Les hommes du maquis

 Cette page est dédiée aux hommes et aux femmes du maquis de l’Oisans.

Tous les éléments figurant sous chaque patronyme proviennent de sources authentifiées. Les ouvrages de référence et les archives donnent beaucoup d’informations. Mais pas seulement : les familles et les historiens apportent aussi leur part.

Pour chaque maquisard, on trouvera en plus d’une photo, au mieux trois rubriques :

  • état-civil et vie civile;
  • son passage au maquis;
  • les nominations, décorations et points administratifs, les lieux de mémoire, site internet ou documents où il est fait référence à l’intéressé. 

Recherchez avec la première lettre du nom de famille


Recherchez avec la première lettre   

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 
A. Boutonnet
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

A. Boutonnet

Membre de la section Merlin.


Abbé Pierre Béchard
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Abbé Pierre Béchard

Pseudo : Abbé Béja

Curé de Livet. 

Aumônier catholique du Maquis. 


Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").


Aguétan Desparte
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/0194
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Aguétan Desparte

Membre de la section Merlin.


Ahmed

Ahmed

Mort au maquis.


Ahmed Ben Ahmed (Marocain)
État-major / Section de défense rapprochée
Du 01/01/1944 au 31/07/1944

Ahmed Ben Ahmed (Marocain)

Pseudo : Tirailleur marocain

Matricule au maquis : 2476.

Membre de la section de défense du PC de Vizille en juillet 1944 (LP p.109).


Aimé Berthollet
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 01/05/1944 au 31/08/1944

Aimé Berthollet

Pseudo : Bison

Sa famille habitait 9 rue Auguste Genin à Jallieux (38).

Eclaireur de France à Grenoble (38), il est routier au clan des brûleurs de loups et garde son totem scout comme pseudonyme au maquis.


Matricule au maquis : 2676.

Présent au maquis avant le 1er mai 1944, il est incorporé le 8 juin 1944 à la section Porte.

Le 6 juillet 1944, il est blessé lors de l'attaque du château de Saint Martin d'Uriage, école de la milice.

Le 11 août 1944, il rentre de convalescence et remplace le sergent Rire.

Le 13 août 1944, très tôt le matin et avant l'atttaque allemande, il décide de quitter le lac du Poursollet avec Jean-Louis Lacour, René Massenavette, Andrieux, Gallois, Marquet, Picquier, Roumezi, Sandier, Loïc Moreau et André Barroz du groupe 2. Vers 10h30, alors que ce détachement était dans la vallée, mademoiselle Anjo les prévient des fortes détonations entendues pendant 5 à 10 minutes. Malgré cette alerte, Berthollet décide d'appliquer les consignes officielles et de cacher les armes et les munitions puis de disperser le groupe. Seuls, Andrieux, Picquier, Roumezi et Moreaux refusent et restent sur place avec leurs armes avant de tenter pendant plusieurs jours de remonter vers le Poursollet, le terrain étant tenu par les Allemands.

Le 24 août 1944, il rejoint les maquisards à Grenoble.

Le 12 avril 1945, il est affecté au 11ème Bataillon de chasseurs alpins après avoir passé l'hiver au camp de formation des sous-officiers des Chambarrands avec Roche et Bonne.


Aimé Mury
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Aimé Mury

Originaire d'Uriage.

 


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Aimé Roger Joseph Perrier

Aimé Roger Joseph Perrier

Né le 15 juin 1925 à Vizille (38).

Le 18 août 1944, tué à Auris-en-Oisans (38).

Fiche sur le site mémoire des hommes.


Aimé Simiand

Originaire de Jarrie (Les Chaberts).


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Akka Ben Lhacem (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Akka Ben Lhacem (Marocain)

Né en 1917. 

Célibataire, habitait à Douar Aït Rachi Khermisset (Maroc).

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Alain Albert Brian
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 28/08/1944

Alain Albert Brian

Né le 11 août 1919 à Chantelouve (38) de Louis et de Eugénie Ricltemuler. Il était l'époux d'Irma Zeppa.

Le 26 août 1944 il est blessé accidentellement par le sergent Wolf qui manipulait une arme.

Le 28 août 1944 Il meurt de ses blessures à l'hôpital militaire de La Tronche (38). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts d'Allemont (38).

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Albert Angelier
Civil exécuté par les Allemands /
Du 15/08/1944 au 15/08/1944

Albert Angelier

Le 15 août 1944, fusillé à Allemont (Isère).


Albert Cervi

Albert Cervi

Fusillé le 14 août 1944, au lieu-dit la chambre d'eau à Livet-et-Gavet (Isère). 


Son nom figure sur la stèle S L17 et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur M S01 comme Antoine Juan, Henri Buguet, Gaston Fernand Arnoux, Lucien Hernandez, Joseph Contratto et Gilbert Ghelfi.

Inscrit sur le monument aux morts de  Notre-Dame-de-Vaulx (38).


Albert Challande
Sous-secteur de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Albert Challande

Pseudo : Christophe

Matricule au maquis : 2791.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 en trois sous-secteurs, il devient chef du sous-secteur de Grenoble.

Son P.C. est à Vizille (LP p.135).

En septembre 1944, il prendra le commandement d'une des quatre compagnies de fusilliers-voltigeurs du 1er BIC.


Croix de guerre 1939-1945.


Albert Dutour
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Albert Dutour

Pseudo : Dubout

Ne le 12 septembre 1915.

Marié et père d'un enfant, il habiait à Montbrun-les-Bains (26).

Médecin du maquis.

Le 10 juillet 1944 il accompagne le détachement qui part à Saint-Jean de Maurienne avec Marianne comme infirmière. Au retour, il témoigne auprès de Lanvin de la trahison de Sacha.

Promu au grade de capitaine le 19 septembre 1944 au titre du maquis.


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Albert Fortier Beaulieu
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 1 / Section Fram
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Albert Fortier Beaulieu

Pseudo : Fram

Matricule au maquis : 2481.

Chef de la section de réserve de Livet (LP p.124). 

Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée comme 2ème section du groupe mobile n°1.

Le 5 août 1944, sa section est inspectée par le capitaine Lanvin.

Le 11 août 1944, commande sa section aux combats de la Gorge de Séchilienne.


Auteur du compte-rendu des mouvements de sa section du 9 au 15 août 1944.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Albert Gaberan
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Albert Gaberan

Pseudo : Cadet

Matricule au maquis : 2561.

Membre de la section Merlin.


Albert Jean Lazzarotto
État-major / Section hippo
Du 29/07/1944 au 10/10/1944

Albert Jean Lazzarotto

10 août 1944 : est affecté avec son mulet auprès du commandant  Bastide.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Albert Sert-Marc
État-major /
Du 01/01/1944 au 22/08/1944

Albert Sert-Marc

Pseudo : Petit Louis

Né le 29 mars 1915 à Vizille (Isère). 

Ancien sous-officier des Bataillons d'Afrique (les fameux "bat' d'Af'"). 


Homme de Langlet, alias général, prêté par Paradis et affecté au Maquis de l'Oisans comme guide dans l'Ornon (LP p. 41).

Le 9 juin 1944, il vient dénoncer à Lanvin de la part de Paradis une famille de collaborateurs qui sont arrêtés le jour même.

Le 12 juin 1944, il procède à l'arrestation à Oulle de deux collaborateurs notoires et réquisitionne leurs deux mulets.

Le 14 juin 1944, il est chargé du ramassage des mulets de l'armée auprès des paysans.

Le 30 juin 1944, il frôle la catastrophe sur une méprise après la relève des GMR du fort du Mûrier. 

Le 11 juillet 1944, il procède sur ordre de Normand à l'arrestation et à l'exécution de Sacha, convaincu de traîtrise.

Il procède également à l'exécution du traître Berthon.

En août 1944, avant la Libération, il est tué à Grenoble (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Oz (38).


Albert Teillaud
Unités spécialisées / Section Génie
Du 01/01/1944 au 06/08/1944

Albert Teillaud

Pseudo : Treille

Spécialiste "Génie". 

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1, il devient chef du service du Génie.

Le 6 août 1944, quitte le Maquis de l'Oisans pour rejoindre son poste à l'État-major de secteur au 4ème bureau de Grenoble.


Albert Viande
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Albert Viande

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Albino Bolzon

Albino Bolzon

Né le 13 mai 1925 à La Gua (38). 

Le 20 septembre 1944, tué à Pont-de-Claix ou à la Tronche (38). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Pont-de-Claix (38).


Aldo Luigi Mattiussi (Italien)
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

Aldo Luigi Mattiussi (Italien)

Né le 10-07-1925 à Téor (Italie). 

Le 19 août 1944, tué à Livet-et-Gavet ou Rioupéroux (Isère). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S L14 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Son nom apparaît avec l'orthographe Matussi sur le monument de l'Infernet.


Alexandre Belazeroff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Alexandre Belazeroff (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Alexandre Franzeff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Alexandre Franzeff (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Alexandre Kasoumovsky (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Alexandre Kasoumovsky (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure (orthographié Razoumosky) dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.


Alexandre Pripoutnevitch (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Alexandre Pripoutnevitch (Russe)

Matricule au maquis : 2642.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure (orthographié Propoutnentch) dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Alexandre Rogovin (Russe)
État-major
État-major /
Du 12/06/1944 au 31/08/1944

Alexandre Rogovin (Russe)

Pseudo : Alexandre

Le 12 juin 1944, rejoint le Maquis et il est attaché à l'État-major.
Le 14 juin 1944, mission de liaison auprès du Valbonnais (LP p.52).
Le 7 juillet 1944, mission de liaison auprès du Vercors (LP p.86).
Le 13 juillet 1944, participe à la mission au Vercors (LP p.101).
Le 16 juillet 1944, participe à la mission au Vercors (LP p.106).
Le 20 juillet 1944, accrochage au retour du Vercors (LP p.114).
Le 30 juillet 1944, est nommé officier de liaison du capitaine André Lanvin-Lespiau.
Chef du Groupe mobile n° 2.

Le 14 août 1944, mission de liaison auprès du Grésivaudan (LP p.197).


Auteur d'un rapport sur les actions du GM2.

Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Alexandrovitch (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 04/07/1944 au 31/08/1944

Alexandrovitch (Russe)

Ancien officier de l'armée soviétique fait prisonnier.

Incorporé dans la division Vlassov comme aspirant de la Wehrmacht (LP p.81). 
Vient de Saint Rémy-les-Chavanne et livre des renseignements précieux (LP p.81). 


Le 4 juillet 1944, rejoint le Maquis (LP p.81). 
Affecté à la section Pelletier (LP p.81).


Alfred Maurice Buttin

Alfred Maurice Buttin

Pseudo : Ric

Né le 07 novembre 1913 à Rives (Isère). 

Le 12 juillet 1944, tué au Banchet ou à Saint Hilaire de la Côte (Isère). 

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.


Ali (Marocain)
Pseudo À trouver : identité civile et affectation

Ali (Marocain)

Tirailleur marocain. 
Le 17 juin 1944, est à l'origine du coup de feu accidentel qui tua le sergent Pierre . 
En septembre 1944, meurt glorieusement lors de l'attaque de l'observatoire des Abris en Maurienne. 
Mort pour la France.


Ali Ben Amar (Tunisien)
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
1er Bataillon d'infanterie coloniale /
Du 01/09/1944 au 23/09/1944

Ali Ben Amar (Tunisien)

Né en 1905 à Kairouan (Tunisie). 

BIC Secteur A (Isère) Incorporé au Bataillon de l'Oisans.
Le 23 septembre 1944, il est tué aux Abris (Modane - Savoie) alors qu'il était en reconnaissance avec Pelletier


Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes (Sous le nom : Ben Ali Amar).

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Aloyzi Kospiski (Polonais)
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc de Grenoble
Du 01/01/1943 au 20/08/1944

Aloyzi Kospiski (Polonais)

Pseudo : Eloi

né à Quabrigdz (Pologne).

Rallié aux Groupes francs de Grenoble, il a participé à l'explosion de la caserne de Bonne le 2 décembre 1943.


Le 20 août 1944, tué à Domène (Isère). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Son nom apparaît avec l'orthographe Aloyzy Hopicki sur le monument de l'Infernet. 


Amédée Saïd
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Amédée Saïd

Membre de la section Merlin.


Anatole Kitchke (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Anatole Kitchke (Russe)

Matricule au maquis : 2639.

Apparaît comme sous-lieutenant de l'armée russe dans le tableau des effectifs du maquis au 1er mai 1944.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


André Aguettaz

André Aguettaz

Matricule au maquis : 2596.

Agent de liaison et de renseignements.

Le 5 août 1944, en mission vers les maquis utaliens, il a été pris par les Allemands au col de Montgenèvre. S'en est sorti.


Orthographié Dédée Aguette dans LP.


André Brun
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

André Brun

Pseudo : ded

Matricule au maquis : 2502.

Membre de la section Merlin.


André Ferrier
Identité civile À trouver : affectation

André Ferrier

Mort au maquis.


André Girard-Clot

André Girard-Clot

Né le 11 mars 1897 à Grenoble (38) .

Guerre de 1914-1918 : cannonier servant, Girard André sert à la 3ème batterie du 105º R.A.L . Blessé "gueule cassée" de la première guerre Mondiale, il perd un oeil et reçoit la Croix de guerre 14-18 avec palme.

Guerre de 1940-1945 : Fabricant de toile et de linge, domicilié à Grenoble (38), il est marié et père de six enfants.

Dès le début de la deuxième guerre mondiale, il a un double engagement: avec l'aide de sa femme Marguerite et de ses deux soeurs, Marie-Germaine et Simone. Il accueille pour un jour ou quelques années jusqu'a trente deux personnes ou familles juives. D'autre part, protestant lui même, engagé dans la vie de la paroisse protestante de Grenoble, il aide de jeunes théologiens protestants à établir un maquis aux environs de Tréminis. Il leur fournit le soutient nécessaire et leur sert de boîte à lettres. Le maquis est découvert par la Wehrmacht le 19 octobre 1943.

André Girard-Clot est arrêté chez lui le 28 octobre par la Gestapo. Il est interné à Grenoble, au garage Ricou (du 28 octobre au 18 novembre 1943) puis à Lyon Montluc (du 18 novembre 1943 au 10 février 1944) et au camp de Compiègne-Royallieu (matricule 29292).

Il sera déporté "NN" le 27 mars 1944 à Sarrebrücken Neue Bremm, puis le 22 avril 1944 au camp de Mauthausen (mle 64128) où il décède le 02 mai 1944.

Il recevra la Médaille de la Résistance à titre posthume.

Mort pour la France.

Nommé sur le monument à la résistance de Treminis, sur le monument de l'Infernet et au Musée de la Résistance de Grenoble. Par ailleurs, il existe une salle André Girard-Clot au temple protestant de Grenoble.

(Source : famille).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


André Jean Hyacinthe Archier
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

André Jean Hyacinthe Archier

Né le 04 mars 1923 à Vizille (Isère). 

Sa mère, madame rosalie Archier, habitait Saint Pierre de Mésage (38).

Le 18 août 1944, tué à Livet-et-Gavet (Isère). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S L14 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Saint-Pierre-de-Mésage (38).


André Jean Mayer

André Jean Mayer

Né le 08 février 1908 à Grenoble (Isère). 

Le 21 juillet 1944, exécuté à Seyssinet (Isère). 

Mort pour la France. 

Inhumé le 23 septembre 1944 à Saint-Roch (Grenoble).

Fiche MDH.


André Jullien
État-major /
Du 01/07/1943 au 31/08/1944

André Jullien

Pseudo : Briançon

Matricule au maquis : 2326.

En juillet 1943, il devient chef d'un groupe franc de Grenoble.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de cinq des 18 sections A de Grenoble.

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 2ème bureau (Renseignements - Propagande) à l'état-major du maquis.


Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").


André Le Barbu
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
État-major / Intendance
Du 00/11/1943 au 16/08/1944

André Le Barbu

Pseudo : Barbusse

Mari de Raymonde Le Barbu et fils de Pierre Le Barbu et de Marie Ange Geffroy, domiciliés à Plouha (22). il épouse Raymonde Daillencourt le 9 octobre 1943 à Vizille (38).  Le couple vit un temps 24 rue Pierre Loti à Plouha (22) puis part dans l'Isère. Elle est enceinte et doit accoucher en août 1944.


Il s''est rallié au Maquis dès le premier contact. 

Fin octobre 1943, il a été affecté dans le sud-ouest. 

Il a ensuite traversé toute la France pour se battre au Maquis

Le 16 août 1944, ils sont surpris par les troupes allemandes en plein sommeil avec trois autres résistants dans un chalet d'alpage aujourd'hui disparu. Ils sont tous les cinq fusillés puis leurs corps sont brûlés dans ce chalet aux Granges à Allemont (Isère).

Le 16 août 1944, fusillé et brûlé aux Granges à Allemont (Isère).


Orthographié Barbusse dans LP.

Son nom figure sur la stèle S A01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.


André Lejczack
Groupe mobile n° 1 / Section Laffitte
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

André Lejczack

Matricule au maquis : 2635.

Chef de section absent le 11 juillet 1944.

Décrit ainsi par Lacabe, son chef de section : 

"Je me vois confier le commandement de la section Lesjack qui vient d’être formée. Elle est en position à la Croix du Mottet, à l’netrée de l’Oisans, en amont du Péage de Vizille. Le chef Lesjack, un combattant admirable, qui avait ses hommes bien en main, devient mon adjoint. Dès le début, nous nous entendons parfaitement, ce qui fait notre unité est, paraît-il, une des plus solides du moment. Elle est constituée d’anciens avec une solide formation militaire et de jeunes volontaires, courageux. Tous sont d’un dévouement total".


Nom orthographié : Lesjack, Lecjzak, Leczack 

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le récit de Lacabe sur sa période de Résistance.


André Lespiau
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

André Lespiau

Pseudo : Lanvin

Matricule au maquis : 2301.

Chef du maquis de l'Oisans.

Le 23 décembre 1942, lendemain de la démobilisation, il prend le commandement de la 14ème compagnie des GMICR au camp des Darboussières.


André Lucien Elie Humbert Blanc-Fatin

André Lucien Elie Humbert Blanc-Fatin

Né le 23 février 1923 à Grenoble (Isère). 

Résistant et agent du réseau "Corvette". 
Le 22 janvier 1944, est déporté de Compiègne (Oise) à Buchenwald (Allemagne) (J.O.R.F. n° 209 du 10 septembre 1987 p.10512).
Le 22 février 1945 est tué à Bergen Belsen (Allemagne). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.18). 
Mort pour la France. 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Chambéry (Savoie).

Fiche déporté.


André Phem

André Phem

Fusillé par les Allemands le 21 juillet 1944 à Seyssinet (38).

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Rhem sur le monument de l'Infernet.


André Picard
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

André Picard

Pseudo : Pic

Membre de la section Merlin.


André Ponsonnet
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

André Ponsonnet

Matricule au maquis : 2337.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1, il devient chef du service Armement-Munitions.

Le 4 août 1944, il récupère l'armement du coup de main de Pelletier à l'Abbaye.

Le 7 août 1944, il s'installe avec son service aux Roberts.


Orthographié Pounette dans LP.


André René Désiré Porquet

Né le 09 mai 1918 à Pau (Pyrénées Atlantiques). 
Jeune marié. Sa femme est consolée par madame Arricau au départ pour le maquis. 
Sous-officier de l'infanterie coloniale au détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. 


Le 6 juin 1944, il participe avec Lanvin aux entraînements de la section Pelletier.

Le 4 juillet 1944, rejoint le Maquis avec le détachement. 

Le 9 juillet 1944, est chef de groupe dans la section Perrier.

Le 15 juillet 1944, prend un groupe à lsection Leczack, remplacé à la section Perrier par Demarne.

Le 11 août 1944, il participe aux combats de la Gorge de Séchilienne.

Le 19 août 1944, est tué à Rioupéroux ou Livet et Gavet (Isère). 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur le monument M L03 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom est orthographié Porquat dans LP.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


André Robert Bellet
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
6ème Bataillon de chasseurs alpins /
Du 01/09/1944 au 12/04/1945

André Robert Bellet

Né le 07 septembre 1923 à Chapareillan (38).


Tué à l'ennemi le 12 avril 1945 au Fort de Montfroid à Bramans (73).

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Chapareillan (38).


André Rousset

Originaire de Vizille.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


André Sibellas
Mouvement Libération-Sud de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 12/07/1944

André Sibellas

Pseudo : Ric ou Martin

Né le 12 mai 1897 à Bourg en Bresse (01). Il épousa Jeanne Albert en 1923. 

Il rentre dans l'entreprise de sa belle-famille pour s’occuper du papier peint et de la peinture. Cette association donne naissance à la société A.G.F (Albert, Gendre et Fils) en 1932/1933. L’affaire se poursuit et se développe jusqu’au début de la seconde guerre mondiale. Pendant cette période troublée de l’histoire de France, André Sibellas décide de prendre les armes contre l’occupant, après l’invasion de la zone libre par les forces allemandes, en rejoignant les rangs de la résistance/ Il devient chef du mouvement Libération-Sud de Grenoble.

Il représentera son mouvement à la fameuse réunion du mardi 25 janvier 1944 à Meaudre (Monaco) dont le procès verbal est en ligne.

Fusillé par les Allemands le 12 juillet 1944 à Genas (69). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.


André Surot
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

André Surot

Pseudo : Sirote - Dujonc

Matricule au maquis : 2329.

