseudo : Cadet

Matricule au maquis : 2561.

Membre de la section Merlin.


Albert Sert-Marc
État-major /
Du 01/01/1944 au 22/08/1944

Albert Sert-Marc

Pseudo : Petit Louis

Né le 29 mars 1915 à Vizille (Isère). 

Ancien sous-officier des Bataillons d'Afrique (les fameux "bat' d'Af'"). 


Homme de Langlet, alias général, prêté par Paradis et affecté au Maquis de l'Oisans comme guide dans l'Ornon (LP p. 41).

Le 9 juin 1944, il vient dénoncer à Lanvin de la part de Paradis une famille de collaborateurs qui sont arrêtés le jour même.

Le 12 juin 1944, il procède à l'arrestation à Oulle de deux collaborateurs notoires et réquisitionne leurs deux mulets.

Le 14 juin 1944, il est chargé du ramassage des mulets de l'armée auprès des paysans.

Le 30 juin 1944, il frôle la catastrophe sur une méprise après la relève des GMR du fort du Mûrier. 

Le 11 juillet 1944, il procède sur ordre de Normand à l'arrestation et à l'exécution de Sacha, convaincu de traîtrise.

Il procède également à l'exécution du traître Berthon.

En août 1944, avant la Libération, il est tué à Grenoble (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Oz (38).


Alexandre Rogovin (Russe)
État-major
État-major /
Du 12/06/1944 au 31/08/1944

Alexandre Rogovin (Russe)

Pseudo : Alexandre

Le 12 juin 1944, rejoint le Maquis et il est attaché à l'État-major.
Le 14 juin 1944, mission de liaison auprès du Valbonnais (LP p.52).
Le 7 juillet 1944, mission de liaison auprès du Vercors (LP p.86).
Le 13 juillet 1944, participe à la mission au Vercors (LP p.101).
Le 16 juillet 1944, participe à la mission au Vercors (LP p.106).
Le 20 juillet 1944, accrochage au retour du Vercors (LP p.114).
Le 30 juillet 1944, est nommé officier de liaison du capitaine André Lanvin-Lespiau.
Chef du Groupe mobile n° 2.

Le 14 août 1944, mission de liaison auprès du Grésivaudan (LP p.197).


Auteur d'un rapport sur les actions du GM2.

Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Ali Ben Amar (Tunisien)
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
1er Bataillon d'infanterie coloniale /
Du 01/09/1944 au 23/09/1944

Ali Ben Amar (Tunisien)

Né en 1905 à Kairouan (Tunisie). 

BIC Secteur A (Isère) Incorporé au Bataillon de l'Oisans.
Le 23 septembre 1944, il est tué aux Abris (Modane - Savoie) alors qu'il était en reconnaissance avec Pelletier


Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes (Sous le nom : Ben Ali Amar).

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Amédée Saïd
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Amédée Saïd

Membre de la section Merlin.


André Brun
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

André Brun

Pseudo : ded

Matricule au maquis : 2502.

Membre de la section Merlin.


André Jullien
État-major /
Du 01/07/1943 au 31/08/1944

André Jullien

Pseudo : Briançon

Matricule au maquis : 2326.

En juillet 1943, il devient chef d'un groupe franc de Grenoble.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de cinq des 18 sections A de Grenoble.

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 2ème bureau (Renseignements - Propagande) à l'état-major du maquis.


Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").


André Le Barbu
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
État-major / Intendance
Du 00/11/1943 au 16/08/1944

André Le Barbu

Pseudo : Barbusse

Mari de Raymonde Le Barbu et fils de Pierre Le Barbu et de Marie Ange Geffroy, domiciliés à Plouha (22). il épouse Raymonde Daillencourt le 9 octobre 1943 à Vizille (38).  Le couple vit un temps 24 rue Pierre Loti à Plouha (22) puis part dans l'Isère. Elle est enceinte et doit accoucher en août 1944.


Il s''est rallié au Maquis dès le premier contact. 

Fin octobre 1943, il a été affecté dans le sud-ouest. 

Il a ensuite traversé toute la France pour se battre au Maquis

Le 16 août 1944, ils sont surpris par les troupes allemandes en plein sommeil avec trois autres résistants dans un chalet d'alpage aujourd'hui disparu. Ils sont tous les cinq fusillés puis leurs corps sont brûlés dans ce chalet aux Granges à Allemont (Isère).

Le 16 août 1944, fusillé et brûlé aux Granges à Allemont (Isère).


Orthographié Barbusse dans LP.

Son nom figure sur la stèle S A01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.


André Lespiau
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

André Lespiau

Pseudo : Lanvin

Matricule au maquis : 2301.

Chef du maquis de l'Oisans.

Le 23 décembre 1942, lendemain de la démobilisation, il prend le commandement de la 14ème compagnie des GMICR au camp des Darboussières.


André Picard
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

André Picard

Pseudo : Pic

Membre de la section Merlin.


André Ponsonnet
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

André Ponsonnet

Matricule au maquis : 2337.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1, il devient chef du service Armement-Munitions.

Le 4 août 1944, il récupère l'armement du coup de main de Pelletier à l'Abbaye.

Le 7 août 1944, il s'installe avec son service aux Roberts.


Orthographié Pounette dans LP.


André Robert Bellet
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
6ème Bataillon de chasseurs alpins /
Du 01/09/1944 au 12/04/1945

André Robert Bellet

Né le 07 septembre 1923 à Chapareillan (38).


Tué à l'ennemi le 12 avril 1945 au Fort de Montfroid à Bramans (73).

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Chapareillan (38).


André Sibellas
Mouvement Libération-Sud de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 12/07/1944

André Sibellas

Pseudo : Ric ou Martin

Né le 12 mai 1897 à Bourg en Bresse (01). Il épousa Jeanne Albert en 1923. 

Il rentre dans l'entreprise de sa belle-famille pour s’occuper du papier peint et de la peinture. Cette association donne naissance à la société A.G.F (Albert, Gendre et Fils) en 1932/1933. L’affaire se poursuit et se développe jusqu’au début de la seconde guerre mondiale. Pendant cette période troublée de l’histoire de France, André Sibellas décide de prendre les armes contre l’occupant, après l’invasion de la zone libre par les forces allemandes, en rejoignant les rangs de la résistance/ Il devient chef du mouvement Libération-Sud de Grenoble.

Il représentera son mouvement à la fameuse réunion du mardi 25 janvier 1944 à Meaudre (Monaco) dont le procès verbal est en ligne.

Fusillé par les Allemands le 12 juillet 1944 à Genas (69). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.


Antoine Bonifassi
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 15/08/1944

Antoine Bonifassi

Né le 18 octobre 1925 à Nice (Alpes Maritimes) d'Auguste Bonifassi et de Claire Bergia. 

Domicilié 34 avenue de la Californie à Nice (06).


Affecté au G.M.R. (Groupe Mobile de Réserve), il rejoint la Résistance.

Le 11 août 1944, il est envoyé en mission de destruction de la locomotive de Rioupéroux, mission qu'il remplira le 12 août 1944 à 5h30 du matin. Le lieutenant Menton écrira : 

"Depuis le 13, l’équipe de Bonifassi n’est pas rentrée. Bonifassi, le courageux Niçois qui, avec son compatriote et compagnon Lebon, protégeait les destructions de la Romanche, le sergent Bonifassi est tombé pour la France le 15 août, au lendemain de notre victoire. Le 24 seulement nous retrouverons son corps, affreusement mutilé, dans le charnier de Rioupéroux".

Le 15 août 1944; il est tué à l'ennemi avec d'autres maquisards à Rioupéroux (38).


Acte de décès dressé le 30 septembre 1944 à Livet-et-Gavet (38)

Mort pour la France. 

Son nom ne figure sur aucune stèle.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Repose au carré militaire (tombe 60) du cimetière communal de Caucade à Nice (06).


Antoine Sylvain André Bourelly
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 11/07/1944

Antoine Sylvain André Bourelly

Pseudo : Jean-Paul ou Saint-Just

Né le 15 décembre 1920 à Marseille (Bouches du Rhône). 


Secteur 5 FTPF : 2ème compagnie du 9ème bataillon.

Tué le 11 juillet 1944 lors de l'attaque du fort du mûrier à Gières (Isère). 


Mort pour la France.

Son nom figure sur le monument M L03 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Gières (38).

Son nom apparaît avec son nom et son pseudo en guise de prénom sur le monument de l'Infernet.


Antony Seigle-Ferrand
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 06/06/1944
/ Section Merlin
Du 06/06/1944 au 01/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Antony Seigle-Ferrand

Pseudo : Merlin

Sous-lieutenant T.F.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des deux groupes francs de Vizille. 

Le 8 juin 1944, traquenard à Jarrie (LP p. 38).

Le 14 juillet 1944, fiançailles avec Ariel du maquis.

Le 30 juillet 1944, son G.F. passe en réserve de secteur.

Le 2 juillet 1944, il reprend le poste GMR de l'Abbaye avec Pelletier.

Le 17 août 1944, il est chef de section au GM2.

Le 22 août 1944 il participe à aux combats de la Croix du Mottet.


Chevalier de la Légion d'honneur avec citation : 

"Officier des Forces françaises de l'intérieur, dynamique et courageux.

Nommé chef du groupe franc de Vizille, a su, sous son énergique impulsion, entraîner sa formation et lui donner une valeur combative certaine qui lui a permis d'accomplir avec succès de nombreuses actions contre l'ennemi.  A rejoint les Forces françaises de l'intérieur du secteur 1 de l'Oisans le 6 juin 1944, à la tête de cinquante hommes armés.

Jusqu'à la Libération, a constamment été en action dans l'Oisans et jusqu'à Grenoble, prenant part aux combats de Jarrie le 9 juin 1944, d'Uriage le 10 juillet, de Vizille le 22 août 1944 et de Gières le 24 août 1944. S'est particulièrement distingué le 22 août 1944 à Vizille où, avec cinq hommes, il a attaqué une section ennemie qui a laissé de nombreux morts sur le terrain, capturant 18 prisonniers et récupérant deux armes automatiques".

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


Auguste Grenier
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/08/1944 au 14/08/1944

Auguste Grenier

Pseudo : André

Il est chef de section au GM4.

Le 14 août 1944, il est blessé au combat des Grandes Rousses (LFM p.137). Il sera soignée par Eugénie Basaldella et sa fille Élise. Le capitaine Menton écrira : 

"Le sergent-chef André que ses blessures ne privent ni de la parole ni du regard, entretient une gentille idylle avec sa jolie petite infirmière, Lisette Basaldella qui après la Libération deviendra sa fiancée puis ensuite sa femme".

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet où il manoeuvre sa section de manière très audacieuse.


Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Auguste Vernet
État-major /
Du 10/07/1944 au 31/08/1944

Auguste Vernet

Pseudo : Rac

Père de Élie Vernet du maquis de l'Oisans, tué par la Gestapo le 8 juin 1944 à Grenoble.


Le 10 juillet 1944, il devient chef du 5ème bureau (Opérations spéciales) à l'état-major du maquis.


 
Bachelet
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Bachelet

Le 22 août 1944 il particpe au combat de la Croix du Mottet où il fait un prisonnier allemand.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Bang Tiot Matricule : 17203
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Bang Tiot Matricule : 17203

Pseudo : Matricule : 17203

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Barbusat
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Barbusat

Agent de liaison.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Bayer
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Bayer

Infirmier.

Lé 17 août 1944, il est blessé au cours du combat de Vaujany.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Bayle
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Bayle

Le 14 aoît 1944, il s'occupait de l'hôpital FFI à l'Alpette.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Bébert
Section de réserve
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bébert

Pseudo : Bébert

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Bel
Groupe mobile n° 4
/
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bel

G.M.4. (LFM p.142). 