En janvier 1943, il prend la direction du laboratoire de fabrication de faux papiers à Grenoble.

Dans la nuit du 8 au 9 juin 1944, a dirigé une équipe de 6 hommes pour démurer le dépôt d'armes du palais de Justice de Grenoble pour faciliter l'action menée le 13 juin 1944.


Anna Capecci
Identité civile À trouver : affectation

Anna Capecci

Mort au maquis.


Anne-Marie Dalloz
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Anne-Marie Dalloz

Pseudo : Catherine

Elle faisait partie du groupe franc d'Uriage, comme agent de renseignements.


Citée dans les mémoires du capitaine Menton.

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Antoine Bonifassi
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 15/08/1944

Antoine Bonifassi

Né le 18 octobre 1925 à Nice (Alpes Maritimes) d'Auguste Bonifassi et de Claire Bergia. 

Domicilié 34 avenue de la Californie à Nice (06).


Affecté au G.M.R. (Groupe Mobile de Réserve), il rejoint la Résistance.

Le 11 août 1944, il est envoyé en mission de destruction de la locomotive de Rioupéroux, mission qu'il remplira le 12 août 1944 à 5h30 du matin. Le lieutenant Menton écrira : 

"Depuis le 13, l’équipe de Bonifassi n’est pas rentrée. Bonifassi, le courageux Niçois qui, avec son compatriote et compagnon Lebon, protégeait les destructions de la Romanche, le sergent Bonifassi est tombé pour la France le 15 août, au lendemain de notre victoire. Le 24 seulement nous retrouverons son corps, affreusement mutilé, dans le charnier de Rioupéroux".

Le 15 août 1944; il est tué à l'ennemi avec d'autres maquisards à Rioupéroux (38).


Acte de décès dressé le 30 septembre 1944 à Livet-et-Gavet (38)

Mort pour la France. 

Son nom ne figure sur aucune stèle.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Repose au carré militaire (tombe 60) du cimetière communal de Caucade à Nice (06).


Antoine Delpierre

Originaire de Péage de Vizille.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Antoine Juan (Espagnol)

Antoine Juan (Espagnol)

Né le 20 octobre 1923 à Valamanca (Espagne). 

Le 17 août 1944, torturé et tué à Rioupéroux (Isère). 


Mort pour la France. 

Croix de guerre 1939-1945.

Son nom figure sur la stèle S R02 et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire) avec une erreur d'orthographe sur son nom.

Inscrit sur M S01 comme Albert Cervi, Henri Buguet, Ernest Orlarey, Gaston Fernand Arnoux, Joseph Contratto, Lucien Hernandez et Gilbert Ghelfi.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Antoine Lovera
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Antoine Lovera

Pseudo : Tony

Membre de la section Merlin.


Antoine Messa
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Antoine Messa

Membre de la section Merlin.


Antoine Sylvain André Bourelly
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 11/07/1944

Antoine Sylvain André Bourelly

Pseudo : Jean-Paul ou Saint-Just

Né le 15 décembre 1920 à Marseille (Bouches du Rhône). 


Secteur 5 FTPF : 2ème compagnie du 9ème bataillon.

Tué le 11 juillet 1944 lors de l'attaque du fort du mûrier à Gières (Isère). 


Mort pour la France.

Son nom figure sur le monument M L03 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Gières (38).

Son nom apparaît avec son nom et son pseudo en guise de prénom sur le monument de l'Infernet.


Antonin Maneglia
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Antonin Maneglia

Membre de la section Merlin.


Antony Seigle-Ferrand
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 06/06/1944
/ Section Merlin
Du 06/06/1944 au 01/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Antony Seigle-Ferrand

Pseudo : Merlin

Sous-lieutenant T.F.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des deux groupes francs de Vizille. 

Le 8 juin 1944, traquenard à Jarrie (LP p. 38).

Le 14 juillet 1944, fiançailles avec Ariel du maquis.

Le 30 juillet 1944, son G.F. passe en réserve de secteur.

Le 2 juillet 1944, il reprend le poste GMR de l'Abbaye avec Pelletier.

Le 17 août 1944, il est chef de section au GM2.

Le 22 août 1944 il participe à aux combats de la Croix du Mottet.


Chevalier de la Légion d'honneur avec citation : 

"Officier des Forces françaises de l'intérieur, dynamique et courageux.

Nommé chef du groupe franc de Vizille, a su, sous son énergique impulsion, entraîner sa formation et lui donner une valeur combative certaine qui lui a permis d'accomplir avec succès de nombreuses actions contre l'ennemi.  A rejoint les Forces françaises de l'intérieur du secteur 1 de l'Oisans le 6 juin 1944, à la tête de cinquante hommes armés.

Jusqu'à la Libération, a constamment été en action dans l'Oisans et jusqu'à Grenoble, prenant part aux combats de Jarrie le 9 juin 1944, d'Uriage le 10 juillet, de Vizille le 22 août 1944 et de Gières le 24 août 1944. S'est particulièrement distingué le 22 août 1944 à Vizille où, avec cinq hommes, il a attaqué une section ennemie qui a laissé de nombreux morts sur le terrain, capturant 18 prisonniers et récupérant deux armes automatiques".

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


Armand Lambin (Belge)
Sous-secteur d'Uriage / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Armand Lambin (Belge)

Pseudo : Menton

Officier belge (LP p.142).  Il a épousé mademoiselle de Combremont.


Matricule au maquis : 2703.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des 2 sections A de Saint-Martin d'Uriage.

Troisième chef du sous-secteur 3 (Uriage) du secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère. 

Le 27 juillet 1944, il dirige l'opération de harcèlement de la batterie allemande d'Echirolles qui tire sur Saint-Nizier.

Le 30 juillet 1944, devient le premier chef du groupe mobile n° 4.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 18 août 1944, il est l'objet d'une demande de citation et il est promu au grade de capitaine.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Auteur d'un rapport de patrouille des 6 et 7 août 1944 à Pont-de-Claix.

Auteur d'un compte-rendu sur les combats du 22 août 1944 à la Croix du Mottet.

Auteur de ses mémoires en avril 1945.

Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").

Cité dans le compte-rendu de l'aspirant Vanier sur les combats du GM5 les 11, 21 et 22 août 1944.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le compte-rendu du 21 août 1944.

Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Arthur Rolando
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Arthur Rolando

Pseudo : Chocolat

Originaire d'Uriage.


Matricule au maquis : 2458.

Membre du Groupe Franc d'Uriage commandé par Max (LP p.139).

Chef d'une équipe volante. 


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Aspirant Neyton
Groupe mobile n° 3 / Groupe de mitrailleuses
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Aspirant Neyton

Le 30 juillet 1944, le groupe (ou section) de mitrailleuses dont il est le chef est intégré dans le Groupe Mobile n°3.


Auguste Besson

Originaire de Jarrie.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Auguste Bonthoux

Auguste Bonthoux

Mort au maquis.

Cité sur le site memorial-genweb.


Auguste Fumey
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Auguste Fumey

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Auguste Grenier
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/08/1944 au 14/08/1944

Auguste Grenier

Pseudo : André

Il est chef de section au GM4.

Le 14 août 1944, il est blessé au combat des Grandes Rousses (LFM p.137). Il sera soignée par Eugénie Basaldella et sa fille Élise. Le capitaine Menton écrira : 

"Le sergent-chef André que ses blessures ne privent ni de la parole ni du regard, entretient une gentille idylle avec sa jolie petite infirmière, Lisette Basaldella qui après la Libération deviendra sa fiancée puis ensuite sa femme".

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet où il manoeuvre sa section de manière très audacieuse.


Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Auguste Marius Prévot

Auguste Marius Prévot

Né le 07 janvier 1915 à Lyon (Rhône). 

Tué le 22 septembre 1944 à Modane (Savoie). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.


Auguste Schill
Groupe mobile n° 4 / Groupe de mitrailleuses
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Auguste Schill

Le 30 juillet 1944, le groupe (ou section) de mitrailleuses dont il est le chef est intégré dans le Groupe Mobile n°4.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Auguste Thomasset
Groupe mobile n° 4 / Section Delmée
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Auguste Thomasset

Pseudo : Thomas

Motocycliste au GM4 dont le lieutenant Menton dira : 

"on ne peut imaginer un compagnon plus fidèle et plus dévoué".

Le 11 août 1944, il disparaît dans une fusillade des Allemands Il arrivera sain au sauf au PC du Rivier d'Allemont.

Le 14 août 1944, il part rejoindre le GM4 avec le docteur Frouin. Ils s'égarent.

Le 18 août 1944, ils finissent par retrouver le GM4.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Auguste Vernet
État-major /
Du 10/07/1944 au 31/08/1944

Auguste Vernet

Pseudo : Rac

Père de Élie Vernet du maquis de l'Oisans, tué par la Gestapo le 8 juin 1944 à Grenoble.


Le 10 juillet 1944, il devient chef du 5ème bureau (Opérations spéciales) à l'état-major du maquis.


Axous

Axous

Mort au maquis.


Azouz Mohedine Mehedine (Algérien)
Groupe mobile n° 1 / Section Loubia
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

Azouz Mohedine Mehedine (Algérien)

Né en 1914 à La Méhessa (Algérie). 

Le 19 août 1944, tué à Livet-et-Gavet ou Rioupéroux (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


 
Bachelet
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Bachelet

Le 22 août 1944 il particpe au combat de la Croix du Mottet où il fait un prisonnier allemand.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Balma
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Balma

Membre de la section Pelletier.


Balthazar Gros

Balthazar Gros

Le 9 juin 1944, tué à Voreppe (Isère).


Bang Tiot Matricule : 17203
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Bang Tiot Matricule : 17203

Pseudo : Matricule : 17203

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Barbusat
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Barbusat

Agent de liaison.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Barras
Groupe mobile n° 3 / Section Barras
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Barras

Chef régional de l'Armée secrète (région Ornon). 

Le 7 août 1944, sa section apparaît comme 4ème section du groupe mobile n°3.


Barrère
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Barrère

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une section A d'Echirolles (Picard-Pictet).


Barret
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Barret

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des 18 sections A de Grenoble.


Orthographié Barreau dans LP.


Bartélemy

Bartélemy

Premier chef d'une section A de Grenoble.


Barzynski (Polonais)
Groupe mobile n° 5 / Groupe de mitrailleuses
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Barzynski (Polonais)

Le 30 juillet 1944, le groupe entièrement composé de Polonais (ou section) de mitrailleuses dont il est le chef est intégré dans le Groupe Mobile n°5.


Bayer
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Bayer

Infirmier.

Lé 17 août 1944, il est blessé au cours du combat de Vaujany.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Bayle
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Bayle

Le 14 aoît 1944, il s'occupait de l'hôpital FFI à l'Alpette.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Bazler
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 23/05/1944 au 31/08/1944

Bazler

Le 23 mai 1944, il rejoint la section Pelletier.

Le 22 juillet 1944, il participe à l'opération contre les GMR de Saint-Martin d'Hères.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


A reçu une citation.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Bébert
Section de réserve
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bébert

Pseudo : Bébert

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Bel
Groupe mobile n° 4
/
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bel

G.M.4. (LFM p.142). 

Vieux légionnaire, caporal et médaillé, remplissant les fonctions de cuistot (LFM p.142). 
Le 14 août 1944, déserte en plein combat. Est finalement récupéré deux jours après et absous (LFM p.142). Le lieutenant Menton raconte : 

"à peine suis-je hors de vue qu’il reprend son sac et se faufile dans les rochers ! Bien sûr, il s’est trouvé devant la haute montagne comme un premier communiant devant une poule de luxe. Après avoir pataugé deux jours d’un pic à l’autre, ce crétin est allé s’affaler au fond d’une crevasse de dix mètres en plein glacier de la Clochette. Il restera là 48 heures sans bouger, bien qu’il se soit fait aucun mal sérieux.

Par fortune inouïe, un paysan venant de Maurienne et passant miraculeusement le long de la dite crevasse, aperçut le bonhomme et l’en tira, mort de faim, de fatigue, à moitié gelé et complètement aphone. Le mettant à la porte du groupe mobile, je l’ai absous car j’ai compris qu’il n’était pas venu au maquis pour se battre mais pour sauver son ménage de la misère".

Le 21 août 1944, il passe en conseil de guerre et déclaré irresponsable.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Benjamin Kleimberg (Polonais)
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Benjamin Kleimberg (Polonais)

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Son nom apparaît avec l'orthographe Kleinberg sur le monument de l'Infernet.


Benjamine
Unités spécialisées / Compagnie de mitrailles
Du 15/06/1944 au 21/06/1944

Benjamine

Officier d'active au 159ème Régiment d'infanterie alpine.


Le 15 juin 1944, il rejoint le maquis.

Il prend le commandement de la compagnie de mitraille.

Le 21 juin 1944, il est muté au secteur 5 (LP p. 65).


Bernard
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Bernard

Membre de la section Merlin.


Bernard Cocrelle
11ème Bataillon de chasseurs alpins /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bernard Cocrelle

Né le 04 septembre 1901 à Fécamp (Seine Inférieure). 

Le 27 août 1945, meurt à Grenoble (Isère). 

Non mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Blanche Dussert
État-major / Section commandement
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Blanche Dussert

Pseudo : Blanche

Matricule au maquis : 2552.

Secrétaire du PC.

Le 14 août 1944, responsable avec Jo des archives du maquis, elle brûle celles-ci dans un chalet de Vaujany sous la pression des Allemands tout proches.


Auteur d'un journal de marche à partir du 9 juillet 1944.


Bon
Groupe mobile n° 4 /
Du 30/07/1944 au 13/08/1944

Bon

Ancien G.M.R.

Arrêté et passé à tabac par les F.T.P. de Luitel.

Intégré au Groupe Mobile n°4.

Le 13 août 1944, meurt au maquis au combat des Roches Rouges.


Mort pour la France.


Boris Sardaroff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 13/05/1944 au 31/08/1944

Boris Sardaroff (Russe)

Matricule au maquis : 2511.

Le 13 mai 1944, il rejoint avec les premiers la section Pelletier.

Dans la nuit du 13 au 14 juin 1944, fracture de la jambe (LP p.47). 


A reçu une citation.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Botte

Botte

Lieutenant T.F. et chef de quatre sections A de Fontaine.


Bouchard
Sous secteur d'Uriage
Sous-secteur d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Bouchard

Pseudo : Lebreton

Deuxième chef du sous-secteur 3 (Uriage) du Secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère.
Le 22 juillet 1944, inspecté par le capitaine André Lanvin-Lespiau (LP p.117).


Cité dans le rapport de patrouille du lieutenant Menton des 6 et 7 août 1944 à Pont-de-Claix.


Bouvier
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Bouvier

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des 18 sections A de Grenoble.


Boyau
Groupe franc d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944
Groupe mobile n° 4 / Groupe franc
Du 30/07/1944 au 22/08/1944

Boyau

Membre du Groupe Franc d'Uriage commandé par Max (LP p.139).

En août 1944, il est un agent du service de renseignements du GM4.


Orthographié Boyeau dans LP.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Brachmi-Bel-Aoui
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Brachmi-Bel-Aoui

Pseudo : Jimmy

Membre de la section Merlin.

Est-il le Marocain, Jimmy, tireur mitrailleuse au GM4?


Brun
État-major / Section hippo
Du 29/07/1944 au 10/10/1944

Brun

Le 24 août 1944, il tient son rôle ligistique à Vizille.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Brunet
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Brunet

Membre de la section Pelletier.


Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.


Bruno Bonnajammes
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Bruno Bonnajammes

Membre de la section Merlin.


Bui Doan Matricule : 13154

Pseudo : Matricule : 13154

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


 
Cadet
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Cadet

Le 18 août 1944 il est chef de groupe au GM2.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Camille Gavin
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Camille Gavin

Originaire d'Uriage.

 


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Carbi
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Carbi

Pseudo : Carbi

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de la section A de La Croix-Rouge (Grenoble).


Orthographié Carvi dans LP.


Casimir
Casimir

Casimir

Polonais de la région de Varsovie, déserteur de la Wehrmacht.

Le 16 juin 1944, arrive blessé au Maquis (LP p.55). Epousera la fille de la maison qui l'héberge ce soir-là (LP p.54).


Casimir Berthon
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Casimir Berthon

Membre de la section Merlin.


Cécil
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 15/06/1944

Cécil

Originaire de Jarrie (38). 
Intendant du lieutenant T.F. Merlin (LP p. 47). 
A disparu de la circulation mi-juin 1944. 
Recherché par le secteur 5 pour une affaire de détournement d'une somme d'argent qui lui a été remise au titre de la Résistance en 1943 (LP p.72).


Charles Charreyre
Identité civile À trouver : affectation

Charles Charreyre

Mort au maquis.


Charles Flocard

Pseudo : Lafleur

Cadre au détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. 


Matricule au maquis : 2434.

Le 5 juillet 1944, il rejoint le maquis avec le détachement et il est désigné dès le 6 pour prendre une section au Rivier.

Le 10 juillet 1944, il commande sa section dans l'expédition à Saint-Jean de Maurienne, escamotée par Sacha.

Le 20 juillet 1944, devient le premier chef du Groupe Mobile n° 5. 

Le 28 juillet 1944, il reçoit l'ordre de monter une section de transport au Glandon.

Le 10 août 1944, il commande son groupe mobile dans le combat mené 7 heures durant au col du Glandon et au col de la Croix de Fer.

Le 21 août 1944, il commande son groupe mobile au combat de Grand-Maison.

Le 22 août 1944, il commande son groupe mobile au combat de la Croix du Mottet.


Auteur du journal de marche du groupe mobile n° 5 du 4 juillet au 30 août 1944.

Cité dans le compte-rendu de l'aspirant Vanier sur les combats du GM5 les 11, 21 et 22 août 1944.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le rapport du lieutenant Lafleur sur l'expédition à Saint-Jean de Maurienne.

Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité dans le compte-rendu de l'aspirant Vanier sur les combats du GM5 les 11, 21 et 22 août 1944.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier".

Cité dans le compte-rendu du 21 août 1944.

Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Charles Fondville

Originaire de Jarrie.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Charles Jean Berty

Charles Jean Berty

Né le 08 septembre 1911 à Saint Laurent du Pont (Isère). 
Coureur cycliste de haut niveau (Détenteur de cinq records du monde sur piste) et équipier du Tour de France (3 participations). 
En 1939, il fut le premier à entrer sur le vélodrome lors de l'étape du Tour Aix-les-Bains/Grenoble. 

Le 1er février 1944, est arrêté à son domicile. 
Torturé par la Gestapo et interné à Compiègne (Oise). 
Le 22 mars 1944, est déporté de Compiègne (Oise) à Mauthausen (Autriche) avec le matricule 59581 (J.O.R.F. n° 072 du 26 mars 2008).
Le 18 avril 1944 est tué à Mauthausen (Autriche). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.274). 

Mort pour la France. 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Saint Laurent du Pont (Isère).

Le 21 juillet 1948, le conseil municipal de Grenoble donnait son nom au stade vélodrome, qui a depuis laissé place au Stade des Alpes. 


Charles ou Roger Faure

Originaire de Vizille.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Charles Outre

Charles Outre

Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes du palais de justice.


Charles Plastel (Russe?)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Charles Plastel (Russe?)

Matricule au maquis : 2675.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Charles Rousset
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 17/02/1944

Charles Rousset

Tué par la Gestapo le 17 février 1944, tué à Vizille (Isère) en même temps que Jeanne et Paul Bonthoux et Maurice Chauvin.


Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).


Charles Wolmark
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Charles Wolmark

Pseudo : Maurice

Né le 21 janvier 1921 à Varsovie (Pologne), il est arrivé en France à l'âge de 2 ans.

Il militait dès l'avant-guerre au sein des jeunesses communistes. Il est domicilié 96 rue de la Folie-Méricourt à Paris 11.

Franc-tireur populaire (FTP) et responsable de l'Union de la Jeunesse Juive,

Le 24 juillet 1944, il est arrêté par la milice à Grenoble avec Isaac Baumol, responsable de l'UJRE.

Le 30 juillet 1944, il est tué à Charnècles (38).


Mort pour la France.

Cité sur le site memorial-genweb.

Repose au Père Lachaise à Paris (75).


Charly Louis Vallin
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 31/07/1944 au 13/08/1944

Charly Louis Vallin

Né le 14-03-1923 à Passin (Ain). 

Eclaireur de France à Grenoble (38), il est routier au clan des brûleurs de loups et élève-instituteur.

Tué le 13 août 1944 à son poste de combat, le seul activé par sa section, au cours de l'attaque allemande au lac du Poursollet à Livet et Gavet (Isère).


Mort pour la France. 

Son nom figure sur le monument M B01, les stèles S L04, S L08, S L09 et S L13 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Chaumont

Chaumont

Le 24 août 1944, tué à Gières (Isère).


Chef Salvi
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Chef Salvi

Pseudo : Chef Salvi

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse (PC au Péage-de-Vizille). 

S'est rallié au Maquis dès le premier contact. 
Affecté dans le sud-ouest.


Chef Vallat
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Chef Vallat

Pseudo : Chef Vallat

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse (PC au Péage-de-Vizille). 

S'est rallié au Maquis dès le premier contact. 
Affecté dans le sud-ouest. 
Grièvement blessé dans les combats de la poche de Royan.


Cheriff
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Cheriff

Le 22 août 1944 s'est distingué pendant le combat de la Croix du Mottet en arrosant de grenade les Allemands.


Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".


Clamaron
État-major / Section commandement
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Clamaron

Pseudo : Armurier

Matricule au maquis : 2800.

Chef de section des féminines.


Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Claude Benas
Groupe mobile n° 4 / Section Delmée
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Claude Benas

Pseudo : Bille

Mari de madame Benas, infirmière au maquis.


Chef de groupe à la section Delmée du  GM4.

Le 13 août 1944, il déserte avec son groupe alors même que le GM4 allait prendre position pour le grand combat du lendemain :

"Benas, son groupe de combat sur les talons, s’est mis en marche pour rejoindre son emplacement, mais à la grande surprise du chef de section, au lieu de s’installer sur le terrain selon les directives reçues, il a continué sa marche en avant dans la direction des plateaux des Rousses, puis obliquant vers le nord, il a disparu dans la direction du col de Couard. Une estafette lancée à ses trousses n’a pu le rejoindre tant était grande sa vitesse de marche.

Manifestement, c’est une désertion. Le sergent Benas envoyé par le PC du secteur est venu nous rejoindre à La Paute. Il s’est proposé comme chef de groupe de combat et a obtenu ce commandement. La peur en a fait un traître d’autant plus ignoble qu’il entraîne avec lui le dixième de nos forces. Parmi les hommes que je lui avais confiés, presque tous étaient des gars archi-gonflés et des tireurs exceptionnels ! Quel prétexte a-t-il bien pu évoquer pour justifier à leurs yeux cette fuite du champ de bataille ?"

Quelques jours après, des membres de son groupe ont raconté au lieutenant Menton alors qu'ils avaient rejoint le maquis :

", Benas leur a montré un sauf-conduit personnel bien en règle et, leur déclarant qu’il se tirait de son côté, il leur conseille de faire de même du leur. Deux ont compris, et, ont fait l’impossible pour nous rejoindre, les autres... ? Benas ? Mystère ! Je n’en ai jamais plus entendu parler". 


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Claudius Antoine Eugène Roussillon

Claudius Antoine Eugène Roussillon

Né le 04 décembre 1909 à Lyon (Rhône). 

Le 13 juin 1944, tué à Gières (Isère). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît sur la plaque de la SNCF à ses morts 1939-1945  "Le personnel de la SNCF en hommage à ses glorieux morts" à Grenoble (38).

Tiré de la revue "Saint Georges aujourd'hui" n° 40 d'octobre 2013 : 

"Le 12 juin 1944, un groupe de ceux-ci se trouve dans le secteur du Tillaret et attend un camion du maquis qui doit les mener vers une nouvelle destination. Certains maquisards réussissent à s’échapper dès qu’ils aperçoivent un camion allemand, sur la route en contre bas du champ. Ils comprennent très vite qu’il ne s’agit pas du camion qu’ils attendent. Mais comment les allemands ont-ils été avertis de manière aussi précise ? Malheureusement, quatre résistants sont abattus. Ce sont les soldats Noël Brunet, Marius Brunier, Louis Merlin et Claudius Roussillon. La petite sirène des ateliers du chemin de fer de la Mure retentit, c’est la fin de la journée pour le dépôt. Il est 17h30. Le groupe d’agents remonte à pied le chemin de la Peyrela, en direction du village où un certain nombre d’entre eux habitent. Je fais partie de ce groupe avec mon beau-frère, Adrien Combe qui est le fils de Jean Combe. Nous entendons, tout à coup, au loin, une fusillade qui dure quelques minutes. Il est difficile de savoir de quel secteur il s’agit : Les Biautes, La Chapelle …. ? Chacun rentre chez soi. C’est alors qu’Adrien Combe, en se rendant chez lui, apprend par le commandant du groupe d’allemands qui ont effectué cette fusillade que son père, Jean, qui se trouvait au milieu de son champ, assis près de ses deux vaches, a été mortellement touché, en plein coeur. L’officier se confond en excuses. Par chance, la femme de Jean et la femme d’Adrien, Fernande, ma soeur, qui se trouvaient en haut du champ, n’ont rien. Cette fusillade a donc tué quatre maquisards et un cultivateur innocent. Après les élections municipales de 1971, le conseil municipal a décidé la construction d’une stèle du souvenir en mémoire de ces cinq per-sonnes. Cette stèle a été inaugurée le 19 juin 1971 et, depuis, chaque année, nous nous souvenons…. Raymond GRIMOUD"


Clément-Auguste Favier

Né le 03 septembre 1921 à Allemond (Isère). 

Sert à la 4ème compagnie du 11ème Bataillon de chasseurs alpins.

Il est tué le 5 avril 1945 dans les combats du Mont Froid. 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Nommé sur le monument aux morts de Allemond (Isère).


Czeslaw Tustanowski (Polonais)
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 21/08/1944

Czeslaw Tustanowski (Polonais)

Né le 18 octobre 1916 à Przemyse (Pologne) de Mieczyslaw et de Otylia Bergès. Il fut l'époux de Halina Czarnecka.

Le 11 août 1944, participe à la tête de sa section au combat du col du Glandon.

Le 21 août 1944, participe à la tête de sa section au combat de Grande-Maison.

Tué au combat le 21 août 1944 à Grande-Maison - Vaujany (Isère).


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Repose à la Nécropole nationale La Doua à Vileurbanne (69) (Carré A Rang 17 Tombe 13).

Cité dans le compte-rendu de l'aspirant Vanier sur les combats du GM5 les 11, 21 et 22 août 1944.


 
d'Hervillie
/
Du 00/06/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section Nallet
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

d'Hervillie

Pseudo : Armand

"Colosse blond" (LFM p.138). 
Ancien garde républicaine. 


Fin juin 1944, il rejoint le maquis. 

Le 3 juillet 1944, commande l'action à Uriage (LP p.79). 

Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée dans le Groupe Mobile n°4. 

"Armand est un colosse blond que les miliciens d’Uriage ont appris à connaître, toujours souriant, quoique toujours inquiet de la condition de ses hommes".

Le 13 août 1944 prend le commandement de la 1ère section du G.M.4 à la place de Nab, blessé..

Le 14 août 1944, il participe au combat des Grandes Rousses où il a un comportemant au feu exceptionnel  :

"Les Allemands virent tout à coup surgir le long de la montagne, une bande de démons hurlants conduits par un immense colosse blond, le chef Armand, à la voix de stentor, gesticulants, bondissants, disparaissant et ressuscitant dix pas plus loin, sans souci du feu redoublé semblant se multiplier sans fin et ameuter d’autres hordes à l’infini... C’est encore Armand qui lâche le dernier coup de fusil de la journée et fait la dernière mouche".

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité (Derviller) dans les mémoires du capitaine Menton.


Daille
Groupe mobile n° 1 / Groupe franc
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Daille

Du Groupe Franc Bolivar.


Dang Boï Matricule : 12328
/ Section Perrier
Du 03/07/1944 au 17/07/1944
État-major / Compagnie hippo
Du 20/08/1944 au 31/12/1944

Dang Boï Matricule : 12328

Pseudo : Matricule : 12328

Le 3 juillet 1944, il rejoint le maquis avec la 14ème compagnie des GMICR et suit l'instruction à la section Perrier.

Blessé le 17 juillet 1944 avec trois Indochinois, il est envoyé à l'hôpital d'Huez.

Fin août, le sergent-chef Boï est affecté à la compagnie hippo.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Dang Ngoe Matricule : 19813
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Dang Ngoe Matricule : 19813

Pseudo : Matricule : 19813

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Dang Phan Matricule : 19831

Pseudo : Matricule : 19831

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Dao Can Matricule : 17321

Pseudo : Matricule : 17321

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Dao Nha Matricule : 26374

Pseudo : Matricule : 26374

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Dao Ty Matricule : 15086

Pseudo : Matricule : 15086

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Dario Giraldo

Dario Giraldo

Instituteur à Vaujany (LP p. 35 nom orthographié Girardo).


de France
Unités spécialisées / Train auto
Du 28/07/1944 au 31/08/1944

de France

Pseudo : Kerick ou Kerrick

Le 28 juillet 1944, rejoint le Maquis (LP p.122). 
Affecté au train-auto de Livet sous les ordres de Muraille (LP p.122). 
Le 30 juillet 1944, sa section devient le train Auto du Secteur 1. Il relève le lieutenant Mure et deveint le troisième chef du service de train-auto à l'État-major du Secteur 1. 


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


de Negri
Groupe mobile n° 2 / Section de Negri
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

de Negri

Chef d'une section de réserve aux Clavaux (38)

Le 22 août 1944 est chef de section au GM2 pendant les combats de la Croix du Mottet.


Orthographié de Nègre dans LP.

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


de Oto
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 31/07/1944 au 15/08/1944
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

de Oto

Pseudo : Lupin - Fiat

Chef d'une section de réserve à Livet. 

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de Livet. 

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


De Soula
Les contacts à Rioupéroux /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

De Soula

Commerçant de viande à Rioupéroux. 
Chez lui est entreposé l'armement volé le 25 mai 1944 à Tullins (LP p 32).


De Souze
De Souze

De Souze


Ded
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Ded

Pseudo : Ded

Chauffeur du lieutenant T.F. Merlin. 
Le 8 juin 1944, Traquenard à Jarrie (LP p. 38).


Delpierre

Frère de Pierre.

Originaire de Vizille.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Demarne
/ Section Perrier
Du 11/07/1944 au 31/08/1944

Demarne

Pseudo : Jim

Le 11 juillet 1944, il est désigné pour remplacer Leczack absent à la tête de la section zenvoyée à 21h30 au col du Glandon et aux Roches Bleues où des mouvements ennemis ont été signalés.

Le 15 juillet 1944, prend le groupe du sergent Porquet, muté, à la section Perrier.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Denoise
Les contacts à Ornon
Les contacts à Ornon / Armée secrète d'Ornon
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Denoise

Pseudo : Denoise

Chef de l'Armée secrète d'Ornon.


Depernay
Groupe mobile n° 1 / Groupe de mitrailleuses
Du 31/07/1944 au 10/10/1944
Groupe mobile n° 4 / Groupe de mitrailleuses
Du 10/10/1944 au 31/08/1944

Depernay

Pseudo : Métal

Le 30 juillet 1944, le groupe (ou section) de mitrailleuses dont il est le chef est intégré dans le Groupe Mobile n°1. 
A razzié tout le papier à cigarette du Casino de Vaujany (LFM p.139). 

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Désiré Marius Jourdan

Désiré Marius Jourdan

Né le 7 mars 1893 à Grenoble (Isère). 

Le 22 mars 1944 est déporté de Compiègne (Oise) à Mauthausen (Autriche) (J.O.R.F. n° 245 du 21/10/1994 p.14987). 
En avril 1944 est tué. 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.294). 

Fiche déporté.


Diablet
Jeunesse et montagne
Jeunesse et montagne /
Du 01/01/1944 au 01/07/1944

Diablet

Pseudo : Diablet

Chef du poste de Jeunesse et Montagne du Recoin de Chamrousse. S'est mis d'emblée à disposition du Maquis. 
Pris dans une rafle, il a été fusillé début juillet 1944 dans le Grésivaudan.


Diem

Sous-officier à la 13ème Compagnie indochinoise des G.M.I.C.R. de Pont-de-Claix.

Le 5 juillet, a rallié le Maquis (LP p.81).


Diemuntch
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 31/07/1944

Diemuntch

Pseudo : Lacroix

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des 4 sections police A de Grenoble.


Dimitri Osmatchko (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Dimitri Osmatchko (Russe)

Matricule au maquis : 2758.

Apparaît comme capitaine de l'armée russe dans le tableau des effectifs du maquis au 1er mai 1944.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Dinh Duong Matricule : 17759

Pseudo : Matricule : 17759

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Do Da Matricule : 13417
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Do Da Matricule : 13417

Pseudo : Matricule : 13417

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Do Tu Matricule : 20537
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Do Tu Matricule : 20537

Pseudo : Matricule : 20537

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Domen

Domen

Pseudo : Domen

Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes du palais de justice.


 
E. Lucet
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

E. Lucet

Membre de la section Merlin.


Edmond Caroli
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Edmond Caroli

Pseudo : Carotte

Originaire d'Uriage.


Matricule au maquis : 2388.

Membre du Groupe Franc d'Uriage commandé par Max (LP p.139).


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Edmond Lang

Originaire de Vizille.


Matricule au maquis : 2783.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


 
Édouard Barnoin
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Édouard Barnoin

Membre de la section Merlin.


Édouard Bolazzi

Édouard Bolazzi

Pseudo : Mercier

Né le 13 octobre 1924 à Hayange (57).

Tué le 3 août 1944 à Montferrat (38).

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Édouard Gagne
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Édouard Gagne

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.

 


Élie Adolphe Vernet
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc de Grenoble
Du 01/01/1944 au 08/06/1944

Élie Adolphe Vernet

Né le 10 octobre 1921 à La Tronche (Isère).

Le 8 juin 1944, il est tué par la Gestapo à Grenoble (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Élie Charruzel

Originaire de Jarrie.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Élie Fortuné Roux-Fouillet
Groupe Combat /
Du 01/01/1944 au 04/01/1944

Élie Fortuné Roux-Fouillet

Pseudo : Capitaine Pisner

Né le 14 janvier 1894 à Saint Martin d'Hères (Isère). 

Le 04 janvier 1944 tué à Mauthausen (Autriche) selon J.O.R.F. n° 022 du 27 janvier 1999.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Élie Marangoni
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Élie Marangoni

Membre de la section Merlin.


 
Elisabeth Rioux-Quintenelle

Elisabeth Rioux-Quintenelle

Pseudo : Marianne

Infirmière du maquis.

Le 10 juillet 1944 elle accompagne le détachement qui part à Saint-Jean de Maurienne avec Dubout comme médecin.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Marianne, militante de la première heure. A rejoint le maquis du secteur comme infirmière début juin 1944 : a fait preuve, au cours des combats de Saint-Jean de Maurienne notamment, du plus beau courage, n'hésitant pas à secourir les blessés sous le feu ennemi".

Auteur de La guerre sans arme.

Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").

Citée dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Elise Basaldella
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Elise Basaldella

Pseudo : Dolorès

Matricule au maquis : 2720.

Le 13 août 1944, elle vient spontanément porter secours à Nab et à Seignier.

Le 14 août 1944, au combat des Grandes Rousses, s'occupe des 3 blessés (LFM p.136). Le lieutenant Menton témoignera :

"Toujours vigilantes, les dames Basaldella continuent bravement leur travail d’infirmière, sans se soucier des balles qui, nombreuses, ricochent dans les parages et jusque sur le toit des bicoques". 

Plus loin : 

"Le sergent-chef André que ses blessures ne privent ni de la parole ni du regard, entretient une gentille idylle avec sa jolie petite infirmière, Lisette Basaldella qui après la Libération deviendra sa fiancée puis ensuite sa femme".

Jusqu'au 22 août 1944, au mépris du danger et au coeur des combats, elle restera auprès des blessés. Le chef du GM4 époustouflé par tant de courage, écrira : 

"Plus tard, lorsque tout sera fini, lorsqu’il n’y aura plus de Boches pour empêcher que bureaux et paperasses ne redeviennent grands maîtres de nos personnes et de nos actes, madame Basaldella obtiendra cette croix de guerre, mais sa fille n’en aura pas été jugée digne, pas plus que certains de nos braves, parmi les plus braves !" 


Souvent prénommée du diminutif Lisette

Citée dans les mémoires du capitaine Menton.

Citée dans le récit de Paul Michel, son cousin.


EM Belier
Sous-secteur de la Basse Romanche /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

EM Belier

Premier chef du sous-secteur 2 (Basse Romanche) du Secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère.


EM ellat
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM ellat

Adjoint du lieutenant Galland, chef du Centre d'Instruction du Secteur (C.I.S.) de Livet (LP p.127).


EM Louis
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM Louis

Chef d'une section de réserve à Livet.
Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.


EM Roger Beylier
Armée secrète en Isère /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

EM Roger Beylier

Lieutenant T.F. 

Officier d'active, deux fois évadé des offlags d'Allemagne. 

Chef de l'Armée secrète à Vizille. 
Chef d'une section A de Vizille.


EM Section marocaine
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM Section marocaine

Section de réserve.
Le 30 juillet 1944, passe en réserve de secteur.


EM Vizille
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

EM Vizille

Section de réserve.
Le 30 juillet 1944, passe en réserve de secteur.


 
Émile Bonas
/ Section Lafleur
Du 06/07/1944 au 11/07/1944

Émile Bonas

Pseudo : Bonus

Né le 14 juillet 1908 à Valdoie (territoire de Belfort). Sa famille habitait à la Buclée, maison Rosest à Echirolles (38).

Sous-officier à la 13ème Compagnie indochinoise de Pont-de-Claix (LP p.105). 


Le 5 juillet 1944, a rallié le Maquis (LP p.81) et il est désigné dès le 6 pour prendre une section.
Le 7 juillet 1944, devient adjoint du sous-lieutenant Flocard. 
Le 10 juillet 1944, est porté disparu après l'action des Allemands à Saint-Jean de Maurienne déclenchée sur trahison du lieutenant Sacha (LP p.105). 
Le 11 juillet 1944, est tué à Saint-Jean de Maurienne (Savoie). 


Mort pour la France. 

Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Lors de l'attaque du dépôt d'armes de Saint-Jean de Maurienne, le 10 juillet 1944, a permis par son action énergique le retrait du gros du détachement.

Attaqué par un ennemi très supérieur en nombre, a couvert avec deux de ses hommes la retraite de son fusil mitrailleur. Ses deux hommes tués, lui-même légèrement blessé, il n'en a pas moins continué la lutte. Pendant six heures, il est traqué par les Allemands, se défendant jusqu'à sa dernière cartouche.

Fait prisonnier à 12 heures, les Allemands veulent s'en servir pour attaquer les FFI. Par de faux renseignements, il engage les Allemands dans les gorges de l'Eau-d'Olle permettant à nos postes avancés de réduire immédiatement l'attaque.

Porté disparu à la date du 12 juillet 1944".

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts d'Echirolles (38).

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le journal de marche du groupe mobile n° 5 du 4 juillet au 30 août 1944.


Émile Fabriquet
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Émile Fabriquet

Membre de la section Merlin.


Émile Loubet
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Émile Loubet

Pseudo : Canadien

Membre de la section Merlin.


Émile Maurice Pardé
Groupe mobile n° 3 / Section commandement
Du 30/07/1944 au 13/08/1944

Émile Maurice Pardé

Né le 12-09-1920 à Beaumont en Pertuis (Vaucluse). 

Élève à l'école Santé Navale de Bordeaux.


Le 14 juillet 1944, il organise un bal au café Fiat de Livet pour les maquisards.

Le 13 août 1944 il est tué pendant l'attaque allemande du lac du Poursollet à Livet et Gavet (Isère). Son corps a reposé sur place jusqu’au 4 septembre 1944.


Mort pour la France. 

Médaille miiltaire par decrét du 19 novembre 1945 à titre posthume. Croix de guerre 1939-1945 avec palme.

"Ayant pris du service dans les Forces françaises de l'intérieur, a participé avec courage et abnégation exemplaires aux opérations qui se sont déroulées dans le département de l'Isère. Au cours d'un combat contre les Allemands au lieudit "Lac du Poursollet" (commune de Livet-et-Gavet Isère), est tombé le 13 août 1944 grièvement blessé et a été sauvagement achevé par l'ennemi.

Cette concession comporte l'attibution de la croix de guerre avec palme".

Son nom figure sur les stèles S L02, S L04, S L12 et S G07, la plaque P B01 et le monument M G02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Document d'archive

La promotion 1944 de l'Ecole de Santé Navale est baptisée "Émile Pardé".

Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Émile Youdenitch (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Émile Youdenitch (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.


 
Erminio Belloto
État-major / Intendance
Du 01/01/1944 au 16/08/1944

Erminio Belloto

Né le 08 août 1926 à Livet (Isère). 

Le 16 août 1944, il est surpris par les troupes allemandes en plein sommeil avec quatre autres résistants dans un chalet d'alpage aujourd'hui disparu. Ils sont tous les cinq fusillés puis leurs corps sont brûlés dans ce chalet.aux Granges à Allemont (Isère).


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S A01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes (précise une unité "1 er groupe d'instruction").

Cité sur le site memorial-genweb.


Ernest Creux
État-major / Section hippo
Du 29/07/1944 au 10/10/1944

Ernest Creux

10 août 1944 : reste au cantonnment avec les Indochinois.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Ernest François Victor Teppaz

Ernest François Victor Teppaz

Né le 31 mai 1903 à Apremont (Ardennes). 

Le 17 janvier 1944 est déporté de Compiègne (Oise) à Buchenwald (Allemagne) (J.O.R.F. n° 144 du 23 juin 2000). 
Le 24 mai 1944 est tué à Buchenwald (Allemagne). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 1 p.1440). 

Mort pour la France.

Cité sur le site memorial-genweb.


Ernest Graziotti

Ernest Graziotti

Le 18 juin 1944, porte drapeau à la cérémonie à Bourg d'Oisans (LP p.61).

Le 5 août 1944, pris par les Allemands.

Le 7 août 1944, il est tué par pendaison à Clavière ( LP p.61).

Grande figure de la Résistance dans l'Oisans, Ernest Grazziotti fut arrêté de manière trop pointilleuse et précise pour ne pas laisser le doute d'une dénonciation. Eloigné alors de la région, puis interrogé et torturé, il fut finalement pendu avec un crochet de boucher à un poteau télégraphique.


Mort pour la France.