Vieux légionnaire, caporal et médaillé, remplissant les fonctions de cuistot (LFM p.142). 
Le 14 août 1944, déserte en plein combat. Est finalement récupéré deux jours après et absous (LFM p.142). Le lieutenant Menton raconte : 

"à peine suis-je hors de vue qu’il reprend son sac et se faufile dans les rochers ! Bien sûr, il s’est trouvé devant la haute montagne comme un premier communiant devant une poule de luxe. Après avoir pataugé deux jours d’un pic à l’autre, ce crétin est allé s’affaler au fond d’une crevasse de dix mètres en plein glacier de la Clochette. Il restera là 48 heures sans bouger, bien qu’il se soit fait aucun mal sérieux.

Par fortune inouïe, un paysan venant de Maurienne et passant miraculeusement le long de la dite crevasse, aperçut le bonhomme et l’en tira, mort de faim, de fatigue, à moitié gelé et complètement aphone. Le mettant à la porte du groupe mobile, je l’ai absous car j’ai compris qu’il n’était pas venu au maquis pour se battre mais pour sauver son ménage de la misère".

Le 21 août 1944, il passe en conseil de guerre et déclaré irresponsable.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Benjamin Kleimberg (Polonais)
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Benjamin Kleimberg (Polonais)

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Son nom apparaît avec l'orthographe Kleinberg sur le monument de l'Infernet.


Bernard Cocrelle
11ème Bataillon de chasseurs alpins /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bernard Cocrelle

Né le 04 septembre 1901 à Fécamp (Seine Inférieure). 

Le 27 août 1945, meurt à Grenoble (Isère). 

Non mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Bon
Groupe mobile n° 4 /
Du 30/07/1944 au 13/08/1944

Bon

Ancien G.M.R.

Arrêté et passé à tabac par les F.T.P. de Luitel.

Intégré au Groupe Mobile n°4.

Le 13 août 1944, meurt au maquis au combat des Roches Rouges.


Mort pour la France.


Bouchard
Sous secteur d'Uriage
Sous-secteur d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bouchard

Pseudo : Lebreton

Deuxième chef du sous-secteur 3 (Uriage) du Secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère.
Le 22 juillet 1944, inspecté par le capitaine André Lanvin-Lespiau (LP p.117).


Cité dans le rapport de patrouille du lieutenant Menton des 6 et 7 août 1944 à Pont-de-Claix.


Boyau
Groupe franc d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944
Groupe mobile n° 4 / Groupe franc
Du 30/07/1944 au 22/08/1944

Boyau

Membre du Groupe Franc d'Uriage commandé par Max (LP p.139).

En août 1944, il est un agent du service de renseignements du GM4.


Orthographié Boyeau dans LP.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Brachmi-Bel-Aoui
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Brachmi-Bel-Aoui

Pseudo : Jimmy

Membre de la section Merlin.

Est-il le Marocain, Jimmy, tireur mitrailleuse au GM4?


 
Cadet
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Cadet

Le 18 août 1944 il est chef de groupe au GM2.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Casimir Berthon
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Casimir Berthon

Membre de la section Merlin.


Cécil
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 15/06/1944

Cécil

Originaire de Jarrie (38). 
Intendant du lieutenant T.F. Merlin (LP p. 47). 
A disparu de la circulation mi-juin 1944. 
Recherché par le secteur 5 pour une affaire de détournement d'une somme d'argent qui lui a été remise au titre de la Résistance en 1943 (LP p.72).


Charles Rousset
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 17/02/1944

Charles Rousset

Tué par la Gestapo le 17 février 1944, tué à Vizille (Isère) en même temps que Jeanne et Paul Bonthoux et Maurice Chauvin.


Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).


Charles Wolmark
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Charles Wolmark

Pseudo : Maurice

Né le 21 janvier 1921 à Varsovie (Pologne), il est arrivé en France à l'âge de 2 ans.

Il militait dès l'avant-guerre au sein des jeunesses communistes. Il est domicilié 96 rue de la Folie-Méricourt à Paris 11.

Franc-tireur populaire (FTP) et responsable de l'Union de la Jeunesse Juive,

Le 24 juillet 1944, il est arrêté par la milice à Grenoble avec Isaac Baumol, responsable de l'UJRE.

Le 30 juillet 1944, il est tué à Charnècles (38).


Mort pour la France.

Cité sur le site memorial-genweb.

Repose au Père Lachaise à Paris (75).


Chef Salvi
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Chef Salvi

Pseudo : Chef Salvi

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse (PC au Péage-de-Vizille). 

S'est rallié au Maquis dès le premier contact. 
Affecté dans le sud-ouest.


Chef Vallat
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Chef Vallat

Pseudo : Chef Vallat

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse (PC au Péage-de-Vizille). 

S'est rallié au Maquis dès le premier contact. 
Affecté dans le sud-ouest. 
Grièvement blessé dans les combats de la poche de Royan.


Czeslaw Tustanowski (Polonais)
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 21/08/1944

Czeslaw Tustanowski (Polonais)

Né le 18 octobre 1916 à Przemyse (Pologne) de Mieczyslaw et de Otylia Bergès. Il fut l'époux de Halina Czarnecka.

Le 11 août 1944, participe à la tête de sa section au combat du col du Glandon.

Le 21 août 1944, participe à la tête de sa section au combat de Grande-Maison.

Tué au combat le 21 août 1944 à Grande-Maison - Vaujany (Isère).


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Repose à la Nécropole nationale La Doua à Vileurbanne (69) (Carré A Rang 17 Tombe 13).

Cité dans le compte-rendu de l'aspirant Vanier sur les combats du GM5 les 11, 21 et 22 août 1944.


 
d'Hervillie
/
Du 00/06/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section Nallet
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

d'Hervillie

Pseudo : Armand

"Colosse blond" (LFM p.138). 
Ancien garde républicaine. 


Fin juin 1944, il rejoint le maquis. 

Le 3 juillet 1944, commande l'action à Uriage (LP p.79). 

Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée dans le Groupe Mobile n°4. 

"Armand est un colosse blond que les miliciens d’Uriage ont appris à connaître, toujours souriant, quoique toujours inquiet de la condition de ses hommes".

Le 13 août 1944 prend le commandement de la 1ère section du G.M.4 à la place de Nab, blessé..

Le 14 août 1944, il participe au combat des Grandes Rousses où il a un comportemant au feu exceptionnel  :

"Les Allemands virent tout à coup surgir le long de la montagne, une bande de démons hurlants conduits par un immense colosse blond, le chef Armand, à la voix de stentor, gesticulants, bondissants, disparaissant et ressuscitant dix pas plus loin, sans souci du feu redoublé semblant se multiplier sans fin et ameuter d’autres hordes à l’infini... C’est encore Armand qui lâche le dernier coup de fusil de la journée et fait la dernière mouche".

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité (Derviller) dans les mémoires du capitaine Menton.


Dang Ngoe Matricule : 19813
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Dang Ngoe Matricule : 19813

Pseudo : Matricule : 19813

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


de Oto
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 31/07/1944 au 15/08/1944
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

de Oto

Pseudo : Lupin - Fiat

Chef d'une section de réserve à Livet. 

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de Livet. 

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


de Oto
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 31/07/1944 au 15/08/1944
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

de Oto

Pseudo : Lupin - Fiat

Chef d'une section de réserve à Livet. 

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de Livet. 

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


De Soula
Les contacts à Rioupéroux /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

De Soula

Commerçant de viande à Rioupéroux. 
Chez lui est entreposé l'armement volé le 25 mai 1944 à Tullins (LP p 32).


Ded
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Ded

Pseudo : Ded

Chauffeur du lieutenant T.F. Merlin. 
Le 8 juin 1944, Traquenard à Jarrie (LP p. 38).


Diablet
Jeunesse et montagne
Jeunesse et montagne /
Du 01/01/1944 au 01/07/1944

Diablet

Pseudo : Diablet

Chef du poste de Jeunesse et Montagne du Recoin de Chamrousse. S'est mis d'emblée à disposition du Maquis. 
Pris dans une rafle, il a été fusillé début juillet 1944 dans le Grésivaudan.


Diem

Sous-officier à la 13ème Compagnie indochinoise des G.M.I.C.R. de Pont-de-Claix.

Le 5 juillet, a rallié le Maquis (LP p.81).


Do Da Matricule : 13417
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Do Da Matricule : 13417

Pseudo : Matricule : 13417

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Do Tu Matricule : 20537
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Do Tu Matricule : 20537

Pseudo : Matricule : 20537

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


 
Élie Fortuné Roux-Fouillet
Groupe Combat /
Du 01/01/1944 au 04/01/1944

Élie Fortuné Roux-Fouillet

Pseudo : Capitaine Pisner

Né le 14 janvier 1894 à Saint Martin d'Hères (Isère). 

Le 04 janvier 1944 tué à Mauthausen (Autriche) selon J.O.R.F. n° 022 du 27 janvier 1999.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


 
EM Belier
Sous-secteur de la Basse Romanche /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

EM Belier

Premier chef du sous-secteur 2 (Basse Romanche) du Secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère.


EM ellat
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM ellat

Adjoint du lieutenant Galland, chef du Centre d'Instruction du Secteur (C.I.S.) de Livet (LP p.127).


EM Louis
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM Louis

Chef d'une section de réserve à Livet.
Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.


EM Roger Beylier
Armée secrète en Isère /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

EM Roger Beylier

Lieutenant T.F. 

Officier d'active, deux fois évadé des offlags d'Allemagne. 

Chef de l'Armée secrète à Vizille. 
Chef d'une section A de Vizille.


EM Section marocaine
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM Section marocaine

Section de réserve.
Le 30 juillet 1944, passe en réserve de secteur.


EM Vizille
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM Vizille

Section de réserve.
Le 30 juillet 1944, passe en réserve de secteur.


 
Émile Loubet
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Émile Loubet

Pseudo : Canadien

Membre de la section Merlin.


 
Eugène Arnold
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Eugène Arnold

Pseudo : Gégene

Membre de la section Merlin.


Eugène Fagniel
Groupe mobile n° 1 /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Eugène Fagniel

Le 30 juillet 1944, tué à Charnècles (Isère).


Orthographié Fagne dans LP.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts d'Échirolles (38).


 
Fayol
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Fayol

Pseudo : Fayol

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse (PC au Péage-de-Vizille). 

S'est rallié au Maquis dès le premier contact.


Fayolle
Les contacts à Jarrie /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Fayolle

Pseudo : Petit Ours

Ingénieur de l'Electrochimie de Jarrie (LP p.141). 

Le 30 juillet 1944, rejoint le Maquis avec 6000 litres de carburant volés en Maurienne (LP p.141).


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Firmin Galera
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 31/07/1944 au 15/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Robert
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Firmin Galera

Pseudo : Robert

Matricule au maquis : 2497.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des deux groupes francs de Jarrie, appelé "groupe franc Robert". 

Après la trahison et l'arrestation de Prunier et la fuite de Cécil, il deviendra le troisième chef de la section A de Jarrie.

Le 27 juin 1944, désigné chef de l'Armée secrète de Jarrie par le capitaine André Lanvin-Lespiau. 

Le 20 juillet 1944, participe avec son groupe franc au coup de main au Saut du Moine (LP p.112). 

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.

Le 16 août 1944 il est chef de section au GM2.

Le 22 août 1944 il participe avec sa section au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Fontaine
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Fontaine

Pseudo : Rivière

Le 30 juillet, est nommé officier de liaison du capitaine André Lanvin-Lespiau. Deuxième chef du service du Génie et des Transmissions à l'État-major du Secteur 1. Spécialiste "destructions et sabotages".


Cité dans le compte-rendu du 21 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


 
Gabrielle Giffard
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Gabrielle Giffard

Pseudo : Ariel

Première fille à rejoindre le Maquis. Entrée dans la section du lieutenant Merlin. Refuse de la quitter pour un poste de radiographiste (les ordres de l'Armée secrète interdisaient les femmes dans les unités de combat). Reste dans un Groupe Franc avec Merlin comme chef qui passe aux ordres du lieutenant Vellard.

Le 14 juillet 1944, fiançailles avec le lieutenant T.F. Merlin.


Gardette
Les contacts à Venosc
Les contacts à Venosc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Gardette

Pseudo : Gardette

Adjoint de Mousse qui planque Goudette et le capitaine (futur général, chef d'état-major général de l'armée) Charles Ailleret (LP p.119).


Gaston Couturier
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Gaston Couturier

Membre de la section Merlin.


Gauthier-Mouton
Armée secrète en Isère /
Du 01/03/1943 au 31/08/1944

Gauthier-Mouton

En mars 1943, il devient chef de section AS à Vizille.


Georges
Groupe franc de Pont-de-Claix /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Georges

Chef d'un groupe Franc à Pont-de-Claix.


Georges Bois
État-major B1
Mouvement Combat /
Du 01/01/1943 au 01/07/1944
État-major /
Du 01/07/1944 au 31/08/1944

Georges Bois

Pseudo : Sapin

Né le 14 septembre 1908.

Un des pionniers de Combat

Marié et père d 'un enfant, il habitait 4 rue Berthe de Boissieux à Grenoble (38).


Matricule au maquis : 2324.

N'avait pas "lâché le morceau" et était encore résistant en 1943 (LP p.22). 

En juillet 1943, il devient chef d'un groupe franc de Grenoble.

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 1er bureau (Recrutement - Organisation) à l'état-major du maquis.

Premier chef du sous-secteur 1 (Grenoble) du Secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère.

Chef de toutes les sections B. 

Liquidateur du Maquis de l'Oisans et du Secteur 1 de l'Isère (VDL p.118). 


Chevalier de la Légion d'honneur. 
Médaille de la Résistance. 
Croix du combattant 1939-1945. 
Croix du combattant volontaire de la Résistance. 
Croix du combattant volontaire 1939-1945. 
Chevalier des Palmes académiques. 

Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages")

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Georges Bois
État-major B1
Mouvement Combat /
Du 01/01/1943 au 01/07/1944
État-major /
Du 01/07/1944 au 31/08/1944

Georges Bois

Pseudo : Sapin

Né le 14 septembre 1908.

Un des pionniers de Combat

Marié et père d 'un enfant, il habitait 4 rue Berthe de Boissieux à Grenoble (38).


Matricule au maquis : 2324.

N'avait pas "lâché le morceau" et était encore résistant en 1943 (LP p.22). 

En juillet 1943, il devient chef d'un groupe franc de Grenoble.

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 1er bureau (Recrutement - Organisation) à l'état-major du maquis.

Premier chef du sous-secteur 1 (Grenoble) du Secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère.

Chef de toutes les sections B. 

Liquidateur du Maquis de l'Oisans et du Secteur 1 de l'Isère (VDL p.118). 


Chevalier de la Légion d'honneur. 
Médaille de la Résistance. 
Croix du combattant 1939-1945. 
Croix du combattant volontaire de la Résistance. 
Croix du combattant volontaire 1939-1945. 
Chevalier des Palmes académiques. 

Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages")

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Georges Gaudry
Groupe mobile n° 5 / Section Lafleur
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
93ème Régiment d'artillerie de montagne /
Du 01/09/1944 au 06/12/1944

Georges Gaudry

Né le 25 octobre 1925 à Lyon (Rhône). 

Le 6 décembre 1944 est tué à Guillestre (Hautes Alpes). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Georges Levy
État-major /
Du 10/07/1944 au 31/08/1944

Georges Levy

Pseudo : Lavoisier

Matricule au maquis : 2492.

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 3ème bureau (Opérations) à l'état-major du maquis.

Le 21 août 1944 au soir, devant la débandade des Allemands à Grenoble, il organise, depuis la terrasse du restaurant Les Marronniers, la mise en route des sections B avec Bois et Jullien,


Georges Marrou
Groupe franc dit Groupe Noir /
Du 01/01/1944 au 13/07/1944

Georges Marrou

Né le 08-03-1914 à Chapareillan (Isère) de fils de Gustave pierre (décédé) et de Marie Jeanne Maximy. Marié le 29 décembre 1938 à Vizille (38) avec Denise Marie Baisin, ils ont un eu enfant M... né en 1943. Il était inspecteur PRE de Lyon.


Membre du Groupe Franc dit Groupe Noir, il fut arrêté le 7 juin 1944 à Grenoble (38) où il exerçait la profession d’inspecteur de la sûreté.

Il a été fusillé le 13 juillet 1944 au Polygône à Grenoble (Isère). 

Son corps a été exhumé du charnier le 28 août 1944 2e fosse et identifié par son épouse le 15 septembre 1944. Il a nouveau été exhumé le 27 septembre 1944 pour funérailles le 30 septembre 1944 à Vizille (38).


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).

Repose à Vizille (38).


Georges Rémy Bellemin
Groupe franc dit Groupe Noir /
Du 01/01/1944 au 13/07/1944

Georges Rémy Bellemin

Né le 29-09-1922 à Grenoble (Isère). 

Membre du Groupe Franc dit Groupe Noir, il a été fusillé le 13 juillet 1944 au Polygône à Grenoble (Isère). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Bellemin ou Bellemain sur le monument de l'Infernet.


Guillot
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Guillot


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


 
Henri Duée
Sous-secteur de la Basse Romanche /
Du 01/01/1942 au 30/07/1944

Henri Duée

Pseudo : Renne

Matricule au maquis : 2761.

Le 14 juillet 1942, il hisse avec d'autres, le drapeau tricolore sur la statue de Marianne, sur la place du château de Vizille.

Il est responsable MUR.

Le 30 novembre 1943, il est grièvement blessé à la cuisse par la Gestapo en fuyant de chez lui. Il a pu être transporté et soigné à l'hôpital de La Mure.

Son épouse tenait le café du château à Vizille où le capitaine Lanvin avait une chambre. C'est là que la Gestapo, sur trahison de Dédée, la serveuse italienne du café du château, est arrivée 10 minutes trop tard pour l'arrêter le 8 juiin 1944.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 en trois sous-secteurs, il devient chef du sous-secteur de la Basse Romanche.

Son P.C. est à Rioupéroux (LP p.135). Il l'installe dans la gendarmerie.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Responsable du sous-secteur de Vizille, Renne a organisé la résistance d'une façon parfaite dans la région qu'il avait sous ses ordres. Recherché par la Geqstapo, resta à son poste malgré le danger. Fut grièvement blessé lorsque la Milice et la Gestapo vinrent à Vizille pour l'arrêter. A réussi grace à son sang-froid et malgré sa blessure, à leur échapper. Dès son rétablissement, continua son action dans l'AS dans le secteur de l'Oisans jusqu'à la Libération".


Henri Fège
Groupe mobile n° 4 /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Henri Fège

Chef de groupe au GM4 (LFM p.142).

Le lieutenant Menton écrit de lui :

"Fège est un brave garçon et un garçon brave. Il a du mordant, il a de l’ascendant sur ses hommes... Fège est un simple ouvrier qui s’est révélé conducteur d’hommes. Sans être grand clerc, il possède des connaissance étendues et souvent des idées fort claires et fort justes. ".

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.

Dans les combats du mois d'août 1944, il démontrera de grandes valeurs militaires dont beaucou d'audace et de dévouement.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Henri François Boussey
Boussey
Groupe de la Capuche /
Du 01/01/1944 au 02/05/1944

Henri François Boussey

Né le 04 avril 1897 à Vizille (Isère). 


Fait partie du groupe de la Capuche. 
Le 28 juillet 1944, est déporté de Compiègne (Oise) à Neuengamme (Allemagne) (J.O.R.F. n° 250 du 28 octobre 1987 p.12546).
Le 2 mai 1945 est tué à Neustadt (Allemagne). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.1292). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Henri Joseph Porchier
Groupe franc Guy Roger /
Du 01/01/1942 au 12/07/1944

Henri Joseph Porchier

Né le 27 juillet 1917 à La Frette (Isère). 

Faisait partie du G.F. Guy Roger (Source : témoignage de Louis Gallois). 

Le 12 juillet 1944, tué au combat au col du Banchet (Isère). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de La Frette (38).

Son nom apparaît avec l'orthographe Polchier sur le monument de l'Infernet.


Hippolyte Boujard
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Hippolyte Boujard

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Prénommé Didier dans LP.

Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Inscrit sur le monument aux morts de Séchilienne (38).


Honoré Gioan
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Honoré Gioan

G.M.4. (LFM p.141). 

Volontaire de 16 ans, méridional habiant Roquebrune-Cap Martin (LFM p.141). 

En mai 1944, l'adresse de la famille était Le Rossin à Saint-Martin d'Uriage.

Le 14 août 1944, il est sans arme au combat des Grandes Rousses (LFM p.141).

"C’est Gioan, ce gosse sans arme, car il n’y en a pas pour tout le monde, qui va tirer Picard de cette piteuse situation. Gioan est petit, maigre, leste à souhait, et ses vestiges d’habit ont précisément la couleur du paysage.

Il part, il va, il saute, s’arrête, se faufile, rampe, bondit, se colle, repart, s’arrête et repart, tant et si bien qu’une dernière pirouette le porte à vingt mètres des Allemands qui, effarés le voient cueillir au vol la lourde musette, et disparaitre dans une éblouissante cabriole. La réaction arrive sous forme de grenade et de rafales de mitrailleuses ! Trop tard ! La mer de rochers a de nouveau englouti l’héroïque garçon qui, au bout d’une demi-heure, vient tranquillement faire surface sous notre nez. Il est haletant, mais c’est à cause de la musette de cartouches, qu’il n’a pu traîner qu’à grand peine".

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Hugnh Hien Matricule : 3941
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Hugnh Hien Matricule : 3941

Pseudo : Matricule : 3941

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Huynh (Indochinois)
/ Section Perrier
Du 04/07/1944 au 19/07/1944
État-major /
Du 20/07/1944 au 31/08/1944

Huynh (Indochinois)

Le 3 juillet 1944, rejoint le maquis avec la 14ème compagnie des GMICR.

Le 19 juillet 1944, quitte la secrtion Perrier avec 24 tiraileurs pour être affecté à la prison de la Bérarde.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


 
Isaac Baumol
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Isaac Baumol

Le 30 juillet 1944, tué à Charnècles (Isère).


 
Jacquemond
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 25/07/1944
Unités spécialisées / Section Transmissions
Du 26/07/1944 au 31/08/1944

Jacquemond

Pseudo : Ringard

Ancien du Groupement n° 12 des Chantiers de la Jeunesse (LP p.120). 

Le 25 juillet 1944, rejoint le Maquis (LP p.120). 
Spécialiste "Transmissions" du Maquis (LP p.120). 
Le 30 juillet 1944, sa section devient la section Transmissions du Secteur 1.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jacques Charles Noël Luttique
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
/
Du 00/11/1943 au 22/06/1944

Jacques Charles Noël Luttique

Pseudo : Loutil

Né le 26 décembre 1905 à Moyen Moutier (88). 

Marié à Jacqueline et père d'un petit enfant (LP p.138).

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse de Belledonne (PC au Péage-de-Vizille) (LP p.36).


Il s'est rallié au Maquis dès le premier contact. 

Fin octobre 1943, il est affecté dans le sud-ouest. 

Il a ensuite traversé toute la France pour revenir se battre au Maquis (LP p.72).

Le 8 juin 1944, il est envoyé en mission avec Thévenet pour enlever le magasin d'habillement de la 14ème compagnie des GMICR à Jarrie. Trahi par la femme Paterne, épouse du propriétaire du camion et qui sera exécutée le 10 juin 1944, il est arrêté par les Allemands qui avaient dressé un barrage entre Vizille et Jarrie pour l'occasion.