Son nom figure sur la plaque P B01 et la stèle S Ita01  (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Ernest Orlarey

Ernest Orlarey

Né le 13 avril 1921 à Susville (Isère). 

Tué le 17 août 1944 à Livet-et-Gavet (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet.


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle S L15 (Orlare) et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Inscrit sur M S01 comme Albert Cervi, Antoine Juan, Henri Buguet, Gaston Fernand Arnoux, Lucien Hernandez, Joseph Contratto et Gilbert Ghelfi.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit (Orlaret) sur le monument aux morts de Susville (38).

Son nom apparaît avec l'orthographe Orlare sur le monument de l'Infernet.


Etienne Decret
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/06/1944 au 31/08/1944

Etienne Decret

Pseudo : Lantoigne

Ancien du 15-9. 
Adjoint du lieutenant T.F. Pelletier à la 1ère section du G.M.2.

Le 11 août 1944 il participe à l'embuscade de Séchilienne où il est légèrement blessé.

Le 21 août 1944 il participe au combat de Grande-Maison.

Le 22 août 1944 il participe au combat de la Croix du Mottet où il prend le commandement de la section après la blessure de Pelletier.

Le 23 août 1944 il va rendre visite à Pelletier à l'hôpital de Vizille avec plusieurs soldats de la section.


Médaille militaire - Croix de guerre 1939-1945 - Croix des CVR  - Croix du combattant volontaire 1939/1945.

Auteur de "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Son engagement dans le maquis et plus tard dans notre association sont très bien repris dans un article du n° 90 de l'éclaireur-skieur (novembre 2012 - page 10).


 
Étienne Faure
Identité civile À trouver : affectation

Étienne Faure

Mort au maquis.


Étienne Jacques Joseph Lesbros

Étienne Jacques Joseph Lesbros

Né le 17 mars 1919 à Saint Etienne en Dévoluy (05). 

Tué le 24 août 1944 à Gières (38). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Saint Etienne en Dévoluy (05). 

Repose  dans la nécropole nationale de la Doua (carré A, rang 9, tombe 52) à Villeurbanne (69). 


 
Eugène Arnold
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Eugène Arnold

Pseudo : Gégene

Membre de la section Merlin.


Eugène Augustin Bouchet
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 14/08/1944

Eugène Augustin Bouchet

Né le 13 janvier 1926 à Salon-de-Provence (13).

Fusillé par les Allemands le 14 août 1944 au lieu-dit la chambre d'eau à Livet-et-Gavet (Isère).


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle S L17 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Eugène Fagniel
Groupe mobile n° 1 /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Eugène Fagniel

Le 30 juillet 1944, tué à Charnècles (Isère).


Orthographié Fagne dans LP.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts d'Échirolles (38).


Eugène Louis Larmagnat

Eugène Louis Larmagnat

Né le 25 mars 1914 à Seguret (Vaucluse). 

Le 4 novembre 1944, tué à La Tronche (Isère). 


Mort pour la France. 

Orthographié Larmagnac dans LP.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Larmagnac sur le monument de l'Infernet.


Eugénie Basaldella
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Eugénie Basaldella

Pseudo : Mado

Mère d'Elise.


Matricule au maquis : 2719.

Le 13 août 1944, elle vient spontanément porter secours à Nab et à Seignier.

Le 14 août 1944, au combat des Grandes Rousses, s'occupe des 3 blessés (LFM p.136). Le lieutenant Menton témoignera :

"Toujours vigilantes, les dames Basaldella continuent bravement leur travail d’infirmière, sans se soucier des balles qui, nombreuses, ricochent dans les parages et jusque sur le toit des bicoques". 

Jusqu'au 22 août 1944, au mépris du danger et au coeur des combats, elle restera auprès des blessés. Le chef du GM4 époustouflé par tant de courage, écrira : 

"Plus tard, lorsque tout sera fini, lorsqu’il n’y aura plus de Boches pour empêcher que bureaux et paperasses ne redeviennent grands maîtres de nos personnes et de nos actes, madame Basaldella obtiendra cette croix de guerre, mais sa fille n’en aura pas été jugée digne, pas plus que certains de nos braves, parmi les plus braves !" 


Citée dans les mémoires du capitaine Menton.

Citée dans le récit de Paul Michel, son neveu.


 
Falempin
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Falempin

Pseudo : Falempin

Le 22 juillet 1944, il participe à l'opération contre les GMR de Saint-Martin d’Hères.


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Fayol
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Fayol

Pseudo : Fayol

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse (PC au Péage-de-Vizille). 

S'est rallié au Maquis dès le premier contact.


Fayolle
Les contacts à Jarrie /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Fayolle

Pseudo : Petit Ours

Ingénieur de l'Electrochimie de Jarrie (LP p.141). 

Le 30 juillet 1944, rejoint le Maquis avec 6000 litres de carburant volés en Maurienne (LP p.141).


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Feccia
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Feccia

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Ferello (Espagnol)
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Ferello (Espagnol)


Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.


Ferhat Messaoudi
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 14/05/1944 au 31/08/1944

Ferhat Messaoudi

Matricule au maquis : 2632.

Le 14 mai 1944 il a rejoint avec les premiers la section Pelletier.


Othographié Massaoudi dans LP.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Fernand Cres
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 31/07/1944

Fernand Cres

Pseudo : Roseau

Né le 18 avril 1899 à La Motte Saint Martin (38).

Marié et père de trois enfants, il habitait 39 cité Paul Mistral à Echirolles (38).


Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des 18 sections A d'Echirolles (Cité Paul-Mistral).


Firmin Avilès

Originaire de Jarrie.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Firmin Galera
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 31/07/1944 au 15/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Robert
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Firmin Galera

Pseudo : Robert

Matricule au maquis : 2497.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des deux groupes francs de Jarrie, appelé "groupe franc Robert". 

Après la trahison et l'arrestation de Prunier et la fuite de Cécil, il deviendra le troisième chef de la section A de Jarrie.

Le 27 juin 1944, désigné chef de l'Armée secrète de Jarrie par le capitaine André Lanvin-Lespiau. 

Le 20 juillet 1944, participe avec son groupe franc au coup de main au Saut du Moine (LP p.112). 

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.

Le 16 août 1944 il est chef de section au GM2.

Le 22 août 1944 il participe avec sa section au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Fontaine
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Fontaine

Pseudo : Rivière

Le 30 juillet, est nommé officier de liaison du capitaine André Lanvin-Lespiau. Deuxième chef du service du Génie et des Transmissions à l'État-major du Secteur 1. Spécialiste "destructions et sabotages".


Cité dans le compte-rendu du 21 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Francis Ferrer (Espagnol)
Identité civile À trouver : affectation

Francis Ferrer (Espagnol)

Né le 05 janvier 1924 à Barcelone (Espagne). 

Le 17 août 1944, torturé et tué à Rioupéroux (Isère). 


Mort pour la France. 

Croix de guerre 1939-1945.

Son nom figure sur la stèle S R02 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Notre-Dame-de-Mésage (38).


Francis Ferruccio Bignotti

Francis Ferruccio Bignotti

Né le 19 juin 1918 à Carzago (Italie). 

Le 17 août 1944,tué à Livet-et-Gavet (Isère). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet.


Mort pour la France. 

Son nom (Bignoto) figure sur la stèle S L15 et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Inscrit sur M S01 comme Albert Cervi, Henri Buguet, Ernest Orlarey, Gaston Fernand Arnoux, Joseph Contratto, Lucien Hernandez et Gilbert Ghelfi.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


François Bercholde
Groupe mobile n° 4 / Section Delmée
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

François Bercholde

Membre du groupe Marcel de la section Delmée, puis à la section Armand.

Le 17 août 1944, il a été blessé au combat de Vaujany.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


François Faure

Originaire de Vizille.


Matricule au maquis : 2658.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


François Joseph Marius André Bel

François Joseph Marius André Bel

Né le 12 octobre 1921 à Pont de Claix (38). 

Sa famille habitait 1 rue Parmetier à Pont de Claix (38).

Tué le 22 août 1944 à la Croix du Mottet (38). 


Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Pont de Claix (38).


François Tverdy (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

François Tverdy (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.


 
G. Landru
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

G. Landru

Membre de la section Merlin.


Gabrielle Giffard
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Gabrielle Giffard

Pseudo : Ariel

Première fille à rejoindre le Maquis. Entrée dans la section du lieutenant Merlin. Refuse de la quitter pour un poste de radiographiste (les ordres de l'Armée secrète interdisaient les femmes dans les unités de combat). Reste dans un Groupe Franc avec Merlin comme chef qui passe aux ordres du lieutenant Vellard.

Le 14 juillet 1944, fiançailles avec le lieutenant T.F. Merlin.


Gaby Racle
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Gaby Racle

Pseudo : Jeune Homme

Membre de la section Merlin.


Gamard
Groupe franc de Gières / Groupe franc de Gières
Du 01/01/1944 au 31/07/1944

Gamard

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de Gières.


Orthographié Gamelle dans LP.


Gardette
Les contacts à Venosc
Les contacts à Venosc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Gardette

Pseudo : Gardette

Adjoint de Mousse qui planque Goudette et le capitaine (futur général, chef d'état-major général de l'armée) Charles Ailleret (LP p.119).


Gaston Bard
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Gaston Bard

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Gaston Cathiard
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Gaston Cathiard

Originaire d'Uriage.

 


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Gaston Couturier
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Gaston Couturier

Membre de la section Merlin.


Gaston Fernand Arnoux

Gaston Fernand Arnoux

Né le 13 janvier 1920 à Avignonet (Isère). 

Le 14 août 1944 tué à Villard-Reculas (Isère). 

Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle S V02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts dans le hall d'entrée du Lycée Professionnel anciennement bureaux de la Compagnie des Mines de la Mure (38) comme Albert Cervi, Henri Buguet, Ernest Orlarey, Francis Ferruccio Bignotti, Gilbert Ghelfi, Joseph Contratto et Lucien Hernandez.


Gauthier-Mouton
Armée secrète en Isère /
Du 01/03/1943 au 31/08/1944

Gauthier-Mouton

En mars 1943, il devient chef de section AS à Vizille.


Georges
Groupe franc de Pont-de-Claix /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Georges

Chef d'un groupe Franc à Pont-de-Claix.


Georges Aoustrine (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Georges Aoustrine (Russe)

Capitaine de l'Armée russe.


Matricule au maquis : 2640.

Apparaît comme capitaine de l'armée russe dans le tableau des effectifs du maquis au 1er mai 1944.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Georges Boedoz

Georges Boedoz

Né le 24 décembre 1906 à Charavines (Isère). 

Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.275) : Résistant du maquis de l'Oisans. 
Déporté par le convoi du 22 mars 1944 au départ de Compiègne (Oise) (Source : J.O.R.F. n° 228 du 02 octobre 1987 p.11519). 

Le 21 avril 1944, meurt à Mauthausen (Autriche). 

Mort pour la France. 
 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Georges Bois
État-major B1
Mouvement Combat /
Du 01/01/1943 au 01/07/1944
État-major /
Du 01/07/1944 au 31/08/1944

Georges Bois

Pseudo : Sapin

Né le 14 septembre 1908.

Un des pionniers de Combat

Marié et père d 'un enfant, il habitait 4 rue Berthe de Boissieux à Grenoble (38).


Matricule au maquis : 2324.

N'avait pas "lâché le morceau" et était encore résistant en 1943 (LP p.22). 

En juillet 1943, il devient chef d'un groupe franc de Grenoble.

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 1er bureau (Recrutement - Organisation) à l'état-major du maquis.

Premier chef du sous-secteur 1 (Grenoble) du Secteur 1 de l'Armée secrète de l'Isère.

Chef de toutes les sections B. 

Liquidateur du Maquis de l'Oisans et du Secteur 1 de l'Isère (VDL p.118). 


Chevalier de la Légion d'honneur. 
Médaille de la Résistance. 
Croix du combattant 1939-1945. 
Croix du combattant volontaire de la Résistance. 
Croix du combattant volontaire 1939-1945. 
Chevalier des Palmes académiques. 

Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages")

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Georges Daillencourt

Georges Daillencourt

Né le 16 juin 1914 à Bauvois en Cambresis (59).

Le 8 mars 1944, est fusillé à Vizille (38).

(FTP du groupe n°3, détachement “Muller”) ?

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Viszille (38).


Georges Désiré André Tord

Georges Désiré André Tord

Né le 08 octobre 1914 en Isère. 

En juillet 1943, il est le chef d'un groupe franc créé à Pont-de-Claix.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de pont-de-Claix.

Le 30 juin 1944, il est arrêté par les Allemands.

Le 21 juillet 1944, exécuté à Seyssinet (Isère). 


Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Georges Duffaud
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 30/07/1944 au 18/08/1944

Georges Duffaud

Eclaireur de France dans le clan des brûleurs de loups à Grenoble (38). Il était élève instituteur et est rentré au maquis avec tous les routiers de son clan après avoir fui le STO.

Après les combats du 13 août 1944 au Poursollet, il se trouve dans la vallée de la Romanche et trouve refuge dans la forêt des Clots de Rioupéroux près d'un rocher. Malgré les mises en garde des habitants des Clots de Rioupéroux, il sort de sa cachette et se rend chez une dame qui lui donne du pain. Surpris par une patrouille de la Gestapo, il est conduit à Rioupéroux où il est torturé. Il s'accuse d'avoir volé le pain pour épargner la personne qui le lui avait donné. Le 19 août 1944, il est ramené vers sa cachette les mains attachés dans le dos avec trois maquisards du GM1 l'adjudant-chef Jean Arricau, le sergent-chef André Porcher et le soldat Azouz Mohedine. Tous les quatre seront fusillés au même endroit. Les photos des corps sont visibles dans Liberté provisoire.

Tué le 19 août 1944, tué aux clots de Rioupéroux (Isère).


Mort pour la France.

Son nom figure sur les stèles S L04, S L13 et S R01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Duffaut sur le monument de l'Infernet.


Georges Dussert
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Georges Dussert

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Georges Gaudry
Groupe mobile n° 5 / Section Lafleur
Du 01/01/1944 au 31/08/1944
93ème Régiment d'artillerie de montagne /
Du 01/09/1944 au 06/12/1944

Georges Gaudry

Né le 25 octobre 1925 à Lyon (Rhône). 

Le 6 décembre 1944 est tué à Guillestre (Hautes Alpes). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Georges Gillier

Georges Gillier

Arrété par les Allemands le 20 juillet 1944 à Monestier de Clermont (38) et fuillé le jour même au col du Fau, commune de Vif (38).

Cité sur le site memorial-genweb.


Georges Julien Didier

Georges Julien Didier

Né le 13 novembre 1919 à Lyon (69). 

Fusillé par les Allemands le 10 juin 1944 à Limonest ou à Lissieu (69). 

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Georges Katarsky (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Georges Katarsky (Russe)

Matricule au maquis : 2747.

Apparaît comme capitaine de l'armée russe dans le tableau des effectifs du maquis au 1er mai 1944.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.


Georges Levy
État-major /
Du 10/07/1944 au 31/08/1944

Georges Levy

Pseudo : Lavoisier

Matricule au maquis : 2492.

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 3ème bureau (Opérations) à l'état-major du maquis.

Le 21 août 1944 au soir, devant la débandade des Allemands à Grenoble, il organise, depuis la terrasse du restaurant Les Marronniers, la mise en route des sections B avec Bois et Jullien,


Georges Marie Yvon Armand
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc
Du 01/03/1943 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 31/07/1944 au 13/08/1944

Georges Marie Yvon Armand

Pseudo : Jo

Né le 22 janvier 1921 à Grenoble (Isère). 


Georges Armand avait pris part sous l'insigne du GCU aux premières mesures prises, dès le printemps 1943, en faveur des étudiants réfractaires au STO

Le 13 juin 1944, il dirige le vol d'armes du palais de justice qui lui vaut dès son retour les félicitations du capitaine Lanvin (LP p.48 et BDG p.257).

Le 13 août 1944 il est tué à La Morte, à l'est des chalets du Poursollet sur la croupe à Livet et Gavet (Isère).


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la plaque de rue P S02, les stèles S S03 et S L04 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Georges Marrou
Groupe franc dit Groupe Noir /
Du 01/01/1944 au 13/07/1944

Georges Marrou

Né le 08-03-1914 à Chapareillan (Isère) de fils de Gustave pierre (décédé) et de Marie Jeanne Maximy. Marié le 29 décembre 1938 à Vizille (38) avec Denise Marie Baisin, ils ont un eu enfant M... né en 1943. Il était inspecteur PRE de Lyon.


Membre du Groupe Franc dit Groupe Noir, il fut arrêté le 7 juin 1944 à Grenoble (38) où il exerçait la profession d’inspecteur de la sûreté.

Il a été fusillé le 13 juillet 1944 au Polygône à Grenoble (Isère). 

Son corps a été exhumé du charnier le 28 août 1944 2e fosse et identifié par son épouse le 15 septembre 1944. Il a nouveau été exhumé le 27 septembre 1944 pour funérailles le 30 septembre 1944 à Vizille (38).


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).

Repose à Vizille (38).


Georges Mure
Unités spécialisées / Train hippo
Du 01/01/1944 au 10/10/1944

Georges Mure

Matricule au maquis : 2795.

Le 30 juillet 1944, est le chef du train hippo du Secteur 1.

Le 10 octobre 1944, il est démobilisé avec le grade de capitaine.


Auteur du JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Georges Pierré
/ Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section commandement
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Georges Pierré

Pseudo : Pelletier

Alsacien, solide gaillard, la trentaine en 1943, maigre, sec. 
Contremaître aux fours de l'usine d'Alès, Froges et Camargue à Rioupéroux. 
Calme, peu bavard, chef de premier ordre. Lieutenant T.F. 
"Mon homme de confiance, des coups durs" (L.P. p.111). 


Matricule au maquis : 2537.

Chef d'une section du maquis à Belledonne. 
Chef d'une section A de Livet. 
Le 11 juillet 1944, il participe avec sa section au coup de main sur Saint Jean de Maurienne (LP p.90).
Le 19 juillet 1944, il participe avec sa section au coup de main au Saut du Moine (LP p.112). 
Le 30 juillet 1944, il devient le premier chef du Groupe Mobile n° 2. 
Le 4 août 1944, il fait le coup de main en uniforme allemand sur le G.M.R. des Muriers (LP p. 156).

Le 11 août 1944, il organise le coup d'arrêt sur Séchilienne avec toute sa section. Il n'aura pas une seule perte.

Le 16 août 1944 sa section est affecté au GM2 sous les ordres du lieutenant Alexandre, mais elle ne rejoindra pas.

Le 21 août 1944 il est engagé avec sa section au combat de Grande-Maison en soutien du GM5.

Le 22 août 1944, il est engagé au combat de la Croix du Mottet où il sera blessé au dos par les éclats d'une grenade à manche. Il sera évacué à l'hôpital de Vizille et le 23 août 1944 à l'hôpital militaire de La Tronche.


Médaille militaire. Citation : 

"Officier des Forces françaises de l'intérieur, d'un courage et d"un comportement exemplaire. A mis sur pied, fin 1943, dans la clandestinité, une section de combat qui, sous son commadement, a pris le maquis début 1944. la tête de ses hommes, a éxécuté de nombreuses actions de guérilla et pris une part prépondérante à la Libération de l'Oisans, début mai 1944.

La section Pelletier, devenue légendaire, a réalisé des coups d'audace exceptionnels, entre autres : 

  • attaque de l'hôtel de l'Europe à Saint-Jean de Maurienne le 11 juillet
  • Attauqe et enlèvement du poste GMR de 'labbaye le 4 août.

Intégrée au groupe mobile n°2 lors des opérations de guerre en Oisans, à partir du 7 août 1944, a participé à tous les combats de la campagne avec son GM, notamment à Séchilienne les 10 et 11 août, à Grand-Maison le 21, à la Croix du Mottet le 22 août, au cours duquel, blessé, ayant refusé de se laisser évacuer, Pelletier participait victorieusement à la défaite de l'ennemi battu à Vizille, faisant des dizaines de prisonniers.

Adoré de ses hommes, très apprécié de ses chefs, admiré de tous, le Lieutenant Pelletier restera comme une des plus belles figures de la Résistance en Oisans".

Auteur de "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Cité dans le rapport du lieutenant Lafleur sur l'expédition à Saint-Jean de Maurienne.

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le compte-rendu de l'aspirant Vanier sur les combats du GM5.

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944"..

Cité dans "L'affaire du Saut du Moine par Vellard le 19 juillet 1944".

Cité dans "Petits faits anecdotiques autour du Saut du Moine le 19 juillet 1944.

Cité dans le journal de marche du groupe mobile n° 5 du 4 juillet au 30 août 1944.

Cité dans le compte-rendu du 21 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Georges Pirrot
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Georges Pirrot

Membre de la section Merlin.


Georges Rémy Bellemin
Groupe franc dit Groupe Noir /
Du 01/01/1944 au 13/07/1944

Georges Rémy Bellemin

Né le 29-09-1922 à Grenoble (Isère). 

Membre du Groupe Franc dit Groupe Noir, il a été fusillé le 13 juillet 1944 au Polygône à Grenoble (Isère). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Bellemin ou Bellemain sur le monument de l'Infernet.


Georges Vial

Originaire de Champagnier.


Matricule au maquis : 2571.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Georges Viel
Groupe mobile n° 1 / Section commandement
Du 01/06/1944 au 09/08/1944

Georges Viel

Pseudo : Vigreux

Officier adjoint au GM1.

Tué le 9 août 1944 au Pont du Prêtre (Isère).