Son corps affreusement torturé a été retrouvé quelques jours plus tard dans la Romanche.. 


Mort pour la France. 

Orthographié Loutil dans LP.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Luttiques sur le monument de l'Infernet.


Jacques Charles Noël Luttique
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
/
Du 00/11/1943 au 22/06/1944

Jacques Charles Noël Luttique

Pseudo : Loutil

Né le 26 décembre 1905 à Moyen Moutier (88). 

Marié à Jacqueline et père d'un petit enfant (LP p.138).

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse de Belledonne (PC au Péage-de-Vizille) (LP p.36).


Il s'est rallié au Maquis dès le premier contact. 

Fin octobre 1943, il est affecté dans le sud-ouest. 

Il a ensuite traversé toute la France pour revenir se battre au Maquis (LP p.72).

Le 8 juin 1944, il est envoyé en mission avec Thévenet pour enlever le magasin d'habillement de la 14ème compagnie des GMICR à Jarrie. Trahi par la femme Paterne, épouse du propriétaire du camion et qui sera exécutée le 10 juin 1944, il est arrêté par les Allemands qui avaient dressé un barrage entre Vizille et Jarrie pour l'occasion.

Son corps affreusement torturé a été retrouvé quelques jours plus tard dans la Romanche.. 


Mort pour la France. 

Orthographié Loutil dans LP.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Luttiques sur le monument de l'Infernet.


Jacques Coquand
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jacques Coquand

Membre de la section Merlin.


Jean
Groupe franc de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Jean

Chef d'un Groupe Franc à Grenoble.


Jean Antoine Rey
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Jean Antoine Rey

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 


Jean Baptiste Fontanarosa
Corps franc /
Du 01/01/1944 au 17/11/1944

Jean Baptiste Fontanarosa

Né le 25 avril 1910 à Corte (Corse). 

Le 27 avril 1944 est déporté de Compiègne (Oise) à Auschwitz (Pologne), puis transféré à Buchenwald (Allemagne) puis à Flossenbürg (Allemagne) où il est affecté au kommando de travail extérieur de Hersbrück ( chantier d'une usine souterraine fabriquant des moteurs d'avion ) (J.O.R.F. n° 139 du 18 juin 2009 p.9940). 
Le 17 novembre 1944 est tué à Flossenbürg (Allemagne) ou Hersbrück (Allemagne - ex Prusse). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.484). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Fiche déporté


Jean Bistési
Sous-secteur de la Romanche
Sous-secteur de la Romanche /
Du 01/01/1943 au 29/11/1943

Jean Bistési

Pseudo : Hourst

Né le 09 juillet 1906 à Fraize (Vosges). 

Il a été détaché en mission en Indochine avant la guerre. Professeur à l'Institut d'électrochimie et responsable départemental de Combat.


Il succède à Marie Reynoard, fondatrice, comme chef du mouvement Combat. Il y créera le N.A.P. (Noyautage des Administrations publiques : préfecture, P.T.T..) et le Service de renseignements (VDL p.123).  

Tué le 29 novembre 1943 par la police allemande à l'institut d'électrochimie de Grenoble (Isère), victime de la "Saint-Barthélémy". 


Mort pour la France.

Chevalier de la Légion d'Honneur, Médaille de la Résistance.

Son nom figure sur la stèle S G03 et sur la plaque P D01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Jean Carignon
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Carignon

Membre de la section Merlin.


Jean Coste
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Coste

Membre de la section Merlin.


Jean de Conti
Mouvement Combat /
Du 01/01/1943 au 01/06/1944
Groupe mobile n° 1 / Section Marignan
Du 01/06/1944 au 31/08/1944

Jean de Conti

Pseudo : Contal

Matricule au maquis : 2785.

Début 1943, est membre du mouvement Combat à Vizille.

Adjoint du lieutenant Marignan dans la section du groupe mobile n°1.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Entré à Combat à Vizille début 1943, se consacre dès lors au service de renseignements du secteur.

Recueille de précieuses indications permettant l'action efficace des GF. Participi à l'organisation de diverses branches de la résistance locale (NAP - SL - AS) et se dévoue sans compter.

Attaché au sous secteur civil du maquis de l'Oisans 1, en juin 1944, est chargé de l'organisation du ravitaillement des populations civiles, et s'acquitte de sa tâche avec conscience et intégrité.

Patriote d'un dévouement et d'un courage digne de tout éloge".


Jean François Armand Bellin
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 24/08/1944

Jean François Armand Bellin

Né le 04 janvier 1908 à Saint Martin d'Hères (Isère). 

Le 24 août 1944, tué au hameau de la Galochère à Saint Martin d'Hères (Isère). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Gières (38).


Jean Gachet
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Gachet

Membre de la section Merlin.


Jean Justin Louis Perrot
Sous-secteur de la Romanche /
Du 01/01/1944 au 29/11/1943

Jean Justin Louis Perrot

Né le 24 juin 1904 à Rives (Isère). 
Directeur des usines Sappey. 

Chef départemental du mouvement Franc-Tireur. 
Le 29 novembre 1943, tué à Grenoble (Isère), victime de la "Saint-Barthélémy".


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la plaque P G02 et les stèles S G04 et SG08 et le monument M G02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Jean Pain
Sous-secteur de la Romanche /
Du 01/01/1942 au 27/11/1943

Jean Pain

Pseudo : Lafayette

Né le 11 octobre 1891 à Paris (75). 

Entré dans le mouvement "Combat" en 1942, il est l'adjoint du Docteur Valois. Il est aussi le correspondant à Grenoble du Progrès de Lyon puis au Lyon républicain. Il s'occupe des réfractaires au STO et du Recrutement-Organisation-Propagande (ROP) du département. Il est délégué départemental des M.U.R, Il est arrêté le 25 novembre 1943 à 18h15 au café du Tribunal, place Saint-André. Interrogé, les Allemands retrouvent sur lui un carnet comprenant les noms, les coordonnées et les pseudonymes de Résistants, dont celui du Docteur Valois. Il indique l'une des 'boîtes aux lettres" de la Résistance, rue de Strasbourg.

Tué le 27 novembre 1943 à Voreppe (Isère), victime de la "Saint-Barthélémy". 

Croix de Guerre 1914/1918,

Médaillé de la Résistance à titre posthume. 

Son nom figure sur la plaque P G03 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité sur le mémorial du grand orient de France, rue Cadet à Paris : "L:.Triple Union & Amitié Voiron (38), Loge N° 344 L'Avenir, Orient de Grenoble (Isère) - résistant arrêté par la Gestapo le 26/11/43 et tué en route, avait pris une part importante à l'organisation du maquis de l'Oisans".

Repose au cimetière du grand Sablon à La Tronche (38) (Carré 3 Rang 14 Tombe 3592).


Jean Pesando
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Pesando

Pseudo : William

Membre de la section Merlin.


Jean Seignier
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Seignier

Pseudo : Seigneur

Matricule au maquis : 2744.

Il est l'inséparable ami du sergent-chef Bourre, chef de groupe puis intendant du GM4.

Le 13 août 1944 est blessé au combat des Grandes Rousses (LFM p.137) : 

"Mais derrière Nab, il y a un autre blessé grave, je reconnais avec un serrement de cœur le brave sergent Seignier muet, mais dont les yeux crient la douleur atroce. Un éclat plus gros que celui qui a touché Nab, a traversé totalement la chaussure et a emporté le talon".

Jusqu'au 21 août 1944, il restera avec le GM4 dans les montagnes avant d'être opéré par le lieutenant Dubout puis évacué.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jean Starosselsky (Russe)
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 16/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Jean Starosselsky (Russe)

Pseudo : de Seugy

Matricule au maquis : 2464.

En juillet 1943, il se rallie à l’AS avec la compagnie de travailleur étrangers d’Uriage.

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.

Le 7 juillet 1944, il reçoit l'autorisation du capitaine Lanvin de créer une section à partir de réfugiés russes (JMO de la section russe).

Le 16 août 1944, il est chef de la section russe au GM2.

Le 22 août 1944, il participe avec sa section au combat de la Croix du Mottet.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Commandant de la section russe du GM2, a participé à tous les combats de l'Oisans du 6 juin 1944 au 22 août 1944. D'un courage et d'un dévouement exemplaires, s'est particulièrement signalé à la tête de ses hommes lors des combats défensifs des 12, 13 et 14 août 1944, tenant solidement le village de l'Articol, position-clé du verrou sud du réduit du Rivier, malgré de violents tirs d'artillerie, infligeant de lourdes pertes à l'ennemi - et les 20 et 21 août, poursuivant l'ennemi en retraite, capturant de nombreux prisonniers".

Auteur du journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Jeangrand
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 30/08/1944

Jeangrand

Pseudo : Ardisson

Le 11 août 1944, quitte la position du Luitel avec ses éléments avant que le groupe mobile n°1 ne le relève sur place comme convenu. Cette défaillance coûta cher au GM1 accroché par les Allemands au niveau de la Gorge de Séchilienne.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Joseph Auguste Floxoli
Groupe franc de Vizille /
Du 01/06/1942 au 12/07/1944

Joseph Auguste Floxoli

Pseudo : Sorrel

Né le 19 mars 1918 à Moutier (Savoie). 

Officier de l'armée de l'air. 

Préparateur en pharmacie. 


En juin 1942, il est le premier chef du Groupe franc de propagande "Combat" de Vizille (38) (LBG p.82).

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une section A d'Echirolles (Picard-Pictet).

Chef de groupe Franc de l'Oisans. 

Le 12 juillet 1944, il est fusillé à Genas (Rhône). 


Mort pour la France.

Chevalier de la Légion d'honneur. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).


Joseph Lacabe
Armée secrète en Isère /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 1 / Section Laffitte
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Joseph Lacabe

Pseudo : Laffitte

Montagnard de classe, champion de ski (LP p.137). 
Ancien du 159ème Régiment d'Infanterie Alpine (LP p.137). 
Ancien chef de la section d'éclaireurs skieurs (SES). 

Chef de l'Armée secrète de La Morte. Ne l'était plus le 30 juillet 1944 (LP p.137). 
Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée comme 1ère section du Groupe Mobile n°1.

Le 11 août 1944, commande sa section aux combats de la Gorge de Séchilienne.

Le 21 août 1944, il relève le GM4 de Menton avec le GM5 à Vaujany et encaisse l'attaque allemande sur Grand-Maison.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix de Motttet à la tête du GM5.

Partira en Maurienne après la Libération de Grenoble.


Auteur d'un récit sur sa période de Résistance.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Joubert
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Joubert

Pseudo : Joubert

Médecin du maquis.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jules Antoine Polotti
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Jules Antoine Polotti

Pseudo : Georges

Né le 21 juin 1913 en Italie. 

Il était ajusteur. très engagé en politique, il était responsable communiste et syndicaliste de la région de Longwy (Meurthe-et-Moselle), fut aussi brigadiste en Espagne républicaine et responsable du parti communiste dans la clandestinité en Isère.

Tué par la gestapo le 17 mai 1944, à Fontaine (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Fontaine (38).

Trois rues portent son nom en Isère à Grenoble, Fontaine et Echirolles.


Jules Carniol
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jules Carniol

Pseudo : Michel

Matricule au maquis : 2514.

Médecin qui reste au GM4 (LFM p.137).

Le 13 août 1944, rejoint le GM4 du lieutenant Menton qui écrira : 

"C’est avec une joie triple que l’ai accueilli le docteur Carniol dans notre groupe. Pour nos malades d’abord, pour le regain de confiance que sa présence inspire à tous les hommes et enfin pour moi-même, car si aux heures de dépression de cafard, chacun a pu trouver en moi un ami, un confident, je n’ai pu demander ce service à personne, le chef ne peut paraître avoir de faiblesse pour ces âmes simples et jeunes.

Cher vieux toubib ! Plein de bonne humeur, débordant d’entrain, débrouillard comme pas un, et avec ça courageux comme le meilleur de nous tous. Il partage allègrement bien de mes préoccupations, bien des soucis".

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 15 aût 1944, il est promu de médecin auxiliaire à médecin sous-lieutenant.

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jules Micheland
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jules Micheland

Le 14 août 1944, il participe au combat des Grandes Rousses.

Le 17 août 1944, il est blessé au combat de la Villette.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


 
Kaczko-Kostecki (Polonais)
Armée secrète en Isère /
Du 01/07/1943 au 31/08/1944

Kaczko-Kostecki (Polonais)

Commandant de l'armée polonaise.


En juillet 1943, il fait partie de la compagnie de travailleurs étrangers d'Uriage et rejoint l'armée secrète.


Khanl Matricule : 9035
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Khanl Matricule : 9035

Pseudo : Matricule : 9035

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Khiem Matricule : 10407
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Khiem Matricule : 10407

Pseudo : Matricule : 10407

Infirmier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Kid Menut
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Kid Menut

Membre de la section Merlin.


Kiki
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 10/08/1944
État-major /
Du 10/08/1944 au 31/08/1944

Kiki

Pseudo : Kiki

Secrétaire du GM4 puis du PC secteur.


Citée dans les mémoires du capitaine Menton.


Kiki
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 10/08/1944
État-major /
Du 10/08/1944 au 31/08/1944

Kiki

Pseudo : Kiki

Secrétaire du GM4 puis du PC secteur.


Citée dans les mémoires du capitaine Menton.


 
Ladislas Ziegelbaum
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Ladislas Ziegelbaum

Pseudo : Ziegel

Matricule au maquis : 2712.

Infirmier.

Le 13 août 1944, il soigne Nab et Seignier.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Lafont
État-major /
Du 01/01/1943 au 01/02/1943

Lafont

Prédecesseur du capitaine André Lanvin-Lespiau au commandement du secteur 1.
Porté disparu.
Son prédecesseur aussi (LP p. 22).


Langlet
Groupe franc du "général" /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Langlet

Pseudo : Le général

Chef d'un groupe de vieux maquisards d'une douzaine de gaillards aguerris. 
Ancien sous-officier. Chef de premier ordre. 
Sa femme et ses enfants avaient été déportés en Allemagne (LP p. 36).


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Lao Lam Matricule : 17780
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Lao Lam Matricule : 17780

Pseudo : Matricule : 17780

Tailleur.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Bich Matricule : 17468
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Bich Matricule : 17468

Pseudo : Matricule : 17468

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Bo Matricule : 17824
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Bo Matricule : 17824

Pseudo : Matricule : 17824

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Can Matricule : 14386
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Can Matricule : 14386

Pseudo : Matricule : 14386

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Canh Matricule : 11680
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Canh Matricule : 11680

Pseudo : Matricule : 11680

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Dam Matricule : 28720
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Dam Matricule : 28720

Pseudo : Matricule : 28720

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Danh Matricule : 15950
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Le Danh Matricule : 15950

Pseudo : Matricule : 15950

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Hinb Matricule : 19904
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Hinb Matricule : 19904

Pseudo : Matricule : 19904

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Hug Matricule : 6631
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Hug Matricule : 6631

Pseudo : Matricule : 6631

Hôpital.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Le Matricule : 17808

Pseudo : Matricule : 17808

Tué le 11 août 1944 lors des combats de la Gorge de Séchilienne : 

"A la Gorge, un tué : le brave tirailleur Le Le, matricule 17808, tué à son poste de combat, une balle au front !".


Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Séchilienne (38).

Inscrit (Le Te) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.


Le Sog Matricule : 13655
/ Section Lamy
Du 05/07/1944 au 12/07/1944

Le Sog Matricule : 13655

Pseudo : Matricule : 13655

Tué le 12 juillet 1944 au combat des Roches Bleues.

Inhumé le 15 juillet 1944 au Rivier d'Allemont en présence d'une partie de la section indochinoise de Vaujany.

Mort pour la France.


Inscrit (Le Som) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité (Song) dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Le Thaï Matricule : 17921
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Thaï Matricule : 17921

Pseudo : Matricule : 17921

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Ty Matricule : 17752
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Ty Matricule : 17752

Pseudo : Matricule : 17752

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Van Som
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/08/1944 au 21/08/1944

Le Van Som

Le 17 août 1944, tué à Vaujany (Isère).

Son nom figure sur la stèle S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).


Le Van Som
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/08/1944 au 21/08/1944

Le Van Som

Le 17 août 1944, tué à Vaujany (Isère).

Son nom figure sur la stèle S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).


Léandre Zaï
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Léandre Zaï

Il apartient au groupe franc du sergent Marcel.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 15 août 1944, il rejoint avec son groupe la section Armand.

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Lebon
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Lebon

Pseudo : Liboa

Originaire de la région niçoise.

Le 11 août 1944, il est envoyé en mission de destruction de la locomotive de Rioupéroux, mission qu'il remplira le 12 août 1944 à 5h30 du matin. Le lieutenant Menton écrira : 

"Depuis le 13, l’équipe de Bonifassi n’est pas rentrée. Bonifassi, le courageux Niçois qui, avec son compatriote et compagnon Lebon, protégeait les destructions de la Romanche, le sergent Bonifassi est tombé pour la France le 15 août, au lendemain de notre victoire. Le 24 seulement nous retrouverons son corps, affreusement mutilé, dans le charnier de Rioupéroux".

Le 15 août 1944; il est tué à l'ennemi avec d'autres maquisards à Rioupéroux (38).


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Leiong Lan Matricule : 1704
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Leiong Lan Matricule : 1704

Pseudo : Matricule : 1704

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Léon Hector Jean Savioux
Les contacts au Rivier d'Allemont /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Léon Hector Jean Savioux

Né le 10 septembre 1899 à Vaujany (Isère) de Jean et de Louise Emery. Il fut l'époux de Paulette Lucie Bernard. 
Cultivateur -et chef civil.


Dès l'arrivée du GM4 à Vaujany, il fut une aide très précieuse pour sa connaissance de la montagne, du dispositif allemand et des points de ravitallement :

"À peine suis-je à Vaujany que j’y découvre un personnage extrêmement intéressant, possesseur d’une petite voix qui ne sort pas de ses lèvres que passablement écorchée, mais qui est animé d’un dévouement sans borne pour tout ce qui est Résistance : le sieur Savioux, guide".

Le 15 août 1944, après dénonciation, il est fusillé par les Allemands à la Fonderie d'Allemont (38) (LP p. 80).

Déclaration de décès faite par la Komandantur allemande et décès vérifié par le garde-champêtre.


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle S A01 et S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vaujany (38).

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Léonard Mathieu
Civil exécuté par les Allemands /
Du 14/08/1944 au 14/08/1944

Léonard Mathieu

Léonard Mathieu était un habitant des Clots de Séchilienne. Fait prisonnier pendant les combats du 11 août 1944 parce qu'il possédait un poste radio, il a été amené à Rioupéroux (38) par les Allemands.

Il a été tué le 14 août à Livet-&-Gavet (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet.


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S S02 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Livet-&-Gavet (38).


Louis Auguste Prevel
Otage civil /
Du 11/08/1944 au 18/08/1944

Louis Auguste Prevel

Gardien du Jardin Alpin au col du Lautaret, il a &été pris en otage par les Allemands.

Tué le 18 août 1944 dans le tunnel du Chambon sur RN 1091 à Villar-d'Arêne (05).

Sur le mur de la chapelle, au col du Lautaret - "A la mémoire des otages pris le 11/08/1944 par les allemands et tués dans le tunnel du Chambon"
Le 11/08/1944, les nazis venant de Briançon 05 voulant rejoindre l'Isère, et sachant les tunnels minés, ont pris en otage des personnes présentes au Col du Lautaret , les ont torturé et fusillées (relevé 10133) Puis ils ont pris en otage à Villar-d'Arène ceux qui se trouvaient sur leur passage, plusieurs ont été tués dans le tunnel du Chambon (commune de Mizoën), d'autres très gravement blessés. Les corps ont été remontés à Villar-d'Arène (relevé 18671) sur ordre des Nazis. La plupart ont été inhumés à Villar d'Arène.

Son nom figure sur la stèle S M02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Villar-d'Arène (05).


Louis Greiner
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 06/08/1944
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 07/08/1944 au 31/08/1944

Louis Greiner

Pseudo : Marceau

Commande une S.E.S. du 15-9 (LP p.120).

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur. 
Le 7 août 1944 sa section apparaît comme 2ème section du Groupe Mobile n°3.

Le 13 août 1944, il et avec sa section au lac du Poursollet lors de l'attaque allemande. Ses hommes couvrent tant qu'ils peuvent le départ précipité du reste de la section Porte. Puis ils se replient dans la vallée de la Romanche. Trahis et vendus aux Allemands, ils paieront le prix fort avec plus de 15 d'entre eux, torturés et assassinés par les Allemands de Rioupéroux jusqu'au charnier de Gavet.

 


Lucien Pellerin
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Lucien Pellerin

Membre de la section Merlin.


 
M Souche
Les contacts au Rivier d'Allemont /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

M Souche

Chef de l'Armée secrète du Rivier d'Allemont. 
Fait reconnaître les chambres d'explosion sous la route aux Roches Bleues (LP p.65). 
Trouve la première infirmerie dès l'arrivée de Marianne (LP p.65).


Madame Barbet
Les contacts à Vizille /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Madame Barbet

Pseudo : Henri

Infirmière coloniale au Djebel Druse en Syrie, en 1925. 

Patronne du café du Château à Vizille (38) et boîte aux lettre du capitaine André Lanvin-Lespiau. 


Médaille militaire.

Une plaque élogieuse S V03 (voir notre page sur les lieux de mémoire) orne la façade du café du château.


Madame Duée
Sous-secteur de la Basse Romanche /
Du 01/01/1942 au 30/07/1944

Madame Duée

Epouse de Henri Duée. 


Fin novembre 1943, après la tentative d'arrestation de son mari, elle a été emprisonnée avec sa belle-mère pendant près de 8 jours, avant d'être relâchée.

Logeuse du capitaine Lanvin à Vizille (38).

En effet, elle tenait le café du château à Vizille où le capitaine Lanvin avait une chambre. C'est là que la Gestapo, sur trahison de Dédée, la serveuse italienne du café du château, est arrivée 10 minutes trop tard pour l'arrêter le 8 juiin 1944.


Orthographiée madame Duc dans LP.


Madame Lacabe
Groupe mobile n° 3 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Madame Lacabe

Institutrice de La Morte, elle est l'épouse de Laffitte, chef de section au GM1.
Responsable d'un dépôt d'armes, de vivres, de matériel de couchage. 
Rejoint le groupe mobile n° 3 du Maquis.

A été arrêtée par la Gestapo pour être déportée. Elle a réussi à s'évader pendant une attaque du maquis.


Citée dans le récit de Lacabe sur sa période de Résistance.


Madame Rosa
Les contacts à Grenoble /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Madame Rosa

Pseudo : Rosa

Épouse de Roc. 
Concierge du greffe du tribunal habitant sur les quais de l'Isère à Grenoble. 

A caché dans son appartement les armes volées par le Maquis le 13 juin 1944.


Madame Souche
Les contacts au Rivier d'Allemont /
Du 20/06/1944 au 31/08/1944

Madame Souche

Installation à son domicile au Rivier d'Allemont du PC du capitaine André Lanvin-Lespiau à partir du 20 juin 1944 (LP p.63).


Marc Albert Sorrel
État-major / Intendance
Du 01/01/1944 au 12/09/1944
93ème Régiment d'artillerie de montagne /
Du 13/09/1944 au 16/03/1945

Marc Albert Sorrel

Né le 03 mars 1911 à Grenoble (Isère). 