Georgette Cuynat
État-major / Section commandement
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Georgette Cuynat

Pseudo : Jo

Matricule au maquis : 2551.

Secrétaire du PC.

Le 14 août 1944, responsable avec Blanche des archives du maquis, elle brûle celles-ci dans un chalet de Vaujany sous la pression des Allemands tout proches.


Auteur d'un journal de marche à partir du 9 juillet 1944.


Gilbert Ghelfi

Gilbert Ghelfi

Fait prisonnier, torturé et  tué le 17 août 1944 à Rioupéroux (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L15 et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Inscrit sur M S01 comme Albert Cervi, Henri Buguet, Gaston Fernand Arnoux, Joseph Contratto, Ernest Orlarey, Francis Ferruccio Bignotti et Lucien Hernandez.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Guelfi sur le monument de l'Infernet.


Gillet
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 06/06/1944 au 31/08/1944

Gillet

Le 6 juin 1944, il rejoint la section Pelletier.


A reçu une citation.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Giraud-Bit
Groupe mobile n° 2 / Section Georges
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Giraud-Bit

Pseudo : Georges

Le 16 août 1944 est chef de section au GM2.

Le 22 août 1944, participe aux combats de la Croix du Mottet.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Gomez-Pastor

Gomez-Pastor

Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Cité sur le site memorial-genweb.


Gouret
Groupe mobile n° 1 / Section Marignan
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Gouret

Adjoint du lieutenant Marignan dans la section du Groupe Mobile n°1.


Gras
Groupe mobile n° 4 / Section Delmée
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Gras

Marin. 

Arrivé au G.M.4. le jour du départ du groupe d'Uriage (LFM p.150). 
Agent de liaison de Delmée (LFM p.150). 
Le 14 août 1944,au combat des Grandes Rousses, fait un faux compte-rendu à son chef de section qui décide de fuir (LFM p.151).


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Guedg
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 06/06/1944 au 31/08/1944

Guedg

Le 6 juin 1944, il rejoint la section Pelletier.


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Guérino Mocellin (Italien)
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 14/08/1944

Guérino Mocellin (Italien)

Né le 25 mai 1915 à San Nazario (Italie) de Marino Mocellin et de Maddalena Ceccon.

Fusillé le 14 août 1944, au lieu-dit la chambre d'eau à Livet-et-Gavet (Isère). Les renseignements portés sur la stèle S L10 sont donc erronés.


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S L10 et S L17 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Guillot
Groupe mobile n° 2 /
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Guillot


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.


Gustave Amiguet

Gustave Amiguet

Typographe.

Fusillé par les Allemands le 12 juillet 1944, à Genas (Rhône) à l'âge de 27 ans. 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Saint-Martin-d'Uriage (38).


 
Hélis

Hélis

Le 15 juin 1944, blessé par balle à l'entraînement (LP p.53).


Henri Bousset
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Henri Bousset

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des trois sections A de La Viscose.


Orthographié Boussey dans LP.


Henri Bugnone

Pseudo : Bubu

Originaire de Grenoble (4 rue Très-Cloitres).


Le 20 juillet 1944, participe au coup de main au Saut du Moine (LP p.113).


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.

Orthographié Bubu dans LP.


Henri Buguet
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 17/08/1944

Henri Buguet

Né le 02 juillet 1916 à Saint Germain du Bois (71).

Fait prisonnier, torturé et  tué le 17 août 1944 à Rioupéroux (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L15 et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Inscrit sur M S01 comme Albert Cervi, Lucien Hernandez, Gaston Fernand Arnoux, Antoine Juan, Francis Ferruccio Bignotti, Joseph Contratto et Gilbert Ghelfi.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Séchilienne (38).

Repose au cimetière de Séchilienne (38).


Henri Duée
Sous-secteur de la Basse Romanche /
Du 01/01/1942 au 30/07/1944

Henri Duée

Pseudo : Renne

Matricule au maquis : 2761.

Le 14 juillet 1942, il hisse avec d'autres, le drapeau tricolore sur la statue de Marianne, sur la place du château de Vizille.

Il est responsable MUR.

Le 30 novembre 1943, il est grièvement blessé à la cuisse par la Gestapo en fuyant de chez lui. Il a pu être transporté et soigné à l'hôpital de La Mure.

Son épouse tenait le café du château à Vizille où le capitaine Lanvin avait une chambre. C'est là que la Gestapo, sur trahison de Dédée, la serveuse italienne du café du château, est arrivée 10 minutes trop tard pour l'arrêter le 8 juiin 1944.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 en trois sous-secteurs, il devient chef du sous-secteur de la Basse Romanche.

Son P.C. est à Rioupéroux (LP p.135). Il l'installe dans la gendarmerie.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Responsable du sous-secteur de Vizille, Renne a organisé la résistance d'une façon parfaite dans la région qu'il avait sous ses ordres. Recherché par la Geqstapo, resta à son poste malgré le danger. Fut grièvement blessé lorsque la Milice et la Gestapo vinrent à Vizille pour l'arrêter. A réussi grace à son sang-froid et malgré sa blessure, à leur échapper. Dès son rétablissement, continua son action dans l'AS dans le secteur de l'Oisans jusqu'à la Libération".


Henri Fège
Groupe mobile n° 4 /
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Henri Fège

Chef de groupe au GM4 (LFM p.142).

Le lieutenant Menton écrit de lui :

"Fège est un brave garçon et un garçon brave. Il a du mordant, il a de l’ascendant sur ses hommes... Fège est un simple ouvrier qui s’est révélé conducteur d’hommes. Sans être grand clerc, il possède des connaissance étendues et souvent des idées fort claires et fort justes. ".

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.

Dans les combats du mois d'août 1944, il démontrera de grandes valeurs militaires dont beaucou d'audace et de dévouement.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Henri François Boussey
Boussey
Groupe de la Capuche /
Du 01/01/1944 au 02/05/1944

Henri François Boussey

Né le 04 avril 1897 à Vizille (Isère). 


Fait partie du groupe de la Capuche. 
Le 28 juillet 1944, est déporté de Compiègne (Oise) à Neuengamme (Allemagne) (J.O.R.F. n° 250 du 28 octobre 1987 p.12546).
Le 2 mai 1945 est tué à Neustadt (Allemagne). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.1292). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Henri Joseph Porchier
Groupe franc Guy Roger /
Du 01/01/1942 au 12/07/1944

Henri Joseph Porchier

Né le 27 juillet 1917 à La Frette (Isère). 

Faisait partie du G.F. Guy Roger (Source : témoignage de Louis Gallois). 

Le 12 juillet 1944, tué au combat au col du Banchet (Isère). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de La Frette (38).

Son nom apparaît avec l'orthographe Polchier sur le monument de l'Infernet.


Henri Reviron

Henri Reviron

Né le 18 mars 1912 à Saint Sernin du Bois (Saône et Loire). 

 Tué par accident le 3 août 1944 à Valence (Drôme). 

Mort pour la France. 

Cité sur le site memorial-genweb.


Hippolyte Boujard
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Hippolyte Boujard

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Prénommé Didier dans LP.

Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Inscrit sur le monument aux morts de Séchilienne (38).


Hoang Can Matricule : 27971

Pseudo : Matricule : 27971

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Hoang Huyen Matricule : 13153

Hoang Huyen Matricule : 13153

Cordonnier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Honoré Gioan
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Honoré Gioan

G.M.4. (LFM p.141). 

Volontaire de 16 ans, méridional habiant Roquebrune-Cap Martin (LFM p.141). 

En mai 1944, l'adresse de la famille était Le Rossin à Saint-Martin d'Uriage.

Le 14 août 1944, il est sans arme au combat des Grandes Rousses (LFM p.141).

"C’est Gioan, ce gosse sans arme, car il n’y en a pas pour tout le monde, qui va tirer Picard de cette piteuse situation. Gioan est petit, maigre, leste à souhait, et ses vestiges d’habit ont précisément la couleur du paysage.

Il part, il va, il saute, s’arrête, se faufile, rampe, bondit, se colle, repart, s’arrête et repart, tant et si bien qu’une dernière pirouette le porte à vingt mètres des Allemands qui, effarés le voient cueillir au vol la lourde musette, et disparaitre dans une éblouissante cabriole. La réaction arrive sous forme de grenade et de rafales de mitrailleuses ! Trop tard ! La mer de rochers a de nouveau englouti l’héroïque garçon qui, au bout d’une demi-heure, vient tranquillement faire surface sous notre nez. Il est haletant, mais c’est à cause de la musette de cartouches, qu’il n’a pu traîner qu’à grand peine".

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Hugnh Hien Matricule : 3941
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Hugnh Hien Matricule : 3941

Pseudo : Matricule : 3941

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Hurst
État-major / Section hippo
Du 01/01/1944 au 10/10/1944

Hurst

Août 1944 : devient maréchal-ferrant à la section hippo.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Huynh (Indochinois)
/ Section Perrier
Du 04/07/1944 au 19/07/1944
État-major /
Du 20/07/1944 au 31/08/1944

Huynh (Indochinois)

Le 3 juillet 1944, rejoint le maquis avec la 14ème compagnie des GMICR.

Le 19 juillet 1944, quitte la secrtion Perrier avec 24 tiraileurs pour être affecté à la prison de la Bérarde.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


 
Inconnu

Inconnu


Inconnu

Inconnu


Inconnu

Inconnu


Isaac Baumol
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Isaac Baumol

Le 30 juillet 1944, tué à Charnècles (Isère).


 
Jacqueline Luttique
État-major / Section commandement
Du 01/01/1944 au 01/08/1944

Jacqueline Luttique

Pseudo : Jacqueline

Veuve de Jacques Luttique, tué au maquis le 10 juin 1944. Mère d'un bébé de quelques mois.


Par esprit de vengeance, elle rentre au maquis.

Agent de liaison du PC.

Le 3& juillet 1944, elle est arrêtée sur un barrage allemand du Rondeau. Elle était en possession d'un brassard FFI (LP p.138).

Le 1er août 1944, elle est pendue au Rondeau.


Citée dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Jacquemond
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 25/07/1944
Unités spécialisées / Section Transmissions
Du 26/07/1944 au 31/08/1944

Jacquemond

Pseudo : Ringard

Ancien du Groupement n° 12 des Chantiers de la Jeunesse (LP p.120). 

Le 25 juillet 1944, rejoint le Maquis (LP p.120). 
Spécialiste "Transmissions" du Maquis (LP p.120). 
Le 30 juillet 1944, sa section devient la section Transmissions du Secteur 1.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jacques Charles Noël Luttique
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1942 au 00/11/1943
/
Du 00/11/1943 au 22/06/1944

Jacques Charles Noël Luttique

Pseudo : Loutil

Né le 26 décembre 1905 à Moyen Moutier (88). 

Marié à Jacqueline et père d'un petit enfant (LP p.138).

Chef au groupement n° 12 des Chantiers de Jeunesse de Belledonne (PC au Péage-de-Vizille) (LP p.36).


Il s'est rallié au Maquis dès le premier contact. 

Fin octobre 1943, il est affecté dans le sud-ouest. 

Il a ensuite traversé toute la France pour revenir se battre au Maquis (LP p.72).

Le 8 juin 1944, il est envoyé en mission avec Thévenet pour enlever le magasin d'habillement de la 14ème compagnie des GMICR à Jarrie. Trahi par la femme Paterne, épouse du propriétaire du camion et qui sera exécutée le 10 juin 1944, il est arrêté par les Allemands qui avaient dressé un barrage entre Vizille et Jarrie pour l'occasion.

Son corps affreusement torturé a été retrouvé quelques jours plus tard dans la Romanche.. 


Mort pour la France. 

Orthographié Loutil dans LP.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Luttiques sur le monument de l'Infernet.


Jacques Coquand
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jacques Coquand

Membre de la section Merlin.


Janot Henri Simon Faure
Groupe mobile n° 1 / Section Laffitte
Du 01/01/1944 au 13/08/1944

Janot Henri Simon Faure

Né en 1924 en Isère. 

Le 13 août 1944 est tué à Vaulnaveys-le-Haut (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Jeannot sur le monument de l'Infernet.


Jean
Groupe franc de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Jean

Chef d'un Groupe Franc à Grenoble.


Jean Ambroise Gilly
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 01/01/1944 au 13/08/1944

Jean Ambroise Gilly

Né le 27 novembre 1924 à La Tour du Pin (Isère). 

Le 13 août 1944 est tué à Livet et Gavet (Isère).


Mort pour la France. 

Repose au carré militaire de Saint-Egrève (Isère). 

Son nom (orthographié Gelly) figure sur les stèles S L04 et S L06 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Saint-Egrève (Isère). 


Jean Antoine Rey
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Jean Antoine Rey

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 


Jean Baptiste Fontanarosa
Corps franc /
Du 01/01/1944 au 17/11/1944

Jean Baptiste Fontanarosa

Né le 25 avril 1910 à Corte (Corse). 

Le 27 avril 1944 est déporté de Compiègne (Oise) à Auschwitz (Pologne), puis transféré à Buchenwald (Allemagne) puis à Flossenbürg (Allemagne) où il est affecté au kommando de travail extérieur de Hersbrück ( chantier d'une usine souterraine fabriquant des moteurs d'avion ) (J.O.R.F. n° 139 du 18 juin 2009 p.9940). 
Le 17 novembre 1944 est tué à Flossenbürg (Allemagne) ou Hersbrück (Allemagne - ex Prusse). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.484). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Fiche déporté


Jean Belmain
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Jean Belmain

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.

 


Jean Berlioux

Jean Berlioux

Né le 24 décembre 1925 à Bourg d'Oisans (Isère). 

Le 14 août 1944 tué à Villard-Reculas (Isère). 

Mort pour la France. 


Son nom figure sur les stèles S V02 et M G02  (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Bourg d'Oisans (38).


Jean Bistési
Sous-secteur de la Romanche
Sous-secteur de la Romanche /
Du 01/01/1943 au 29/11/1943

Jean Bistési

Pseudo : Hourst

Né le 09 juillet 1906 à Fraize (Vosges). 

Il a été détaché en mission en Indochine avant la guerre. Professeur à l'Institut d'électrochimie et responsable départemental de Combat.


Il succède à Marie Reynoard, fondatrice, comme chef du mouvement Combat. Il y créera le N.A.P. (Noyautage des Administrations publiques : préfecture, P.T.T..) et le Service de renseignements (VDL p.123).  

Tué le 29 novembre 1943 par la police allemande à l'institut d'électrochimie de Grenoble (Isère), victime de la "Saint-Barthélémy". 


Mort pour la France.

Chevalier de la Légion d'Honneur, Médaille de la Résistance.

Son nom figure sur la stèle S G03 et sur la plaque P D01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Jean Blancardier
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jean Blancardier

Pseudo : Blancardi - Biancardi

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jean Calpe

Jean Calpe

Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes du palais de justice.


Jean Carignon
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Carignon

Membre de la section Merlin.


Jean Chiepa
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Jean Chiepa

Membre de la section Merlin.


Jean Coste
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Coste

Membre de la section Merlin.


Jean de Conti
Mouvement Combat /
Du 01/01/1943 au 01/06/1944
Groupe mobile n° 1 / Section Marignan
Du 01/06/1944 au 31/08/1944

Jean de Conti

Pseudo : Contal

Matricule au maquis : 2785.

Début 1943, est membre du mouvement Combat à Vizille.

Adjoint du lieutenant Marignan dans la section du groupe mobile n°1.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Entré à Combat à Vizille début 1943, se consacre dès lors au service de renseignements du secteur.

Recueille de précieuses indications permettant l'action efficace des GF. Participi à l'organisation de diverses branches de la résistance locale (NAP - SL - AS) et se dévoue sans compter.

Attaché au sous secteur civil du maquis de l'Oisans 1, en juin 1944, est chargé de l'organisation du ravitaillement des populations civiles, et s'acquitte de sa tâche avec conscience et intégrité.

Patriote d'un dévouement et d'un courage digne de tout éloge".


Jean Dominguez

Jean Dominguez

Mort au maquis.


Jean Edouard Eugène Michel

Jean Edouard Eugène Michel

Né le 09 mars 1916 à Grenoble (38).

Mort pour la France le 13 juillet 1944 à Grenoble (38).

Fiche sur le site mémoire des hommes.


Jean François Armand Bellin
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 24/08/1944

Jean François Armand Bellin

Né le 04 janvier 1908 à Saint Martin d'Hères (Isère). 

Le 24 août 1944, tué au hameau de la Galochère à Saint Martin d'Hères (Isère). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Gières (38).


Jean Gachet
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Gachet

Membre de la section Merlin.


Jean Herbelin

Pseudo : Perrier

Chef du détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. (LP p.77).


Matricule au maquis : 2422.

Le 4 juillet 1944, rejoint le Maquis avec le détachement.

Le 30 juillet 1944, devient le premier chef du Groupe Mobile n° 1.

Le 11 août 1944, il commande le GM1 aux combats de la Gorge de Séchilienne.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jean Joseph Bocq
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc de Grenoble
Du 01/01/1944 au 26/03/1944

Jean Joseph Bocq

Pseudo : Jimmy

Né le 09 juin 1921 à Aix-en-Provence (Bouches du Rhône). 

Ami de Paul Vallier. 


Membre du Groupe Franc Vallier

Tué le 26 mars 1944 à Méandre (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Repose dans le cimetiere de Fontaine la Poyat. Une foule considérable assista a son inhumation aprés la Libération.


Jean Justin Louis Perrot
Sous-secteur de la Romanche /
Du 01/01/1944 au 29/11/1943

Jean Justin Louis Perrot

Né le 24 juin 1904 à Rives (Isère). 
Directeur des usines Sappey. 

Chef départemental du mouvement Franc-Tireur. 
Le 29 novembre 1943, tué à Grenoble (Isère), victime de la "Saint-Barthélémy".


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la plaque P G02 et les stèles S G04 et SG08 et le monument M G02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Jean Krakoleff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jean Krakoleff (Russe)

Matricule au maquis : 2742.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.


Jean Léger René Astier
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 16/08/1944

Jean Léger René Astier

Né le 27 juillet 1925 à Toulon (83).

Né le 27 juillet 1925 à Toulon (83).

Sa nièce servait à l'état-major du maquis.

Incorporé dans une section de combat (LP p.110). 

Le 14 août 1944, disparu à Rioupéroux (Isère) (LP p.110).

Tué le 16 août 1944 dans la région de Bourg d'Oisans (38).


Mort pour la France

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Jean Masse-Navette
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jean Masse-Navette

Le 13 août 1944, il quitte le lac du Poursollet avec Aimé Berthollet avant l'attaque allemande.

Le 15 décembre 1946, sous-lieutenant à la légion étrangère, il meurt au combat à Do Son en Indochine.


Mort pour la France.

Son nom figure à tort sur la stèle S L04 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.


Jean Pain
Sous-secteur de la Romanche /
Du 01/01/1942 au 27/11/1943

Jean Pain

Pseudo : Lafayette

Né le 11 octobre 1891 à Paris (75). 

Entré dans le mouvement "Combat" en 1942, il est l'adjoint du Docteur Valois. Il est aussi le correspondant à Grenoble du Progrès de Lyon puis au Lyon républicain. Il s'occupe des réfractaires au STO et du Recrutement-Organisation-Propagande (ROP) du département. Il est délégué départemental des M.U.R, Il est arrêté le 25 novembre 1943 à 18h15 au café du Tribunal, place Saint-André. Interrogé, les Allemands retrouvent sur lui un carnet comprenant les noms, les coordonnées et les pseudonymes de Résistants, dont celui du Docteur Valois. Il indique l'une des 'boîtes aux lettres" de la Résistance, rue de Strasbourg.

Tué le 27 novembre 1943 à Voreppe (Isère), victime de la "Saint-Barthélémy". 

Croix de Guerre 1914/1918,

Médaillé de la Résistance à titre posthume. 

Son nom figure sur la plaque P G03 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité sur le mémorial du grand orient de France, rue Cadet à Paris : "L:.Triple Union & Amitié Voiron (38), Loge N° 344 L'Avenir, Orient de Grenoble (Isère) - résistant arrêté par la Gestapo le 26/11/43 et tué en route, avait pris une part importante à l'organisation du maquis de l'Oisans".

Repose au cimetière du grand Sablon à La Tronche (38) (Carré 3 Rang 14 Tombe 3592).


Jean Pesando
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Pesando

Pseudo : William

Membre de la section Merlin.


Jean Pinel

Originaire de Grenoble (Rue Revol).


Matricule au maquis : 2546.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Jean Pras
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Jean Pras

Originaire d'Uriage.

 


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Jean Raffin

Originaire de Jarrie.


Le 20 juillet 1944, participe au coup de main au Saut du Moine (LP p.113).


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.

Orthographié Raffine dans LP.


Jean Roux

Originaire de Eybens.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Jean Seignier
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Jean Seignier

Pseudo : Seigneur

Matricule au maquis : 2744.

Il est l'inséparable ami du sergent-chef Bourre, chef de groupe puis intendant du GM4.

Le 13 août 1944 est blessé au combat des Grandes Rousses (LFM p.137) : 

"Mais derrière Nab, il y a un autre blessé grave, je reconnais avec un serrement de cœur le brave sergent Seignier muet, mais dont les yeux crient la douleur atroce. Un éclat plus gros que celui qui a touché Nab, a traversé totalement la chaussure et a emporté le talon".

Jusqu'au 21 août 1944, il restera avec le GM4 dans les montagnes avant d'être opéré par le lieutenant Dubout puis évacué.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jean Seyer
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 13/05/1944 au 31/08/1944

Jean Seyer

Matricule au maquis : 2482.