Etait marié et habitait 2 rue de Bresson.

Le 16 mars 1945 est tué à Modane (Savoie). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Marcel
État-major /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Marcel

Pseudo : Jules

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 4ème bureau à l'état-major du maquis.


Marcel Boujard
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Marcel Boujard

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Prénommé Louis dans LP.

Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Inscrit sur le monument aux morts de Séchilienne (38).


Marcel François Boujard (à vérifier)
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 30/04/1944

Marcel François Boujard (à vérifier)

Né le 09 juillet 1900 à Féternes (Haute Savoie). 
frère d'Albert arrêté le 20 mai 1943 à Féternes 
N'est ce pas le civil tué aux gorges de Séchilienne?


FTP à la Compagnie 93-01. 
Le 20 février 1944, est arrêté par la milice lors de la rafle. il est envoyé au camp de Saint Sulpice la Pointe. 
Le 29 juillet 1944, est déporté à Buchenwald (Allemagne) de Toulouse (Garonne) avec Albert et Edmond Boujard (de Féternes). Il porte le matricule 69094 (J.O.R.F. n° 270 du 21/11/2009 page.20083).
Le 30 avril 1945 est tué à Mauthausen (Autriche). 


Mort pour la France. 

Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.1369). 

Fiche déportéFiche MDHFiche MGW


Marcou
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Marcou

Membre de la section Merlin.


Mario Angelini
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Mario Angelini

Pseudo : Armand

Membre de la section Merlin.


Marius Allibe
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Marius Allibe

De Pont-de-Cloix. 


Matricule au maquis : 2699.

Comme son frère Pierre, il est un excellent tireur.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Marius Cret
Armée secrète en Isère /
Du 01/03/1943 au 01/01/1944
Sous-secteur de la Basse Romanche / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Marignan
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Marius Cret

Pseudo : Marignan

Matricule au maquis : 2633.

Chef de l'Armée secrète de Séchilienne. 

En mars 1943, il devient chef de section AS à Séchilienne.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de la section A de Séchilienne.

Chef du groupe franc de Séchilienne. 

Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée dans le groupe mobile n°2.

Le 1er août 1944, dévoile l'affaire de l'aspirant Rouge au capitaine Lanvin.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Mathias
Les contacts à Rioupéroux /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Mathias

Boulanger à Rioupéroux (LP p 32).


Max
Groupe franc d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Groupe franc
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Max

Chef du Groupe Franc d'Uriage (successeur de Marcel). 
Le 30 juillet 1944, la Groupe Franc dont il est le chef est intégré comme Groupe Franc 1 du Groupe Mobile n°4.


Mohamed Ben Ali (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mohamed Ben Ali (Marocain)

Né en 1917. 

Célibataire, habitait à Sadi Ben Amer (Maroc).

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Mohamed Ben Larbi (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mohamed Ben Larbi (Marocain)

Né en 1918. 

Célibataire, habitait à Douar Chekh Larbi (Maroc).


Matricule au maquis : 2400.

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Mohamed Ben Lhacem (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mohamed Ben Lhacem (Marocain)

Né en 1918. 

Célibataire, habitait à Douar Ouled Ghaname (Maroc).

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Moïse Koifman (Roumain)
Groupe mobile n° 3 /
Du 13/08/1944 au 13/08/1944

Moïse Koifman (Roumain)

Né le 17 juillet 1907 à Villette de Leulens (Roumanie). 

Médecin civil présent au Poursollet en même temps que la section Porte.

Le 13 août 1944 est tué lors de l'attaque allemande au lac du Poursollet à Livet et Gavet (Isère). 


Mort pour la France.

Son nom orthographié Kaufmann figure sur la stèle S L04 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit orthographié Koifmann sur le monument aux morts deValbonnais (38).


Monon
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Monon

Frère de Maurice du GM4, tué le 17 août 1944 au combat de la Villette.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Grandes Rousses.

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Mousse
Les contacts à Venosc
Les contacts à Venosc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Mousse

Pseudo : Mousse

Monsieur Mousse est le directeur des chantiers de la chute de Vénon de la S.H.E.S. à Venosc (LP p.119).


Moustache
Les contacts à Rioupéroux /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Moustache

Commerçant de viande à Rioupéroux (LP p 32).


 
Nai Hamb Matricule : 16638
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nai Hamb Matricule : 16638

Pseudo : Matricule : 16638

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nai Lang Matricule : 10 452
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nai Lang Matricule : 10 452

Pseudo : Matricule : 10 452

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Ngo Lieu Matricule : 22033
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Ngo Lieu Matricule : 22033

Pseudo : Matricule : 22033

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Ngo No Matricule : 26324
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Ngo No Matricule : 26324

Pseudo : Matricule : 26324

Affecté 3ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen E Matricule : 1474
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen E Matricule : 1474

Pseudo : Matricule : 1474


Nguyen Han Matricule : 6497

Pseudo : Matricule : 6497

Né le 03 décembre 1914 à Haïphong (Tonkin). 
Cadre au détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. 

Le 4 juillet 1944, rejoint le Maquis avec le détachement. 
Le 22 août 1944, est tué à Rioupéroux (Isère).  Son corps est retrouvé dans la Romanche.


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Orthographié dans LP : Ba Han N'Guyen

Inscrit (Nguyen Ba Han) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Nguyen Lam Matricule : 10741
/
Du 01/08/1944 au 22/08/1944

Nguyen Lam Matricule : 10741

Pseudo : Matricule : 10741

Né en 1905 à Luang Ham (Tonkin). 

Le 22 août 1944, tué au Séchilienne (Isère). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit (Ngo Lam) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Loc Matricule : 4270
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Loc Matricule : 4270

Pseudo : Matricule : 4270

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Loi Matricule : 15176
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Loi Matricule : 15176

Pseudo : Matricule : 15176

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Nhuong Matricule : 3 299
/
Du 01/08/1944 au 22/08/1944

Nguyen Nhuong Matricule : 3 299

Pseudo : Matricule : 3 299

Né en 1912 à Hadong (Tonkin). 

Tué le 22 août 1944 à Rioupéroux (Isère). 

Orthographie dans LP : Tran Nhuong N'GUYEN

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Nguyen Ny Matricule : 15619
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Ny Matricule : 15619

Pseudo : Matricule : 15619

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Oli Matricule : 9128
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Oli Matricule : 9128

Pseudo : Matricule : 9128

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Oung Matricule : 7910
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Oung Matricule : 7910

Pseudo : Matricule : 7910

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Ruyen Matricule : 5270
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Ruyen Matricule : 5270

Pseudo : Matricule : 5270

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Thang Matricule : 15473
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Thang Matricule : 15473

Pseudo : Matricule : 15473

Infirmier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


 
Odette Semion
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Odette Semion

Pseudo : Biscuit

Matricule au maquis : 2577.

Le 22 août 1944 est présente au combat de Grand-Maison.


Citée dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Citée (Biscuit-Simca) dans les mémoires du capitaine Menton.


Ong The Thanb Matricule : 15028
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Ong The Thanb Matricule : 15028

Pseudo : Matricule : 15028

Infirmier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Oscar Peter
Centre d'instruction du secteur Commandement
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 25/07/1944 au 31/08/1944

Oscar Peter

Pseudo : Galand

 (Mat. : 2407)

Lieutenant T.P. et premier chef d'une section A de Grenoble. 
Le 25 juillet 1944, rejoint le maquis (LP p.120). 
Le 29 juillet 1944, prend le commandement du nouveau centre d'instruction du Secteur (C.I.S.) à Livet (38) (LP p.127).


 
Paul
Groupe franc d'Eybens /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Paul

Chef du Groupe Franc de Eybens.


Paul Cathiard
Armée secrète en Isère /
Du 01/03/1943 au 01/01/1944
Sous-secteur d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Paul Cathiard

Pseudo : Cathy - Henri - Marcel

En mars 1943, il devient chef de section AS à Uriage.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 en trois sous-secteurs, il devient chef du sous-secteur d'Uriage, d'un groupe franc et d'une section A.

Son P.C. est à Uriage (LP p.135).

Le 30 juillet 1944, il rejoint le GM4 où il est en charge de coordonner l'esemble civil.

Le 26 août 1944, il prend la direction du train auto stationné à l'atelier de chargement de Pont-de-Claix.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Paul Cathiard
Armée secrète en Isère /
Du 01/03/1943 au 01/01/1944
Sous-secteur d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Paul Cathiard

Pseudo : Cathy - Henri - Marcel

En mars 1943, il devient chef de section AS à Uriage.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 en trois sous-secteurs, il devient chef du sous-secteur d'Uriage, d'un groupe franc et d'une section A.

Son P.C. est à Uriage (LP p.135).

Le 30 juillet 1944, il rejoint le GM4 où il est en charge de coordonner l'esemble civil.

Le 26 août 1944, il prend la direction du train auto stationné à l'atelier de chargement de Pont-de-Claix.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Paul Colonel
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Paul Colonel

Matricule au maquis : 2535.

Membre de la section Merlin.


Paul Falentin
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Paul Falentin

Pseudo : Falco

Membre de la section Merlin.


Pelissier
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Pelissier

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Pham Hoa Matricule : 16712
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Hoa Matricule : 16712

Pseudo : Matricule : 16712

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Loam Matricule : 26357
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Loam Matricule : 26357

Pseudo : Matricule : 26357

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Luong Matricule : 22051
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Luong Matricule : 22051

Pseudo : Matricule : 22051

Affecté 3ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Mao Matricule : 13143

Pseudo : Matricule : 13143

Le 20 août 1944, tué à Rioupéroux (Isère).


Inscrit (Nai Nao) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Nung Matricule : 17648
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Nung Matricule : 17648

Pseudo : Matricule : 17648

Tailleur.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pic
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Pic

Pseudo : Pic

Tireur au F.M. du lieutenant T.F. Merlin. 
Le 8 juin 1944, Traquenard à Jarrie (LP p. 38).


Pierre Allibe
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Pierre Allibe

De pont-de-Cloix. 

Comme son frère Marius, il est un excellent tireur.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Pierre Fernand Rimey-Meille
/
Du 13/08/1944 au 13/08/1944

Pierre Fernand Rimey-Meille

Né le 19 décembre 1915 à La Tronche (Isère). 

Handicapé, il portait une jambe de bois.

Le 13 août 1944 est tué lors de l'attaque allemande au lac du Poursollet à Livet et Gavet (Isère). 


Mort pour la France. 

Son nom n'apparaît dans aucun document du maquis, sur aucune liste.

Son nom figure sur la stèle S L04, S L07 et S G02  (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Pierre Olivero
Groupe franc. /
Du 01/01/1944 au 13/05/1945

Pierre Olivero

Pseudo : Oudard

Né le 26 juillet 1920 à San Damiano (Italie). 


Groupe franc.

Le 11 novembre 1943, avec René Dué et Goubet, fit  décorer le monument de la République et le monument aux morts de Vizille avec des gerbes tricolores déposées au nom des MUR et a fait flotter les drapeaux tricolores sur la Grand'place (BDG p.147).
Le 13 août 1945 (14 décembre 1943?) meurt à Vizille (Isère) par suicide. 


Non mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Pierre Perollino
/
Du 12/06/1944 au 17/06/1944

Pierre Perollino

Pseudo : Pierre

Né le 10 octobre 1912 à Chambéry (Savoie). 
Vétéran de la guerre d'Espagne et ancien du Maquis de Maurienne, quasi inexistant. 


Le 12 juin 1944  il rejoint le maquis avec une quinzaine d'hommes armés. 
Le 13 juin 1944 il devient le chef de la section Savoie créée le jour même. 
Le 17 juin 1944, il est tué d'une balle de revolver à l'exercice à Ornon (38). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Pierrot
Groupe franc de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Pierrot

Chef d'un Groupe Franc à Grenoble.


Porquet
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Porquet

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Prunier
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Prunier

Pseudo : Pascal

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de la section A de Jarrie.

A trahi en renseignant la commission d'armistice sur le dépôt d'armes caché à la 14ème compagnie à Jarrie. Celle-ci est venue perquisitionner et a arrêté le capitaine Lanvin.

Il sera arrêté et incarcéré à La Bérarde pour intelligence avec l'ennemi. Seule la Libération le sauvera.

Relevé par Cécil à la tête de la section A de Jarrie, celui-ci disparaîtra dans la nature après qu'il fut recherché par le secteur 5 pour une affaire de détournement d'argent (LP p.72).

Il laisse la Résistance à Jarrie dans un piteux état (LP p.72).


 
R. Muller
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

R. Muller

Médecin au maquis.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Rabbin Jean Eichinski-Zundel
État-major /
Du 01/07/1944 au 31/08/1944

Rabbin Jean Eichinski-Zundel

Pseudo : Jean

Grand Rabbin de Grenoble. 


Matricule au maquis : 2709.

Le 1er juillet 1944, il rejoint le maquis. 

Affecté à l'état-major du secteur 1 comme aumônier israélite du maquis.


Raymond
Groupe franc du "général" /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Raymond

Conducteur de camion dans le groupe du "général". 
Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes du palais de justice.


Raymond Théréné
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 07/08/1944
Groupe mobile n° 1 /
Du 08/08/1944 au 31/08/1944

Raymond Théréné

Vient des Chantiers de jeunesse.

Matricule au maquis : 2428.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Raymond Théréné
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 07/08/1944
Groupe mobile n° 1 /
Du 08/08/1944 au 31/08/1944

Raymond Théréné

Vient des Chantiers de jeunesse.

Matricule au maquis : 2428.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


René Bonnard
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

René Bonnard

Membre de la section Merlin.


René Boucher
Groupe franc Ségal /
Du 01/01/1944 au 14/08/1944

René Boucher

Groupe franc Ségal.


René Derel
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

René Derel

Matricule au maquis : 2789.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des groupes francs de Grenoble. 

Le 19 août 1944, il dirige le procès de l'espionne de Vaujany pour intelligence avec l'ennemi.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


René Garempon
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

René Garempon

Membre de la section Merlin.


René Grand
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

René Grand

Pseudo : Erié

Marié et père de famille.

Officier, ancien du 159ème Régiment d’infanterie alpine.

Calme, réfléchi, de sens rassis (LP p.61). Nommé adjoint « Maquis » du capitaine André Lanvin-Lespiau.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet. Le capitaine Menton le retrouvant le soir même écrira : 

"Notre joie est grande de retrouver celui que nous considérons tous comme le meilleur d’entre nous et comme le camarade le plus affectueux et le plus dévoué".

Il sera le premier commandant du 1er Bataillon d'infanterie coloniale.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


René Martin
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

René Martin

Pseudo : Moscow

Membre de la section Merlin.


Ricardo Carlos Lanzini
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 10/08/1944

Ricardo Carlos Lanzini

Né le 04 novembre 1904 à Arona (Italie). 

Tué le 10 août 1944 à Mônétier-les-Bains (05).

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Bourg d'Oisans (38).

Repose à la Nécropole nationale La Doua à Villeurbanne (69) FFI (Rang A 17, tombe 15).

Son nom apparaît avec l'orthographe Richard sur le monument de l'Infernet.

Extrait du cahier "Maquisards et Gestapo" de Richard Duchamblo :

"Le tunnel-galerie des Valois est abordé. Mais devant le tunnel du Rif-blanc, le feu des FFI éclate....Renforcés Allemands et Mongols progressent...Les maquisards. .essaient de faire sauter le tunnel dont l'entrée côté col a été minée.Un homme s'y reprend à trois fois sans réussir. A la troisième tentative, un Mongol, tue l'homme presqu'à bout portant, d'une balle dans la nuque."


Robert
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Robert

Pseudo : Robert

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Robert Barbe
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Robert Barbe

Pseudo : Normand

Né le 28 octobre 1913.

Marié et père de deux enfants, il habitait 17 place du château à Vizille (38) où il dirigeait son entreprise de transports.


Matricule au maquis : 2484.

Adjoint P.C. du capitaine Lanvin (LP p. 22).

Le 21 août 1944, il a tenu une place très particulière. Le lieutenant Menton raconte : 

"À midi et demie, le lieutenant Normand reçoit un coup de téléphone du lieutenant Rivière, chef des transmissions et des liaisons du secteur 1 par notre ligne de téléphone à haute tension (qui n’aura jamais été découverte par l’ennemi). Il vient du col de Luz la Croix Haute. Les blindés américains viennent de franchir le col et dévalent à toute vitesse sur Monestier. L’infanterie afflue, plus de deux mille fantassins déjà sont passés. Pour donner plus de poids à cette nouvelle stupéfiante que Normand admet avec peine, un officier américain, arrêté à Luz, s’empare du microphone et avec un accent nasillard typiquement yankee, souhaite bonne chance aux FFI de l’Oisans et annonce son arrivée prochaine.

Aussitôt Normand, pâle et bégayant, plonge du PC dans la rue en clamant cette révélation sensationnelle, personne ne veut y croire naturellement, tout en y croyant de toute son âme !"

Le 22 août 1944, il était présent au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Citée dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier".

Cité dans le compte-rendu du 21 août 1944.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Robert Bouvier
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Robert Bouvier

Pseudo : Pataf

Membre de la section Merlin.


Robert Gasparini
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Robert Gasparini

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Orthographié Gaspard dans LP.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Robert Henri Jean Brandemburger
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 30/07/1944 au 31/08/1944
6ème Régiment d'infanterie coloniale /
Du 01/09/1944 au 19/04/1945

Robert Henri Jean Brandemburger

Sa famille habitait rue d'Echirolles à Grenoble (38).

Est souvent indiqué à tort dans les morts du 13 août 1944 au lac de Poursollet.

Il a poursuivi la guerre au sein du 6ème Régiment d'infanterie coloniale.

Le 19 avril 1945, il est mort des suites de ses blessures à Vilstatt (Allemagne).


Mort pour la France.

Cité sur le site memorial-genweb.

Souvent orthographié Brandenburger.


Robert Rulfo
Civil exécuté par les Allemands /
Du 11/08/1944 au 11/08/1944

Robert Rulfo

Fiancé à Telcide Berthet, il est père d'une fille.

Pris en otage par les nazis sur la commune de Villar d'Arène le 11 Août 1944, il est tué le  jour même dans le tunnel miné du Chambon (Isère).

Inhumé à Saint-Roch le 18 octobre 1944 carré 17 tombe 182 puis versé en ossuaire le 25 juillet 2011.

Son nom figure sur le monument S M02 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Cité sur le site memorial-genweb.


Robert Tissot
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Robert Tissot

Pseudo : Tisserand

Chef de l'hôpital FFI du maquis.


Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Roc
Les contacts à Grenoble /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Roc

Mari de madame Rosa. 
Lieutenant de l'Infanterie coloniale. 

Chef d'une trentaine centre-ville de Grenoble (LP p.50). 
Parti en mission à Alger. Parachuté et blessé à l'atterissage dans le Grésivaudan. Hospitalisé au Pré-de-l'Arc (LP p.97).


Roger Eugène Benoît-Jay
Groupe franc de Pont-de-Claix /
Du 01/01/1944 au 29/06/1944

Roger Eugène Benoît-Jay

Né le 21 avril 1913 à La Rivoire-de-Vif (Isère). 

Groupe franc de Pont-de-Claix.
Le 29 juin 1944, disparu. 
Le 11 août 1944 est déporté au départ de Lyon-Perrache (Rhône) à destination de Natzwiller-Struthof (Bas Rhin) (J.O.R.F. n° 241 du 17 octobre 2007). 
Le 14 avril 1945, il meurt en camp de concentration à Mauthausen (Autriche). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 3 p;93). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Pont-de-Claix (38).


Roger Joseph Fleurien Guigue
Groupe franc de Grenoble /
Du 01/07/1940 au 26/11/1943

Roger Joseph Fleurien Guigue

Né le 31 mai 1907 à Grenoble (Isère). 

Employé civil du génie et mécanicien-ajusteur et ex-employé du parc d'artillerie, il est membre des groupes francs et participe au CDM (Camouflage du matériel), sous les ordres de Louis Nal.
Il est arrêté au salon de coiffure que tient sa femme au 15 rue Brocherie,

Tué le 26 novembre 1943 sur la route de Meylan (38), sans avoir parlé sous la torture, sauvegardant ainsi le stock d'armes caché  Victime de la "Saint-Barthélémy". 
Son cadavre est retrouvé au lieu-dit des Jaillières avec 7 balles dans le corps et une pancarte : Abattu par les anti-terroristes. 

Son nom figure sur la plaque P G03 et la stèle S M01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.


Roger Jules Adolphe Bouyol
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
Groupe mobile n° 1 / Section Marignan
Du 01/08/1943 au 14/08/1944
Groupe franc Marignan /
Du 00/11/1943 au 31/07/1944

Roger Jules Adolphe Bouyol

Né le 06 août 1920 à Tours (Indre et Loire) d'Albert Bouyol et de Lucienne Bézard, employée de banque et domiciliée à Paris (53 rue Legendre). Célibataire et employé d'usine.


Chef du G.F. Marignan. 
Le 14 août 1944, tué à Livet-et-Gavet (Isère). 


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).

Son corps, d'abord enterré aux Clavaux (38), repose au cimetière de Vizille (38) depuis le 28 août 1944.


Roger Jules Adolphe Bouyol
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
Groupe mobile n° 1 / Section Marignan
Du 01/08/1943 au 14/08/1944
Groupe franc Marignan /
Du 00/11/1943 au 31/07/1944

Roger Jules Adolphe Bouyol

Né le 06 août 1920 à Tours (Indre et Loire) d'Albert Bouyol et de Lucienne Bézard, employée de banque et domiciliée à Paris (53 rue Legendre). Célibataire et employé d'usine.


Chef du G.F. Marignan. 
Le 14 août 1944, tué à Livet-et-Gavet (Isère). 


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).

Son corps, d'abord enterré aux Clavaux (38), repose au cimetière de Vizille (38) depuis le 28 août 1944.


Roger Ollivier
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
État-major / Intendance
Du 00/11/1943 au 16/08/1944

Roger Ollivier

Mari de Louise Ollivier. 

Membre du groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse (PC au Péage-de-Vizille). 

S'est rallié au Maquis dès le premier contact. 

A été affecté dans le sud-ouest.

A traversé toute la France pour se battre au Maquis. 


Mort pour la France.

Le 16 août 1944, fusillé et brûlé aux Granges à Allemont (Isère).

Orthographié Ollive dans LP.

Son nom figure sur la stèle S A01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.


Ronin
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
v / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Ronin

Membre de la section Merlin.


Roux
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Roux

Le 17 août 1944 il est absent de son poste d'observation.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


 
Salomon Froin
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Salomon Froin

Médecin du maquis.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Schup
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Schup

Pseudo : Schup

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Semille
Les contacts à Jarrie /
Du 01/01/1943 au 01/01/1944

Semille

Pseudo : Semille

Résistant des premières heures. A pris de très gros risques avec sa famille en 1943 pour le Maquis (LP p.113). 
Tient une cantine près de l'électrochimie (LP p.113). 
Un des meilleurs agents (LP p.113).


Stanislas Halka (Polonais)
Armée polonaise en France /
Du 15/05/1940 au 15/08/1944

Stanislas Halka (Polonais)

Pseudo : Marian Stanislas Moscinski

Né le 26 juin 1918 à Lwow (Pologne) de Alexandre Stanislas Halka et de Sofia Wolosg. Il avait épousé Félicienne Eugénie Genevois et demeurait avenue de la gare à Bourg d'Oisans (38). Il vivait en France sous la fausse identité de Marian Stanislas Moscinski.