Le 13 mai 1944, il rejoint avec les premiers la section Pelletier.

Le 14 juillet 1944, il assure la liaison avec la marraine de la section.

Le 20 juillet 1944, il est blessé et devra être amputé de la jambe droite (LP p.112 et 113).


A reçu une citation.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Orthographié Seye ou Seyard dans LP.


Jean Starosselsky (Russe)
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 16/08/1944
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Jean Starosselsky (Russe)

Pseudo : de Seugy

Matricule au maquis : 2464.

En juillet 1943, il se rallie à l’AS avec la compagnie de travailleur étrangers d’Uriage.

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.

Le 7 juillet 1944, il reçoit l'autorisation du capitaine Lanvin de créer une section à partir de réfugiés russes (JMO de la section russe).

Le 16 août 1944, il est chef de la section russe au GM2.

Le 22 août 1944, il participe avec sa section au combat de la Croix du Mottet.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Commandant de la section russe du GM2, a participé à tous les combats de l'Oisans du 6 juin 1944 au 22 août 1944. D'un courage et d'un dévouement exemplaires, s'est particulièrement signalé à la tête de ses hommes lors des combats défensifs des 12, 13 et 14 août 1944, tenant solidement le village de l'Articol, position-clé du verrou sud du réduit du Rivier, malgré de violents tirs d'artillerie, infligeant de lourdes pertes à l'ennemi - et les 20 et 21 août, poursuivant l'ennemi en retraite, capturant de nombreux prisonniers".

Auteur du journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Jean Valentin
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Jean Valentin

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Jean-Claude Fraysse
/ Section Lafleur
Du 01/01/1944 au 11/07/1944

Jean-Claude Fraysse

Gendarme.
Le 11 juillet 1944, tué à Saint Jean de Maurienne (Savoie) sur trahison du lieutenant Sacha


Orthographié Fraîche dans LP p.105.

Cité dans le journal de marche du groupe mobile n° 5 du 4 juillet au 30 août 1944.


Jean-Daniel Cout
/ Section Lafleur
Du 01/01/1944 au 10/07/1944

Jean-Daniel Cout

Né le 12 avril 1926 à Saint Jean de Maurienne (Savoie). 

Tué le 10 juillet 1944 à Saint Jean de Maurienne (Savoie) sur trahison du lieutenant Sacha (LP p.105).


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Saint-Egrève (Isère).

Repose au carré militaire du cimetière de Saint-Egrève (Isère).

Son nom a été trouvé orthographié Clot ou Cot.

Cité dans le rapport du lieutenant Lafleur sur l'expédition à Saint-Jean de Maurienne.

Cité dans le journal de marche du groupe mobile n° 5 du 4 juillet au 30 août 1944.


Jean-Pierre Serbonnet
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Jean-Pierre Serbonnet

Originaire d'Uriage.


Agent de renseignements.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Jean-René Arricau

Pseudo : Loubia

Né le 16 juin 1903 à Mourenx (Pyrénées Atlantiques) de de Jean et d'Elisabeth Laüt. 
Marié avec Anna Marie-Louise Bergès-Clermont. 
Sous-officier de l'Infanterie coloniale. 


Cadre au détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. 

Le 6 juin 1944, il participe avec Lanvin aux entraînements de la section Pelletier.

Le 4 juillet 1944, il rejoint le Maquis avec le détachement. 

Le 11 juillet 1944, il est désigné pour remplacer l'aspirant Porte indisponible plusieurs jours.
Le 30 juillet 1944, la section, composée d'Indochinois, dont il est le chef est intégrée comme 3ème section du groupe mobile n°1. 

Le 11 août 1944, commande sa section aux combats de la Gorge de Séchilienne.
Le 19 août 1944, tué à Rioupéroux (Isère). 


Mort pour la France.

Son corps a été restitué à la famille le 04 décembre 1948. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Lescar (64).

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le récit de Lacabe sur sa période de Résistance.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.


Jeangrand
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 30/08/1944

Jeangrand

Pseudo : Ardisson

Le 11 août 1944, quitte la position du Luitel avec ses éléments avant que le groupe mobile n°1 ne le relève sur place comme convenu. Cette défaillance coûta cher au GM1 accroché par les Allemands au niveau de la Gorge de Séchilienne.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jeanne Bonthoux

Jeanne Bonthoux

Morte au maquis.

Dans "Vivre à Vizille" de janvier 2010 :

"Dans la Résistance, Marius appartenait au détachement Muller avec Germaine et Louis Vallier, Yvonne Bonthoux et MauriceGuichard. Il échappera de peu aux tragiques journées du 17 et 18 février 1944, durant lesquelles plusieurs Vizillois ont été arrêtés par l’armée allemande. Ces jours-là, Marius était occupé à distribuer des tracts incitants les Vizillois à résister à l’occupant ainsi qu’à la milice de Vichy. Lorsqu’il rentre chez lui, il entend des coups de feux, Jeanne Bonthoux,Charles Rousset et Maurice Chauvin viennent d’être abattus. Réfugié chez desamis,il échappe aux arrestations qui font suite à ces heures tragiques. Dès lors, Marius rejoint le maquis du Grésivaudan sous l’ordre du commandant Dalmasso, auprès duquel il restera jusqu’à la Libération".


Jimmy (Marocain)
Groupe mobile n° 4 / Section Métal
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jimmy (Marocain)

Pseudo : Jimmy

Tireur FM d'exception à la mitrailleuse Hotchkiss (LFM p.142) au sein du groupe mobile N°4 dont le lieutenant Menton écrira : 

"Le tireur est un marocain qui à 500 mètres vit parfaitement à l’œil nu ce que je suis incapable de distinguer à l’aide de mes jumelles, malgré une vue que j’ai excellente (...) Jimmy est un Marocain pour qui le combat ne paraît pas être une triste nécessité, mais plutôt un enchantement délicieux, une sorte de féerie dont on ne doit pas perdre une miette, aussi, l’œil rivé au viseur - et quel œil !"

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Joseph
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Joseph

Membre de la section Pelletier.


Joseph Auguste Floxoli
Groupe franc de Vizille /
Du 01/06/1942 au 12/07/1944

Joseph Auguste Floxoli

Pseudo : Sorrel

Né le 19 mars 1918 à Moutier (Savoie). 

Officier de l'armée de l'air. 

Préparateur en pharmacie. 


En juin 1942, il est le premier chef du Groupe franc de propagande "Combat" de Vizille (38) (LBG p.82).

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une section A d'Echirolles (Picard-Pictet).

Chef de groupe Franc de l'Oisans. 

Le 12 juillet 1944, il est fusillé à Genas (Rhône). 


Mort pour la France.

Chevalier de la Légion d'honneur. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vizille (38).


Joseph Contratto

Joseph Contratto

Tué le 14 août 1944 à Livet-et-Gavet (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet.


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle S L15 et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Inscrit sur M S01 comme Albert Cervi, Antoine Juan, Henri Buguet, Ernest Orlarey, Gaston Fernand Arnoux, Lucien Hernandez et Gilbert Ghelfi.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Susville (38).


Joseph Fringuello
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 13/05/1944 au 31/08/1944

Joseph Fringuello

Pseudo : Fringue

Matricule au maquis : 2801.

Le 14 mai 1944 il rejoint avec les premiers la section Pelletier.


A reçu une citation.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Joseph Lacabe
Armée secrète en Isère /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 1 / Section Laffitte
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Joseph Lacabe

Pseudo : Laffitte

Montagnard de classe, champion de ski (LP p.137). 
Ancien du 159ème Régiment d'Infanterie Alpine (LP p.137). 
Ancien chef de la section d'éclaireurs skieurs (SES). 

Chef de l'Armée secrète de La Morte. Ne l'était plus le 30 juillet 1944 (LP p.137). 
Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée comme 1ère section du Groupe Mobile n°1.

Le 11 août 1944, commande sa section aux combats de la Gorge de Séchilienne.

Le 21 août 1944, il relève le GM4 de Menton avec le GM5 à Vaujany et encaisse l'attaque allemande sur Grand-Maison.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix de Motttet à la tête du GM5.

Partira en Maurienne après la Libération de Grenoble.


Auteur d'un récit sur sa période de Résistance.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Joseph Mollard
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Joseph Mollard

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Joseph Pugliesi

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Joubert
Groupe mobile n° 2 / Section Borotra
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Joubert

Pseudo : Borotra

Le 16 août 1944 est chef de section au GM2.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


Joubert
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Joubert

Pseudo : Joubert

Médecin du maquis.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jourdannet
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Jourdannet

Membre de la section Merlin.


Jules Antoine Polotti
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Jules Antoine Polotti

Pseudo : Georges

Né le 21 juin 1913 en Italie. 

Il était ajusteur. très engagé en politique, il était responsable communiste et syndicaliste de la région de Longwy (Meurthe-et-Moselle), fut aussi brigadiste en Espagne républicaine et responsable du parti communiste dans la clandestinité en Isère.

Tué par la gestapo le 17 mai 1944, à Fontaine (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Fontaine (38).

Trois rues portent son nom en Isère à Grenoble, Fontaine et Echirolles.


Jules Carniol
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jules Carniol

Pseudo : Michel

Matricule au maquis : 2514.

Médecin qui reste au GM4 (LFM p.137).

Le 13 août 1944, rejoint le GM4 du lieutenant Menton qui écrira : 

"C’est avec une joie triple que l’ai accueilli le docteur Carniol dans notre groupe. Pour nos malades d’abord, pour le regain de confiance que sa présence inspire à tous les hommes et enfin pour moi-même, car si aux heures de dépression de cafard, chacun a pu trouver en moi un ami, un confident, je n’ai pu demander ce service à personne, le chef ne peut paraître avoir de faiblesse pour ces âmes simples et jeunes.

Cher vieux toubib ! Plein de bonne humeur, débordant d’entrain, débrouillard comme pas un, et avec ça courageux comme le meilleur de nous tous. Il partage allègrement bien de mes préoccupations, bien des soucis".

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 15 aût 1944, il est promu de médecin auxiliaire à médecin sous-lieutenant.

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jules Micheland
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jules Micheland

Le 14 août 1944, il participe au combat des Grandes Rousses.

Le 17 août 1944, il est blessé au combat de la Villette.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Jules Sekerger
État-major / Intendance
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Jules Sekerger

Pseudo : Le Moco

Né le 16 septembre 1900.

Sa famille habitait 5 avenue Jean Jaurès à Saint Martin d'Hères (38) et lui habitait à la Croix-Rouge.

Marié et père de deux enfants.

Maraîcher dans le civil (LP p.53). 


Matricule au maquis : 2376.

Le seul nom dont disposait le capitaine Lanvin-Lespiau à sa prise de commandement du sous-groupement 1 : était chef de trentaine à La Croix-Rouge.

Premier chef du B4 (Logistique - Transports) de l'État-major du Secteur 1. 

Premier chef du service d'intendance et de trésorerie à l'État-major du Secteur 1.


 
Kaczko-Kostecki (Polonais)
Armée secrète en Isère /
Du 01/07/1943 au 31/08/1944

Kaczko-Kostecki (Polonais)

Commandant de l'armée polonaise.


En juillet 1943, il fait partie de la compagnie de travailleurs étrangers d'Uriage et rejoint l'armée secrète.


Kaddour
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Kaddour

Le 12 août 1944 a été légèrement blessé au cours de l'embuscade de la section Pelletier à Séchiliene.


Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".


Khanl Matricule : 9035
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Khanl Matricule : 9035

Pseudo : Matricule : 9035

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Khiem Matricule : 10407
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Khiem Matricule : 10407

Pseudo : Matricule : 10407

Infirmier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Kid Menut
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Kid Menut

Membre de la section Merlin.


Kiki
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 10/08/1944
État-major /
Du 10/08/1944 au 31/08/1944

Kiki

Pseudo : Kiki

Secrétaire du GM4 puis du PC secteur.


Citée dans les mémoires du capitaine Menton.


Kousma Babaeff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Kousma Babaeff (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Kurnatovski (Polonais)
État-major / Prévôté
Du 14/06/1944 au 17/06/1944
/ Section polonaise "Savoie"
Du 18/06/1944 au 11/07/1944

Kurnatovski (Polonais)

Pseudo : Sacha

Le 14 juin 1944, arrive au Maquis. En charge de la prévôté (LP p.51). 
Le 17 juin 1944, relevé par le capitaine Lanvin-Lespiau pour violence sur une prisonnière (LP p.59). 
Le 18 juin 1944, chef de la section Savoie composée de Polonais (LP p.59). 
Le 11 juillet 1944, convaincu de trahison après la mission ratée à Saint-Jean-de-Maurienne, il a été exécuté.


Cité dans le rapport du lieutenant Lafleur sur l'expédition à Saint-Jean de Maurienne.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Cité dans le journal de marche du groupe mobile n° 5 du 4 juillet au 30 août 1944.


 
Ladislas Ziegelbaum
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Ladislas Ziegelbaum

Pseudo : Ziegel

Matricule au maquis : 2712.

Infirmier.

Le 13 août 1944, il soigne Nab et Seignier.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Lafont
État-major /
Du 01/01/1943 au 01/02/1943

Lafont

Prédecesseur du capitaine André Lanvin-Lespiau au commandement du secteur 1.
Porté disparu.
Son prédecesseur aussi (LP p. 22).


Langlet
Groupe franc du "général" /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Langlet

Pseudo : Le général

Chef d'un groupe de vieux maquisards d'une douzaine de gaillards aguerris. 
Ancien sous-officier. Chef de premier ordre. 
Sa femme et ses enfants avaient été déportés en Allemagne (LP p. 36).


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Lao Lam Matricule : 17780
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Lao Lam Matricule : 17780

Pseudo : Matricule : 17780

Tailleur.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Lavi
Unités spécialisées / Train auto
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Lavi

Conducteur. 
Le 16 juillet 1944, participe à la mission au Vercors (LP p. 106). 
Le 20 juillet 1944, accrochage au retour du Vercors (LP p.114).


Lazarotto
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 06/06/1944 au 31/08/1944

Lazarotto

Pseudo : Santo

Le 6 juin1944, il rejoint la section Pelletier.


Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Le Bich Matricule : 17468
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Bich Matricule : 17468

Pseudo : Matricule : 17468

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Bo Matricule : 17824
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Bo Matricule : 17824

Pseudo : Matricule : 17824

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Can Matricule : 14386
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Can Matricule : 14386

Pseudo : Matricule : 14386

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Canh Matricule : 11680
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Canh Matricule : 11680

Pseudo : Matricule : 11680

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Cin Matricule : 7080

Pseudo : Matricule : 7080

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Dam Matricule : 28720
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Dam Matricule : 28720

Pseudo : Matricule : 28720

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Danh Matricule : 15950
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Le Danh Matricule : 15950

Pseudo : Matricule : 15950

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Duong Matricule : 30807

Pseudo : Matricule : 30807

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Hinb Matricule : 19904
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Hinb Matricule : 19904

Pseudo : Matricule : 19904

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Hug Matricule : 6631
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Hug Matricule : 6631

Pseudo : Matricule : 6631

Hôpital.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Le Matricule : 17808

Pseudo : Matricule : 17808

Tué le 11 août 1944 lors des combats de la Gorge de Séchilienne : 

"A la Gorge, un tué : le brave tirailleur Le Le, matricule 17808, tué à son poste de combat, une balle au front !".


Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Séchilienne (38).

Inscrit (Le Te) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.


Le Sog Matricule : 13655
/ Section Lamy
Du 05/07/1944 au 12/07/1944

Le Sog Matricule : 13655

Pseudo : Matricule : 13655

Tué le 12 juillet 1944 au combat des Roches Bleues.

Inhumé le 15 juillet 1944 au Rivier d'Allemont en présence d'une partie de la section indochinoise de Vaujany.

Mort pour la France.


Inscrit (Le Som) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité (Song) dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Le Suc Matricule : 29289

Pseudo : Matricule : 29289

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Thaï Matricule : 17921
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Thaï Matricule : 17921

Pseudo : Matricule : 17921

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Thoan Matricule : 18043

Pseudo : Matricule : 18043

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Ty Matricule : 17752
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Le Ty Matricule : 17752

Pseudo : Matricule : 17752

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Le Van Som
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/08/1944 au 21/08/1944

Le Van Som

Le 17 août 1944, tué à Vaujany (Isère).

Son nom figure sur la stèle S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).


Léandre Zaï
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Léandre Zaï

Il apartient au groupe franc du sergent Marcel.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 15 août 1944, il rejoint avec son groupe la section Armand.

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Lebon
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Lebon

Pseudo : Liboa

Originaire de la région niçoise.

Le 11 août 1944, il est envoyé en mission de destruction de la locomotive de Rioupéroux, mission qu'il remplira le 12 août 1944 à 5h30 du matin. Le lieutenant Menton écrira : 

"Depuis le 13, l’équipe de Bonifassi n’est pas rentrée. Bonifassi, le courageux Niçois qui, avec son compatriote et compagnon Lebon, protégeait les destructions de la Romanche, le sergent Bonifassi est tombé pour la France le 15 août, au lendemain de notre victoire. Le 24 seulement nous retrouverons son corps, affreusement mutilé, dans le charnier de Rioupéroux".

Le 15 août 1944; il est tué à l'ennemi avec d'autres maquisards à Rioupéroux (38).


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Leiong Lan Matricule : 1704
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Leiong Lan Matricule : 1704

Pseudo : Matricule : 1704

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Léon Hector Jean Savioux
Les contacts au Rivier d'Allemont /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Léon Hector Jean Savioux

Né le 10 septembre 1899 à Vaujany (Isère) de Jean et de Louise Emery. Il fut l'époux de Paulette Lucie Bernard. 
Cultivateur -et chef civil.


Dès l'arrivée du GM4 à Vaujany, il fut une aide très précieuse pour sa connaissance de la montagne, du dispositif allemand et des points de ravitallement :

"À peine suis-je à Vaujany que j’y découvre un personnage extrêmement intéressant, possesseur d’une petite voix qui ne sort pas de ses lèvres que passablement écorchée, mais qui est animé d’un dévouement sans borne pour tout ce qui est Résistance : le sieur Savioux, guide".

Le 15 août 1944, après dénonciation, il est fusillé par les Allemands à la Fonderie d'Allemont (38) (LP p. 80).

Déclaration de décès faite par la Komandantur allemande et décès vérifié par le garde-champêtre.


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle S A01 et S V01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Vaujany (38).

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Léon Jacob
Groupe mobile n° 5 / Section Jacob
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Léon Jacob

Pseudo : Jacob

Breveté chef de section d'infanterie, il est chef d'une section de réserve à Rioupéroux. 

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des 2 sections A de Rioupéroux.

Le 23 juillet 1944, sa section est inspectée par le capitaine Lanvin. Elle fait très belle figure et ce dernier décide illico de l'envoyer en renfort au GM5 (LP p.119).

Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée comme 3ème section du groupe mobile n°5.

Le 11 août 1944, participe à la tête de sa section au combat du col du Glandon.

Le 21 août 1944, sa section participe au combat de Grand-Maison.


Cité dans le compte-rendu de l'aspirant Vanier sur les combats du GM5 les 11, 21 et 22 août 1944.

Cité dans le journal de marche du groupe mobile n° 5 du 4 juillet au 30 août 1944.


Léon Moulin
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 16/08/1944 au 31/08/1944

Léon Moulin

Pseudo : Mira

Matricule au maquis : 2465.

Le 16 août 1944 il est adjoint à la section russe du GM2.

Le 18 août 1944 il prend le commamdement du groupe de mitrailleuses Balme du GM2. Il est remplacé par l'aspirant Alexandre à la place d'adjoint de la section russe.


Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.


Léonard Mathieu
Civil exécuté par les Allemands /
Du 14/08/1944 au 14/08/1944

Léonard Mathieu

Léonard Mathieu était un habitant des Clots de Séchilienne. Fait prisonnier pendant les combats du 11 août 1944 parce qu'il possédait un poste radio, il a été amené à Rioupéroux (38) par les Allemands.

Il a été tué le 14 août à Livet-&-Gavet (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet.


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S S02 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Livet-&-Gavet (38).


Les soeurs Boero

Les soeurs Boero

Le 31 juillet 1944, se présentent au Maquis avec l'aspirant Rouge (LP p.139).


Levêque
B3
État-major / Bureau opérations
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Levêque

Pseudo : Lavoisier

Né le 12 avril 1892.

Marié et père de trois enfants, il haitait "La follatière" à Haute Jarrie (38).

Premier chef du B3 (Opérations) de l'État-major du Secteur 1.


Lo Van Loi Matricule : 15 167

Pseudo : Matricule : 15 167

Né en 1915 (Tonkin)

Tué le 22 août 1944 à Séchilienne (Isère).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de

Son nom apparaît avec l'orthographe Lo Van Lot sur le monument de l'Infernet.


Louis
Centre d'instruction du secteur Section à l'instruction
Centre d'instruction du secteur / Section Louis
Du 30/07/1944 au 30/07/1944

Louis

Chef d'une section de réserve (B) à Livet.
Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur.


Louis Auguste Prevel
Otage civil /
Du 11/08/1944 au 18/08/1944

Louis Auguste Prevel

Gardien du Jardin Alpin au col du Lautaret, il a &été pris en otage par les Allemands.

Tué le 18 août 1944 dans le tunnel du Chambon sur RN 1091 à Villar-d'Arêne (05).