Il est membre de l'Armée polonaise en France.

Il était aspirant au 4ème bataillon de la brigade polonaise des chasseurs du nord sous le numéro matricule 241. Sa carte d'identité n°4090 de la brigade polonaise des chasseurs du nord, armée polonaise en France, délivrée à Harstad le 15 mai 1940 mentionnait qu'il était étudiant.

Il a été fusillé par les Allemands le 15 août 1944 au mas des Zilas à Bourg d'Oisans (Isère).


Mort pour la France.


 
Thévenet
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
/
Du 00/11/1943 au 08/06/1944

Thévenet

Pseudo : Chef Thérèse

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse de Belledonne (PC au Péage-de-Vizille) (LP p.36). 


Il s'est rallié au Maquis dès le premier contact. 

Fin octobre 1943, il est affecté dans le sud-ouest. 

Il a ensuite traversé toute la France pour revenir se battre au Maquis (LP 72)..

Le 8 juin 1944, il est envoyé en mission avec Luttique pour enlever le magasin d'habillement de la 14ème compagnie des GMICR à Jarrie. Trahi par la femme Paterne, épouse du propriétaire du camion et qui sera exécutée le 10 juin 1944, il est arrêté par les Allemands qui avaient dressé un barrage entre Vizille et Jarrie pour l'occasion. 

Son corps affreusement torturé a été retrouvé quelques jours plus tard dans la Romanche.. 


Mort pour la France.

Orthographié Thérèse dans LP.


Thévenet
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
/
Du 00/11/1943 au 08/06/1944

Thévenet

Pseudo : Chef Thérèse

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse de Belledonne (PC au Péage-de-Vizille) (LP p.36). 


Il s'est rallié au Maquis dès le premier contact. 

Fin octobre 1943, il est affecté dans le sud-ouest. 

Il a ensuite traversé toute la France pour revenir se battre au Maquis (LP 72)..

Le 8 juin 1944, il est envoyé en mission avec Luttique pour enlever le magasin d'habillement de la 14ème compagnie des GMICR à Jarrie. Trahi par la femme Paterne, épouse du propriétaire du camion et qui sera exécutée le 10 juin 1944, il est arrêté par les Allemands qui avaient dressé un barrage entre Vizille et Jarrie pour l'occasion. 

Son corps affreusement torturé a été retrouvé quelques jours plus tard dans la Romanche.. 


Mort pour la France.

Orthographié Thérèse dans LP.


Tian Tho Matricule : 10554
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Tian Tho Matricule : 10554

Pseudo : Matricule : 10554

Affecté 3ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Ton Matricule : 445
État-major /
Du 06/07/1944 au 22/08/1944

Ton Matricule : 445

Pseudo : Matricule : 445

Ordonnance du capitaine Lanvin.

Tué le 22 août 1944 aux combats de la Croix du Mottet. Le lieutenant Menton écrit : 

"sur la route, d’où partent de longs gémissements. Theu, l’ordonnance annamite du capitaine Lanvin, vient d’être coupé en deux par une rafale".


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Toto
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Toto

Pseudo : Toto

Chef de groupe au G.M.4. (LFM p.142).

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 17 août 1944, dans la soirée, cest lui qui localise et identifie à La Villette, la traitresse qui communiquait avec les Alemands à l'aide d'une lampe à signaux de l'armée française.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Tram Duong Matricule : 3299
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Tram Duong Matricule : 3299

Pseudo : Matricule : 3299

Mort pour la France.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Tran An Matricule : 20527
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/07/1944

Tran An Matricule : 20527

Pseudo : Matricule : 20527

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Tran Coc Coe Nguyen
Groupe mobile n° 1 /
Du 31/07/1944 au 22/08/1944

Tran Coc Coe Nguyen

Né en 1902 au Tonkin.

Fusillé mar les Allemands le 22 août 1944 à Rioupéroux. Son corps a été retrouvé dans la Romanche.


Mort pour la France

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Tran Coc Coe Nguyen
Groupe mobile n° 1 /
Du 31/07/1944 au 22/08/1944

Tran Coc Coe Nguyen

Né en 1902 au Tonkin.

Fusillé mar les Allemands le 22 août 1944 à Rioupéroux. Son corps a été retrouvé dans la Romanche.


Mort pour la France

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Tran Nam Matricule : 12872
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Tran Nam Matricule : 12872

Pseudo : Matricule : 12872

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Tran Vang Matricule : 17705
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Tran Vang Matricule : 17705

Pseudo : Matricule : 17705

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Truong Dam Matricule : 28 270
/
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Truong Dam Matricule : 28 270

Pseudo : Matricule : 28 270

Mort au maquis.


Truong Dam Matricule : 28 270
/
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Truong Dam Matricule : 28 270

Pseudo : Matricule : 28 270

Mort au maquis.


Truong Guong Matricule : 17841
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Truong Guong Matricule : 17841

Pseudo : Matricule : 17841

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Truong Nui Matricule : 17814
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Truong Nui Matricule : 17814

Pseudo : Matricule : 17814

Infirmier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Truong Re Matricule : 16752
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Truong Re Matricule : 16752

Pseudo : Matricule : 16752

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Tu Tran Matricule : 17782
/
Du 01/08/1944 au 22/08/1944

Tu Tran Matricule : 17782

Pseudo : Matricule : 17782

Tirailleur indochinois. 

Le 22 août 1944, tué au Péage-de-Vizille (Isère).

Mort pour la France.

Inscrit ( Dao-Tu) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Tu Tran Matricule : 17782
/
Du 01/08/1944 au 22/08/1944

Tu Tran Matricule : 17782

Pseudo : Matricule : 17782

Tirailleur indochinois. 

Le 22 août 1944, tué au Péage-de-Vizille (Isère).

Mort pour la France.

Inscrit ( Dao-Tu) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


 

US Song

Tirailleur indochinois de la section Lamy. 
Le 12 juillet 1944, est tué au cours de l'embuscade aux Roches Bleues (Isère) (LP p. 97, 99 et 100). 
Mort pour la France.


 
Védrenne
/
Du 00/11/1942 au 31/08/1944

Védrenne

Pseudo : Vellard

Auvergnat, "grande gueule" et poète : il sera l'auteur d'un grand nombre de chansons et de poésies "maquis". 
Marié et père de deux enfants. 
Engagé à 17 ans et ancien sous-officier de l'Infanterie coloniale. 
Lieutenant T.F. 

Blessé depuis longtemps à la jambe gauche. 


Début 1942, il distribue des tracts pour les réfractaires au STO.

Depuis novembre 1942 il fait partie des premiers résistants.

En mars 1943, il devient chef de section AS à Livet.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des 2 sections A de Livet.

Chef de l'Armée secrète de Livet. 

Le 1er avril 1944, le premier groupe à prendre le maquis vient de sa section.

Le 15 avril 1944, sa section entière prend le maquis. Inapte au maquis à cause de sa blessure, il en donne le commandement à Pelletier.

Le 14 mai 1944, il lance la première section formée, la section Pelletier à la rencontre de Lanvin. Dès lors, il se chargera du ravitaillement du maquis.

Le 24 juin 1944, sur décision de Lanvin, il reçoit sous son commandement le groupe franc de Merlin. Ce qui ne l'enchante pas (LP p.71).

Le 2 juillet 1944, il installe le PC de Lanvin à la villa "Ma Thébaïde" aux Roberts. Cette villa, toujours éponyme et bien en place en 2016, était alors la propriété d'un ancien commandant très sympathique et très réglo.

Le 14 juillet 1944, il représente Lanvin à la cérémonie interdite à Vizille.

Le 11 août 1944, il quitte son domicile et prend le maquis avec Renne.

Le 12 août 1944, les Allemands investissent sa maison et y installent le siège de la Getapo. Des dizaines de Français y seront torturés et mis à mort en moins de 10 jours. C'est l'histoire des charniers de Gavet, des Clots de rioupéroux, etc. qui débuta ici. Un voisin tenait par écrit jour après jour, les affres que les Allemands faisaient subir à leurs prisonniers. ce rraport est en appendice de LP page 263.

Après guerre, il a demandé lui-même la médaille de la Résistance et la médaille militaire pour Pelletier. En vain... 


Chevalier de la Légion d'honneur; 
médaille militaire; 
croix de guerre 1914-18 et X fois cité.

Citée dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Vu Dien Matricule : 13069
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Vu Dien Matricule : 13069

Pseudo : Matricule : 13069

Hôpital.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Vu Kiem Matricule : 27285
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Vu Kiem Matricule : 27285

Pseudo : Matricule : 27285

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Vu Van Nguyen Chuyen Matricule : 17526
/
Du 01/08/1944 au 22/08/1944

Vu Van Nguyen Chuyen Matricule : 17526

Pseudo : Matricule : 17526

Né en 1912 à Han Vinh Bao Aihhong (Tonkin). 

Tué le 22 août 1944 à Séchilienne (Isère). 


Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes (Cote AC 21 P 103414).

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Chieu N'Guyen sur le monument de l'Infernet et dans Liberté provisoire.

Inscrit (Le Chuyen) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


 
Wieczyolaw Litwinczyk (Polonais)
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Wieczyolaw Litwinczyk (Polonais)

Né le 20 juin 1913 à Tuzewlany (Pologne) de Antoni Avere Styga et de mère inconnue.

Tué le 21 août 1944, au col du Sabot près de Vaujany (Isère). 

Acte dressé le 28 septembre 1944 seulement après identification faite au cimetière de Vaujany (38) par le juge de paix du Bourg-d'Oisans.


Mort pour la France. 

Son nom avec le prénom Jean figure sur la stèle S VO1  (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Repose à la nécropole nationale de la Doua à Villeurbanne (69) Carré A Rang 17 Tombe 17 sous le nom de Mieczyslaw Litwinczyk.


Winzyslaw Siemiatkowski (Polonais)
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Winzyslaw Siemiatkowski (Polonais)

Né le 27 décembre 1902 à Poznan (Pologne) de Pierre et de Franciszka Ksiack.

Est tué le 21 août 1944 à Grand-Maison à Vaujany (Isère). 


Mort pour la France.

Cité à l'ordre de l'armée à titre posthume (décision n° 1408) : 

"S'est particulièrement distingué lors de l'attaque de Grandes-Maisons. A donné à ses hommes un bel exemple de courage et de calme. Grièvement blessé lors du décrochage. Pris par les Allemands, a été torturé et achevé dans des conditions inhumaines. Cette citation comprte l'attribution de la croix de guerre avec palme. Fait à Paris le 13 décembre 1945. Signé : De Gaulle".


Son nom orthographié Siematovski figure sur la stèle S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Repose à la nécropole  nationale La Doua à Villeurbanne (69) FFI (Rang A 17, tombe 14)

Son nom apparaît avec l'orthographe Jean Siematkorwski sur le monument de l'Infernet.


Wladislaw Langzam
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Wladislaw Langzam

Pseudo : Boyer

Matricule au maquis : 2303.

Le 22 août 1944 il participe au combat de la Croix du Mottet qu'il parvient à rejoindre malgré un feu nourri.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Wolf
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Wolf

Le 18 août 1944 il est chef de groupe au GM2.

Le 26 août 1944 il tire accidentellement sur le soldat Brian qui  mourra des suites de ses blessures le 28 août 1944.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


 
Yvonne Benas
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Yvonne Benas

Epouse du sergent Benas de la section Delmée du GM4.


Infirmière.

Elle s'est dévouée pour les blessés de l'hôpital jusqu'à la fin des combats, ignorant la désertion de son mari.


Citée dans les mémoires du capitaine Menton.