Sur le mur de la chapelle, au col du Lautaret - "A la mémoire des otages pris le 11/08/1944 par les allemands et tués dans le tunnel du Chambon"
Le 11/08/1944, les nazis venant de Briançon 05 voulant rejoindre l'Isère, et sachant les tunnels minés, ont pris en otage des personnes présentes au Col du Lautaret , les ont torturé et fusillées (relevé 10133) Puis ils ont pris en otage à Villar-d'Arène ceux qui se trouvaient sur leur passage, plusieurs ont été tués dans le tunnel du Chambon (commune de Mizoën), d'autres très gravement blessés. Les corps ont été remontés à Villar-d'Arène (relevé 18671) sur ordre des Nazis. La plupart ont été inhumés à Villar d'Arène.

Son nom figure sur la stèle S M02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Villar-d'Arène (05).


Louis Brun

Louis Brun

Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Louis Camille Cretinon

Louis Camille Cretinon

Né le 02 décembre 1893 à Grenoble (Isère). 

Le 22 janvier 1944, est déporté de Compiègne (Oise) à Buchenwald (Allemagne) avec le matricule 77568 (J.O.R.F. n° 024 du 29 janvier 1988 p.1445). 
Le 13 mars 1944, tué à Flossenbürg (Allemagne). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.31). 
Mort pour la France. 

Cité sur le site memorial-genweb.
Fiche déporté.


Louis Chiantorre
État-major / Section hippo
Du 29/07/1944 au 10/10/1944

Louis Chiantorre

10 août 1944 : est affecté avec son mulet auprès du commadant Bastide.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Louis Georges Alexandre Degliespoti

Louis Georges Alexandre Degliespoti

Pseudo : Loulou

Né le 12 janvier 1920 à Versigny (02). 

Le 24 août 1944, tué à Gières (38). 

Mort pour la France. 

Fiche MDH.


Louis Greiner
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 30/07/1944 au 06/08/1944
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 07/08/1944 au 31/08/1944

Louis Greiner

Pseudo : Marceau

Commande une S.E.S. du 15-9 (LP p.120).

Le 30 juillet 1944, sa section passe en réserve de secteur. 
Le 7 août 1944 sa section apparaît comme 2ème section du Groupe Mobile n°3.

Le 13 août 1944, il et avec sa section au lac du Poursollet lors de l'attaque allemande. Ses hommes couvrent tant qu'ils peuvent le départ précipité du reste de la section Porte. Puis ils se replient dans la vallée de la Romanche. Trahis et vendus aux Allemands, ils paieront le prix fort avec plus de 15 d'entre eux, torturés et assassinés par les Allemands de Rioupéroux jusqu'au charnier de Gavet.

 


Louis Jean Bodo
/ Section Perrier
Du 08/07/1944 au 16/07/1944
État-major / Intendance
Du 17/07/1944 au 31/08/1944

Louis Jean Bodo

Pseudo : Narvik

Matricule au maquis : 2480.

Le 8 juillet 1944, a rallié le maquis avec le sergent Boucher.

Le 16 juillet 1944 est muté à l'intendance comme adjoint de Le Moco.

Promu au grade d'aspirant au titre du maquis à compter du 19 septembre 1944.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Louis Landry
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 13/05/1944 au 31/08/1944

Louis Landry

Matricule au maquis : 2631.

Le 13 mai 1944, il rejoint avec les premiers la section Pelletier.


A reçu une citation.

Orthographié Landre dans LP.

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Louis Merlin
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 17/08/1944

Louis Merlin

Né le 02 mars 1914 à Saint Victor de Cessien (38). 

Tué le 17 août 1944 à Rioupéroux (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Cité sur le site memorial-genweb.


Louis Pierre Emile Veyrat
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

Louis Pierre Emile Veyrat

Né le 09 septembre 1923 à Bourg (Isère). 

Tué le 17 août 1944 à Rioupéroux (38). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet (38). 


Mort pour la France.

Son nom figure sur les stèles S L14 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Bourg d'Oisans (38).


Louis Racca
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Louis Racca

Matricule au maquis : 2614.


Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.


Louis Richerot
Armée secrète en Isère / Groupe franc de Grenoble
Du 01/01/1944 au 31/07/1944

Louis Richerot

Pseudo : Tencin

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des 4 groupes francs de Grenoble. 

Membre du Comité de Libération Nationale (C.D.L.N.).

Président-directeur général du Dauphiné libéré après guerre (BDG p.15).

 


Louis Roufeli

Louis Roufeli

Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes au palais de justice.


Louise Ollivier
État-major / Intendance
Du 01/01/1944 au 16/08/1944

Louise Ollivier

Épouse de Roger Ollivier. 

Le 16 août 1944, fusillée et brûlée aux Granges à Allemont (Isère).


on nom figure sur la stèle S A01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.


Lucien Carrier

Lucien Carrier


Lucien Célestin Blanc-Fatin

Lucien Célestin Blanc-Fatin

Né le 08 octobre 1891 à Grenoble (Isère).

Tué en 1944 à Buchenwald (Allemagne).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Chambéry (Savoie).


Lucien Hernandez

Lucien Hernandez

Né le 31 octobre 1925 à La Motte d'Aveillans (Isère). 

Le 17 août 1944, torturé et tué à Rioupéroux (Isère). 

Mort pour la France. 


Croix de guerre 1939-1945.

Son nom figure sur la stèle S R02 et le monument M S01 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Inscrit sur M S01 comme Albert Cervi, Henri Buguet, Ernest Orlarey, Gaston Fernand Arnoux, Joseph Contratto, Francis Ferruccio Bignotti et Gilbert Ghelfi.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

 


Lucien Pellerin
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Lucien Pellerin

Membre de la section Merlin.


Luong Viet Matricule : 15127

Pseudo : Matricule : 15127

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


 
M Souche
Les contacts au Rivier d'Allemont /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

M Souche

Chef de l'Armée secrète du Rivier d'Allemont. 
Fait reconnaître les chambres d'explosion sous la route aux Roches Bleues (LP p.65). 
Trouve la première infirmerie dès l'arrivée de Marianne (LP p.65).


Madame Barbet
Les contacts à Vizille /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Madame Barbet

Pseudo : Henri

Infirmière coloniale au Djebel Druse en Syrie, en 1925. 

Patronne du café du Château à Vizille (38) et boîte aux lettre du capitaine André Lanvin-Lespiau. 


Médaille militaire.

Une plaque élogieuse S V03 (voir notre page sur les lieux de mémoire) orne la façade du café du château.


Madame Chatelle
Les contacts au Rivier d'Allemont

Madame Chatelle

Installation à son domicile au Rivier d'Allemont du lieutenant Normand à partir du 20 juin 1944 (LP p.63).


Madame Duée
Sous-secteur de la Basse Romanche /
Du 01/01/1942 au 30/07/1944

Madame Duée

Epouse de Henri Duée. 


Fin novembre 1943, après la tentative d'arrestation de son mari, elle a été emprisonnée avec sa belle-mère pendant près de 8 jours, avant d'être relâchée.

Logeuse du capitaine Lanvin à Vizille (38).

En effet, elle tenait le café du château à Vizille où le capitaine Lanvin avait une chambre. C'est là que la Gestapo, sur trahison de Dédée, la serveuse italienne du café du château, est arrivée 10 minutes trop tard pour l'arrêter le 8 juiin 1944.


Orthographiée madame Duc dans LP.


Madame Lacabe
Groupe mobile n° 3 /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Madame Lacabe

Institutrice de La Morte, elle est l'épouse de Laffitte, chef de section au GM1.
Responsable d'un dépôt d'armes, de vivres, de matériel de couchage. 
Rejoint le groupe mobile n° 3 du Maquis.

A été arrêtée par la Gestapo pour être déportée. Elle a réussi à s'évader pendant une attaque du maquis.


Citée dans le récit de Lacabe sur sa période de Résistance.


Madame Rosa
Les contacts à Grenoble /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Madame Rosa

Pseudo : Rosa

Épouse de Roc. 
Concierge du greffe du tribunal habitant sur les quais de l'Isère à Grenoble. 

A caché dans son appartement les armes volées par le Maquis le 13 juin 1944.


Madame Souche
Les contacts au Rivier d'Allemont /
Du 20/06/1944 au 31/08/1944

Madame Souche

Installation à son domicile au Rivier d'Allemont du PC du capitaine André Lanvin-Lespiau à partir du 20 juin 1944 (LP p.63).


Madame Souche
Les contacts au Rivier d'Allemont

Madame Souche

Installation à son domicile au Rivier d'Allemont du PC du capitaine André Lanvin-Lespiau à partir du 20 juin 1944 (LP p.63).


Mademoiselle Éliane Mathieu
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mademoiselle Éliane Mathieu

Fille du boulanger de Rioupéroux. 
Marraine de la section Pelletier (LP p 32).

Le 6 juin 1944, elle envoie à Pelletier le fanion de la section. 

Le 14 juillet 1944, elle a transmis à la section Pelletier de quoi fêter dignement la fête nationale.


Orthographié Éliane Mathias dans LP.

Citée dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Marc Albert Sorrel
État-major / Intendance
Du 01/01/1944 au 12/09/1944
93ème Régiment d'artillerie de montagne /
Du 13/09/1944 au 16/03/1945

Marc Albert Sorrel

Né le 03 mars 1911 à Grenoble (Isère). 

Etait marié et habitait 2 rue de Bresson.

Le 16 mars 1945 est tué à Modane (Savoie). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Marc Sorrel
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 31/07/1944

Marc Sorrel

Pseudo : Cécil

Matricule au maquis : 2389.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une section A d'Echirolles (Picard-Pictet).


Marcel
État-major /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Marcel

Pseudo : Jules

Le 10 juillet 1944, il devient chef du 4ème bureau à l'état-major du maquis.


Marcel Balme
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Groupe de mitrailleuses
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Marcel Balme

Matricule au maquis : 2457.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef  d'une des trois sections A de La Viscose.

Le 14 juin 1944, il prend le commandement de la compagnie de mitrailleuses. Le lendemain, il y deviendra adjoint du lieutenant Benjamine. 

Le 21 juin 1944, il en reprend le commandement, le lieutenant Benjamine étant muté au Secteur 5. 

Le 6 juillet 1944, il participe à l'attaque du château d'Uriage.

Le 30 juillet 1944, le groupe (ou section) de mitrailleuses dont il est le chef est intégré dans le Groupe Mobile n°2.

Le 16 août 1944 il est affecté au GM2 comme chef du groupe de mitrailleuses mais ne rejoint pas.

Le 18 août 1944 il est remplacé par l'aspirant Moulin.


Orthographié Balma dans LP.

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".


Marcel Baptiste Bourre
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Marcel Baptiste Bourre

Pseudo : Bourrat

La personne à prévenir était M de Roserainue, habitant 11 rue très cloîtres à Grenoble (38).

Chef de groupe au  GM4, il est très ami avec le sergent-chef Seignier.

Le 11 août 1944, il arrive à remettre en état quatre véhicules abandonnés par les FTP à proximité du col d'Ornon.

Le 12 août 1944, il devient l'ntendant du GM4 (LFM p.137).

Le 14 août 1944, il s'est arrangé avec le boulanger de La Villette qui transforme en pains le sac de farine que le GM4 avait récupéré.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

"c’est le sergent-chef Bourre qui prend une balle, non explosive celle-ci heureusement, dans les reins et qui vient s’arrêter à la base de la colonne vertébrale sans l’entamer".

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Marcel Baussand
Groupe mobile n° 4 / Section Delmée
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Marcel Baussand

Pseudo : Beaussant

Chef de groupe à la section Delmée du GM4 (LFM p.151).

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le soir, il quitte la position avec l'adjudant Destrait, trompé par son agent de liaison.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Marcel Besson

Originaire de Champ-sur-Drac.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Marcel Bonin

Marcel Bonin

Mort au maquis.


Marcel Boujard
Civil exécuté par les Allemands /
Du 12/08/1944 au 12/08/1944

Marcel Boujard

Le 12 août 1944, est abatu par les Allemands aux Clots de Séchilienne en marge des combats.


Prénommé Louis dans LP.

Son nom figure sur la stèle S S02 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Inscrit sur le monument aux morts de Séchilienne (38).


Marcel Buttemer
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Marcel Buttemer

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des deux groupes francs de Jarrie.

Membre de la section Merlin.


Marcel Destrait
Groupe mobile n° 4 / Section Delmée
Du 01/01/1944 au 22/08/1944

Marcel Destrait

Pseudo : Delmée

Conscienceux militaire de carrière, mais malade (LFM p.150). 


Matricule au maquis : 2572.

Le 7 août 1944 sa section apparaît comme 2ème section du groupe mobile n°4.
Le 14 août 1944, au combat des Grandes Rousses, fuit le combat (LFM p.151). Trompé par un de ses agents de liaison qui lui rapporta de faux ordres du chef du groupe mobile, l'adjudant Destrait a quitté le combat alors même qu'il devait y être engagé. Si sa bonne foi n'a pas été mise en cause, il lui a été reproché un manque de discernement. Le lieutenant Menton écrira de lui :

"L’adjudant Delmée est un consciencieux militaire de carrière, encore jeune, brave garçon, mais un malade qui depuis longtemps, ne peut suivre un régime très strict, oui un malade qui n’était pas ce jour-là, dans son état normal".

Il a été relevé du commandement de sa section, celui-ci a été transféré à son adjoint, le sergent-chef Armand.
Il se rend deux jours plus tard au PC du maquis, est incarcéré puis condamné.


Orthographié Desmée dans LP.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Marcel François Boujard (à vérifier)
FTP ralliés au maquis de l'Oisans /
Du 01/01/1944 au 30/04/1944

Marcel François Boujard (à vérifier)

Né le 09 juillet 1900 à Féternes (Haute Savoie). 
frère d'Albert arrêté le 20 mai 1943 à Féternes 
N'est ce pas le civil tué aux gorges de Séchilienne?


FTP à la Compagnie 93-01. 
Le 20 février 1944, est arrêté par la milice lors de la rafle. il est envoyé au camp de Saint Sulpice la Pointe. 
Le 29 juillet 1944, est déporté à Buchenwald (Allemagne) de Toulouse (Garonne) avec Albert et Edmond Boujard (de Féternes). Il porte le matricule 69094 (J.O.R.F. n° 270 du 21/11/2009 page.20083).
Le 30 avril 1945 est tué à Mauthausen (Autriche). 


Mort pour la France. 

Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.1369). 

Fiche déportéFiche MDHFiche MGW


Marcel Isnard
Groupe mobile n° 4 / Section Delmée
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Marcel Isnard

Pseudo : Marcel

Avec son groupe,il rejoint la section Delmée du GM4 de Menton. Son groupe était composé d’Uriageois et de Niçois. Le capitaine Menton écrira : 

"Marcel est un calme, froid, décidé et son groupe avec ses Niçois et ses Uriageois, est, je l’ai dit déjà, redoutable d’habileté et d’audace".

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 15 août 1944, son groupe est intégré à la section Armand.

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Orthographié Isnardo dans LP.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Marcel Le Roux
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Marcel Le Roux

Pseudo : Thierry

Membre de la section Merlin.


Marcel Martin
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Marcel Martin

Pseudo : Jacques

Membre de la section Merlin.


Marcel Pierre Walger
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 14/08/1944

Marcel Pierre Walger

Né le 10 avril 1918 à Reppe (Territoire de Belfort). 

Tué le 14 août 1944 à Rioupéroux (38). 


Mort pour la France. 

Repose à la nécropole nationale de La Doua à Villeurbanne (Rang A 17, tombe n°19). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Marcel Platel

Marcel Platel

Pseudo : Chambon

Né le 11 août 1923 à La Tronche (38). 


Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de la section A de Gavet.

Le 11 juillet 1944; il participe à l'attaque du  Fort-du-Mûrier (38). Blessé au genou, il sera arrêté par la Gestapo et interrogé sans lâcher le moindre renseignement (LP p.395).

Le 13 juillet 1944, il est fusillé à Grenoble (38).


Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Gières (38).


Marcel Reynaud
Unités spécialisées / Section Génie
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Marcel Reynaud

Pseudo : sapeur - Attila

Matricule au maquis : 2313.

Le 30 juillet 1944, il devient adjoint de la section Lamy. en charge des destructions d'infrastructures.

Le 10 août 1944, il procède aux destructions de route dans la région de Luitel.

Le 12 août 1944 à quatre heures du matin, il détruit le pont de Bourg d'Oisans. Il est félicité par le capitaine Lanvin le jour même.

Le 12 août 1944, il prend le commandement de la section Génie, Lamy étant bloqué au GM3.

Le 14 août 1944, il se blesse la main droite, écrasée par un madrier alors qu'il préparait des destructions de route. Dans la nuit, il fait jouer les explosions de la route du Villaret et d'Articol (deux brèches de 30m de large) avant de se laisser amener à l'hôpital..

Le 26 août 1944, il prend le commandement  de la section Génie du 1er Groupement colonial FFI, issu du maquis de l'Oisans.

Le 29 août 1944, promu sous-lieutenant, il devient popotier du PC.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Marcel Rigaud

Marcel Rigaud

Né le 06 octobre 1908 à Grenoble (Isère). 

Le 21 juillet 1944, exécuté à Seyssinet (Isère).

Cité sur le site memorial-genweb.


Marcel Victor Boniface

Marcel Victor Boniface

Né le 13 février 1908 à Herbeys (38). 

Fusillé le 30 juillet 1944 à Charnècles (38). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de La Terrasse (38).


Marcel Victor Roure
Groupe mobile n° 1 / Section Métal
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

Marcel Victor Roure

Né le  10 mars 1911 en Isère. Il fut l'époux de Claire Bouillet née le 14 mars 1911 à Grenoble.

Le 19 août 1944, tué à Livet-et-Gavet ou Rioupéroux (Isère). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S L14 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Son nom apparaît avec l'orthographe Rour sur le monument de l'Infernet.


Marcillac
État-major / Section commandement
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Marcillac

Le 3 août 1944, il a été arrêté avec deux de ses agents féminins.

Le 7 août 1944, il est jugé.


Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Marcou
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Marcou

Membre de la section Merlin.


Maréchal des logis Matixe

Pseudo : Jim

Sous-officier à la 13ème Compagnie indochinoise des G.M.I.C.R. de Pont-de-Claix (38).

Le 5 juillet 1944, a rallié le maquis (LP p.81).


Marie Renouard
Identité civile À trouver : affectation

Marie Renouard

Mort au maquis.


Marin-François Ferrier

Marin-François Ferrier

Né le 26 décembre 1909 à La Motte-Saint-Martin (Isère).

Arrêté par la Gestapo le 11 novembre 1943.

Décédé le 15 mai 1945 à Flossenburg (Allemagne).

Mort en déportation.

Cité sur le site memorial-genweb.


Mario Angelini
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Mario Angelini

Pseudo : Armand

Membre de la section Merlin.


Marius Allibe
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Marius Allibe

De Pont-de-Cloix. 


Matricule au maquis : 2699.

Comme son frère Pierre, il est un excellent tireur.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Marius Cret
Armée secrète en Isère /
Du 01/03/1943 au 01/01/1944
Sous-secteur de la Basse Romanche / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Marignan
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Marius Cret

Pseudo : Marignan

Matricule au maquis : 2633.

Chef de l'Armée secrète de Séchilienne. 

En mars 1943, il devient chef de section AS à Séchilienne.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de la section A de Séchilienne.

Chef du groupe franc de Séchilienne. 

Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée dans le groupe mobile n°2.

Le 1er août 1944, dévoile l'affaire de l'aspirant Rouge au capitaine Lanvin.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Marius II
Section A

Marius II

Lieutenant T.F. 

Premier chef d'une section A de Grenoble. 
Intendant du secteur 6 et du Vercors.


Marius Joseph Buisson

Marius Joseph Buisson

Né le 27 octobre 1894 à Échirolles (Isère). 

Le 2 juillet 1944, est déporté de Compiègne (Oise) à Dachau (Allemagne) avec le matricule 77568 (J.O.R.F. n° 255 du 03/11/1987 p.12840).
Le 2 mai 1945 est tué à Neustadt (Allemagne). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.1099). 

Mort pour la France. 

iche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts d'Échirolles (38).

Fiche déporté


Marius Jules Didier-Roudon
Identité civile À trouver : affectation

Marius Jules Didier-Roudon

Né le 8 février 1905 à Saint-Martin-d'Hères (Isère).

Il est arrêté le 23 mars 1944 à Brignoud (38) et déporté le 27 avril 1944 à Auschwitz, puis à Flossenbürg.

Il y meurt le 29 octobre 1944.

Cité sur le site memorial-genweb.


Marius Louis Ferlet
Groupe mobile n° 1 / Section Métal
Du 31/07/1944 au 14/08/1944

Marius Louis Ferlet

Né le 10 août 1903 à Cremieu (Isère). 

Fusillé le 14 août 1944, au lieu-dit la chambre d'eau à Livet-et-Gavet (Isère). 


Mort pour la France. 

Décès constaté le 18 août 1944 à 18h.

Son nom figure sur la stèle S L17 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Marlieu
Groupe mobile n° 3 / Section Marlieu
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Marlieu

Le 7 août 1944 sa section apparaît comme 3ème section du Groupe Mobile n°3.


Martin
Groupe mobile n° 1 / Section Fram
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Martin

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.


Mathias
Les contacts à Rioupéroux /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Mathias

Boulanger à Rioupéroux (LP p 32).


Matte

Matte

Pseudo : Matte

Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes du palais de justice.


Maurice
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Maurice

Membre de la section Pelletier.


Maurice Abram Mojsze Brzezinski (Polonais)

Maurice Abram Mojsze Brzezinski (Polonais)

Né le 22 juin 1926 à Brzeziny (Pologne). 

Tué le 8 août 1944 à Grenoble (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sous l'orthographe Marius Brezenski sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Marius Brezenski sur le monument de l'Infernet.


Maurice Brun
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 13/05/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 14/05/1944 au 31/08/1944

Maurice Brun

Originaire d'Uriage.


Matricule au maquis : 2576.

Le 14 mai 1944, il rejoint avec les premiers la section Pelletier.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet au cours duquel il évacue avec le sergent Copahu le lieutenant Pelletier blessé.


Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Maurice Didier

Originaire de Jarrie.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Maurice Etienne Jean Bois

Maurice Etienne Jean Bois

Né le 25 octobre 1900 à Grenoble (38). 

Employé de mairie.

Fusillé par les Allemands le 12 juillet 1944, à Genas (69).  

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Maurice Geymond

Originaire de Haute Jarrie.


Matricule au maquis : 2506.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Maurice Giraud
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Maurice Giraud

Membre de la section Merlin.


Maurice Jacolin
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Maurice Jacolin

Originaire d'Uriage.


Matricule au maquis : 2750.

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Maurice Mittaine

Maurice Mittaine

Né le 14 juillet 1908 à Serres (Hautes Alpes). 
Brigadier de police de Grenoble. 
Le 27 avril 1944 est déporté de Compiègne (Oise) à Auschwitz Birkenau (Pologne) avec le matricule 186091. 
Le 13 août 1945 meurt à Grenoble (Isère) des suites de la déportation. 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 2 p.506). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Serres (Hautes Alpes).

Fiche déporté.


Maurice Monon
Groupe mobile n° 4 / Section Armand
Du 01/01/1944 au 17/08/1944

Maurice Monon

Né le 30 juin 1925 à La Tronche (Isère) de Marcel et de Madeleine Brucelle.

Avait un frère au maquis.


Le 17 août 1944, il est tué à La Vilette de Vaujany (Isère). 

"son pourvoyeur, Maurice Monon, un brave Vizillois, dont le frère combat à quelques mètres de lui, vient de se raidir, tué net d’une balle en pleine figure".


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle SV03 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Maurice Pras
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Maurice Pras

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.

 


Maurice Volait
Groupe mobile n° 3 / Section commandement
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Maurice Volait

Pseudo : Porte

Chef de section. 

Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes du palais de justice.

Le 30 juillet 1944, devient le premier chef du groupe mobile n° 3. La section dont il est le chef est intégrée dans le groupe mobile n°3.

Le 13 août 1944 il est présent au Poursollet lors de l'attaque allemande.

Le 26 août 1944, la section Porte est affectée au GM2.

Le 31 août 1944, il prend le commandement de la 2ème compagnie du 1er bataillon d'infanterie coloniale issue du GM2 du lieutenant Alexandre, dissous à cette date.


Nom orthographié Volay dans LP.

Cité dans le rapport de lieutenant Alexandre sur les actions du GM2.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Max
Groupe franc d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Groupe franc
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Max

Chef du Groupe Franc d'Uriage (successeur de Marcel). 
Le 30 juillet 1944, la Groupe Franc dont il est le chef est intégré comme Groupe Franc 1 du Groupe Mobile n°4.


Max Roch Robert
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 31/07/1944 au 18/08/1944

Max Roch Robert

Né le 17 décembre 1922 à Arlod (Ain). 

Eclaireur de France à Grenoble (38), il était routier en clan des brûleurs de loups. Il était élève -instituteur

Après l'attaque allemande contre le GM3 au lac du Poursollet le 13 août 1944, Max Robert se retrouvait dans la vallée de la Romanche et s'était caché dans Gavet (38). La coiffeuse du village avait appris à le connaître puisqu'elle lui avait déjà fourni de la nourriture. Alors que Max était sur la petite place duvillage, appuyé sur la fontaine à discuter, une patrouille allemande est rentrée dans la rue principale. A sa vue, Max Robert a décidé de s'enfuir. Surpris, les Allemands l'ont poursuivi et abattu près de la Romanche.

Il fut tué le 18 août 1944 à Livet-et-Gavet (Isère). 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S L04, S L13, S L15 et S L16  (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Maxime Dabourdy

Originaire de Vizille.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Meillac
Unités spécialisées / Service social
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Meillac

Pseudo : Manosque

Aspirant T.F. et premier chef du service social de l'État-major du Secteur 1.


Michel
Michel

Michel

Agent de liaison et interprète russe (LP p.81 et 109).


Michel Basiline (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Michel Basiline (Russe)

Matricule au maquis : 2757.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Michel Leszczak
Sous-secteur de Grenoble / Section A
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 1 / Section Laffitte
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Michel Leszczak

Pseudo : Lejean - Lejan

Matricule au maquis : 2570.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef d'une des trois sections A de La Viscose.

Le 11 juin 1944, sa section est définitvement formée.

Le 22 juin 1944, fait une reconnaissance approfondie du Clos du Mollard.

Le 14 juillet 1944, il est en poste avec la section Pelletier.

Le 20 juillet 1944, il participe avec son groupe à l'attaque du Saut du Moine.

Le 11 août 1944, il participe comme chef de groupe au combat de la Gorge de Séchilienne.


Michel Michnovsky (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Michel Michnovsky (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Michel Ribeaud
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc de Vaulnaveys
Du 01/01/1944 au 31/07/1944

Michel Ribeaud

Matricule au maquis : 2504.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de Vaulnaveys.

Le 31 juillet 1944 a débusqué "la comtesse de Chambord" (LP p.134).


Orthographié Henri Ribes ou Roubaud dans LP.


Michel Valdman
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Michel Valdman

Pseudo : Roux

Le 14 août 1944, il est présent au G.M.4 (LFM p.142).

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le capitaine Menton écrira : 

"Le docteur Roux, ophtalmologiste parisien renommé, comme d’ailleurs tous les médecins FFI du département, fait preuve d’un courage et d’un dévouement extraordinaire pour notre cause".


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Mimi
Mimi

Mimi

Pseudo : Mimi

Conducteur dans l'entreprise de transports de Vizille du lieutenant T.F. Normand.


Mitrophane Novikoff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mitrophane Novikoff (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Mohamed Ben Ali (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mohamed Ben Ali (Marocain)

Né en 1917. 

Célibataire, habitait à Sadi Ben Amer (Maroc).

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Mohamed Ben Larbi (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mohamed Ben Larbi (Marocain)

Né en 1918. 

Célibataire, habitait à Douar Chekh Larbi (Maroc).


Matricule au maquis : 2400.

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Mohamed Ben Lhacem (Marocain)
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Mohamed Ben Lhacem (Marocain)

Né en 1918. 

Célibataire, habitait à Douar Ouled Ghaname (Maroc).

Prisonnier évadé, il rejoint le maquis de l'Oisans.

Il sera démobilisé à sa demande à la fin de la guerre.


Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Moïse Koifman (Roumain)
Groupe mobile n° 3 /
Du 13/08/1944 au 13/08/1944

Moïse Koifman (Roumain)

Né le 17 juillet 1907 à Villette de Leulens (Roumanie). 

Médecin civil présent au Poursollet en même temps que la section Porte.

Le 13 août 1944 est tué lors de l'attaque allemande au lac du Poursollet à Livet et Gavet (Isère). 


Mort pour la France.

Son nom orthographié Kaufmann figure sur la stèle S L04 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit orthographié Koifmann sur le monument aux morts deValbonnais (38).


Monon
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Monon

Frère de Maurice du GM4, tué le 17 août 1944 au combat de la Villette.

Le 14 août 1944, il participe au combat des Grandes Rousses.

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Monte

Monte

Pseudo : Monte

Adjoint de Pomme (LP p.106).


Mousse
Les contacts à Venosc
Les contacts à Venosc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Mousse

Pseudo : Mousse

Monsieur Mousse est le directeur des chantiers de la chute de Vénon de la S.H.E.S. à Venosc (LP p.119).


Moustache
Les contacts à Rioupéroux /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Moustache

Commerçant de viande à Rioupéroux (LP p 32).


 
Nai Hamb Matricule : 16638
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nai Hamb Matricule : 16638

Pseudo : Matricule : 16638

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nai Lang Matricule : 10 452
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nai Lang Matricule : 10 452

Pseudo : Matricule : 10 452

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Ngo Lieu Matricule : 22033
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Ngo Lieu Matricule : 22033

Pseudo : Matricule : 22033

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Ngo No Matricule : 26324
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Ngo No Matricule : 26324

Pseudo : Matricule : 26324

Affecté 3ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Ngo Tung Matricule : 22062

Pseudo : Matricule : 22062

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Can Matricule : 22030

Pseudo : Matricule : 22030

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Dai Matricule : 17799

Pseudo : Matricule : 17799

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Dan Matricule : 30078

Pseudo : Matricule : 30078

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Day Matricule : 18736

Pseudo : Matricule : 18736

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Duong Matricule : 13673

Pseudo : Matricule : 13673

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen E Matricule : 1474
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen E Matricule : 1474

Pseudo : Matricule : 1474


Nguyen Han Matricule : 6497

Pseudo : Matricule : 6497

Né le 03 décembre 1914 à Haïphong (Tonkin). 
Cadre au détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. 

Le 4 juillet 1944, rejoint le Maquis avec le détachement. 
Le 22 août 1944, est tué à Rioupéroux (Isère).  Son corps est retrouvé dans la Romanche.


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Orthographié dans LP : Ba Han N'Guyen

Inscrit (Nguyen Ba Han) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Nguyen Hao Matricule : 25080

Pseudo : Matricule : 25080

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Ihlam Matricule : 9245

Pseudo : Matricule : 9245

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Ky Matricule : 26102

Pseudo : Matricule : 26102

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Lam Matricule : 10741
/
Du 01/08/1944 au 22/08/1944

Nguyen Lam Matricule : 10741

Pseudo : Matricule : 10741

Né en 1905 à Luang Ham (Tonkin). 

Le 22 août 1944, tué au Séchilienne (Isère). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit (Ngo Lam) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Loc Matricule : 4270
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Loc Matricule : 4270

Pseudo : Matricule : 4270

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Loi Matricule : 15176
/
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Loi Matricule : 15176

Pseudo : Matricule : 15176

Mort pour la France.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Nhi Matricule : 6988

Pseudo : Matricule : 6988

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Nhuong Matricule : 3 299
/
Du 01/08/1944 au 22/08/1944

Nguyen Nhuong Matricule : 3 299

Pseudo : Matricule : 3 299

Né en 1912 à Hadong (Tonkin). 

Tué le 22 août 1944 à Rioupéroux (Isère). 

Orthographie dans LP : Tran Nhuong N'GUYEN

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Nguyen Nong Matricule : 15187

Pseudo : Matricule : 15187

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Ny Matricule : 15619
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Ny Matricule : 15619

Pseudo : Matricule : 15619

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Oli Matricule : 9128
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Oli Matricule : 9128

Pseudo : Matricule : 9128

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Oung Matricule : 7910
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Oung Matricule : 7910

Pseudo : Matricule : 7910

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Ruyen Matricule : 5270
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Ruyen Matricule : 5270

Pseudo : Matricule : 5270

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen San Matricule : 17398

Pseudo : Matricule : 17398

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Thang Matricule : 15473
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Nguyen Thang Matricule : 15473

Pseudo : Matricule : 15473

Infirmier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Thanh Matricule : 13504

Pseudo : Matricule : 13504

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Thoai Matricule : 15815

Pseudo : Matricule : 15815

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Ton Matricule : 21896

Pseudo : Matricule : 21896

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Trim Matricule : 27118

Pseudo : Matricule : 27118

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Vac Matricule : 27335

Pseudo : Matricule : 27335

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nguyen Vinb Matricule : 23358

Pseudo : Matricule : 23358

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Nicolas Abramoff (Russe)
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

Nicolas Abramoff (Russe)

Le 19 août 1944, tué à Livet-et-Gavet ou Rioupéroux (Isère). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S L14 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec l'orthographe Abramof sur le monument de l'Infernet.


Nicolas Basiline (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Nicolas Basiline (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Nicolas Imanoff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Nicolas Imanoff (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Nicolas Kalougine (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Nicolas Kalougine (Russe)

Matricule au maquis : 2748.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure (orthographié Kalouguine) dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Noël Julien Fernand Barral

Noël Julien Fernand Barral

Né le 17 avril 1913 à Grenoble (Isère). 

Est tué le 12 juin 1944 à Saint-Georges-de-Commiers (38).

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Son nom apparaît avec le prénom Marcel sur le monument de l'Infernet.


 
Octave Ricot
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Octave Ricot

Membre de la section Merlin.


Odette Semion
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Odette Semion

Pseudo : Biscuit

Matricule au maquis : 2577.

Le 22 août 1944 est présente au combat de Grand-Maison.


Citée dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Citée (Biscuit-Simca) dans les mémoires du capitaine Menton.


Olivier
Groupe franc

Olivier

Membre de Groupe Franc.


Ong The Thanb Matricule : 15028
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Ong The Thanb Matricule : 15028

Pseudo : Matricule : 15028

Infirmier.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Orelio Pesando
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Orelio Pesando

Membre de la section Merlin.


Oscar Peter
Centre d'instruction du secteur Commandement
Centre d'instruction du Secteur (CIS) /
Du 25/07/1944 au 31/08/1944

Oscar Peter

Pseudo : Galand

 (Mat. : 2407)

Lieutenant T.P. et premier chef d'une section A de Grenoble. 
Le 25 juillet 1944, rejoint le maquis (LP p.120). 
Le 29 juillet 1944, prend le commandement du nouveau centre d'instruction du Secteur (C.I.S.) à Livet (38) (LP p.127).


 
Pascal Acosta
Secteur 6 / Compagnie Bernard
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Pascal Acosta

Né le 05 mai 1926 à Champ sur Drac (Isère) de Célestino Acosta Lopez et de Maria Mendez Navarro. Il était célibataire.

Sa famille habitait Champ sur Drac (Isère).

Tué par balle et mort le 22 août 1944 à l'hôpital mùilitaire de la Tronche (Isère). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Champ sur Drac (Isère).

Son nom apparaît sur le monument de l'Infernet car la compagnie Bernard du secteur 6 s'était placée sous les ordres du capitaine Lanvin au début du mois d'août 1944.


Paul
Groupe franc d'Eybens /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Paul

Chef du Groupe Franc de Eybens.


Paul André Baurens

Cadre au détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. et membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 

Sa famille logeait au 26 rue de Pouy à Rioupéroux (38).

Le 6 juin 1944, il assiste à l'entraînement de la section Pelletier.

Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).

Le 14 juin 1944, il transporte des munitions jusqu'au Poursollet pour l'entraînement de la section Pelletier.

Le 4 juillet 1944, rejoint le maquis avec le détachement. 

Le 9 juillet 1944, est chef de groupe dans la section Perrier.


Son nom est orthographié Bours dans LP.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité (Borens) dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Paul Angelier
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Paul Angelier

Originaire d'Uriage.

 


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Paul Bugnone
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Paul Bugnone

Pseudo : Bubu

Membre de la section Merlin.


Paul Canavesio
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Paul Canavesio

Originaire d'Uriage.


Cité Canavetio dans les mémoires du capitaine Menton.

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Paul Cathiard
Armée secrète en Isère /
Du 01/03/1943 au 01/01/1944
Sous-secteur d'Uriage /
Du 01/01/1944 au 30/07/1944
Groupe mobile n° 4 / Section commandement
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Paul Cathiard

Pseudo : Cathy - Henri - Marcel

En mars 1943, il devient chef de section AS à Uriage.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 en trois sous-secteurs, il devient chef du sous-secteur d'Uriage, d'un groupe franc et d'une section A.

Son P.C. est à Uriage (LP p.135).

Le 30 juillet 1944, il rejoint le GM4 où il est en charge de coordonner l'esemble civil.

Le 26 août 1944, il prend la direction du train auto stationné à l'atelier de chargement de Pont-de-Claix.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Paul Colonel
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Paul Colonel

Matricule au maquis : 2535.

Membre de la section Merlin.


Paul Falentin
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Paul Falentin

Pseudo : Falco

Membre de la section Merlin.


Paul Fischeda
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Paul Fischeda

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Paul François Gariboldy
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc
Du 01/07/1943 au 25/03/1944

Paul François Gariboldy

Pseudo : Paul Vallier

Né le 17 octobre 1919 à Écully (Rhône).


En juillet 1943, il est le chef d'un groupe franc Combat à Grenoble. 

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient le chef d'un des 4 groupes francs de Grenoble.

Le 25 mars 1944, tué à Fontaine (Isère) en protégeant la fuite de son ami Jean Bocq "Jimmy". 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Paul Henri Tixier

Paul Henri Tixier

Né le 12 mai 1905 à Ugine (Savoie). 
Policier.
Le 17 janvier 1944 est déporté de Compiègne (Oise) à Buchenwald (Allemagne) (J.O.R.F. n° 001 du 02 janvier 2001). 
Le 26 octobre 1944 est tué à Mauthausen (Autriche). 
Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. (Tome 1 p.1441). 

Mort pour la France.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de la police nationale de Lyon (69);


Paul Maslentsoff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Paul Maslentsoff (Russe)

Figure (orthographié Malentzoff) dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Paul Rèche
Groupe mobile n° 1 / Section Métal
Du 01/01/1944 au 14/08/1944

Paul Rèche

Fusillé le 14 août 1944, au lieu-dit la chambre d'eau à Livet-et-Gavet (Isère). 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur la stèle S L17 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts d'Echirolles (38).

Un quai porte son nom à Echirolles (38).


Paul Robert

Paul Robert

Mort au maquis.


Paul-Charles Matheron
/ Section Perrier
Du 05/07/1944 au 31/08/1944

Paul-Charles Matheron

Matricule au maquis : 2429.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Paulus
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Paulus

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.


Pedro Martinez-Alonso  (Espagnol)
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 22/08/1944

Pedro Martinez-Alonso (Espagnol)

Né le 17 mai 1905 à Turre (Espagne).

Il venait de l'armée républicaine espagnole.

Le 10 juillet 1944, il participe à côté de Pelletier à l'expédition à Saint-Jean de Maurienne.

A été tué le 22 août 1944 à la Croix du Mottet (Vizille 38) d'une balle explosive au ventre.


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Pelissier
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Pelissier

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Pelizza
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 06/06/1944 au 31/08/1944

Pelizza

Le 6 juin1944, il rejoint la section Pelletier.


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Père Robert Combe

Originaire de Vizille (Château de Paille).


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


Perret
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Perret

Le 22 juillet 1944, il participe à l'opération contre les GMR de Saint-Martin d'Hères.


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Petiot
Unités spécialisées / Section Génie
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Petiot

Sapeur. 

Chef d'une section de pionniers. 

Le 20 juin 1944, reçoit l'ordre de charger les chambres d'explosifs sur la route des Roches Bleues (LP p.65).


Petrelli
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Petrelli

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.


Peysson
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc de Fontaine
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Peysson

Pseudo : Fève

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de Fontaine.


Pham Hoa Matricule : 16712
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Hoa Matricule : 16712

Pseudo : Matricule : 16712

Affecté 2ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Loam Matricule : 26357
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Loam Matricule : 26357

Pseudo : Matricule : 26357

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Luong Matricule : 22051
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Luong Matricule : 22051

Pseudo : Matricule : 22051

Affecté 3ème batterie.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Mao Matricule : 13143

Pseudo : Matricule : 13143

Le 20 août 1944, tué à Rioupéroux (Isère).


Inscrit (Nai Nao) sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Nua Matricule : 13631

Pseudo : Matricule : 13631

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pham Nung Matricule : 17648
État-major /
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Pham Nung Matricule : 17648

Pseudo : Matricule : 17648

Tailleur.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


Pic
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Pic

Pseudo : Pic

Tireur au F.M. du lieutenant T.F. Merlin. 
Le 8 juin 1944, Traquenard à Jarrie (LP p. 38).


Picard
Groupe mobile n° 4 / Section Armand
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Picard

Chef de groupe à la section Armand au G.M.4. (LFM p.140 et 145).

Le 14 août 1944, il participe au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Pierre Allibe
Groupe mobile n° 4 /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Pierre Allibe

De pont-de-Cloix. 

Comme son frère Marius, il est un excellent tireur.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Pierre Avenier
Groupe mobile n° 1 / Section Fram
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Pierre Avenier

Cité dans le compte-rendu des mouvements de la section Fram du 9 au 15 août 1944.


Pierre Baptiste Muzy
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

Pierre Baptiste Muzy

Né le 18 janvier 1919 à Zoza (Corse).

Tué le 19 août 1944, tué aux Clavaux, lieu-dit à Livet-&-Gavet (38).


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L14 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Zoza (Corse).


Pierre Bert
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 06/06/1944 au 31/08/1944

Pierre Bert

Le 6 juin 1944 il arrive à la section Pelletier.


A reçu une citation.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Pierre Couchy

Pierre Couchy

Le 13 Juin 1944, participe au vol d'armes au palais de justice. 


Pierre Fernand Rimey-Meille
/
Du 13/08/1944 au 13/08/1944

Pierre Fernand Rimey-Meille

Né le 19 décembre 1915 à La Tronche (Isère). 

Handicapé, il portait une jambe de bois.

Le 13 août 1944 est tué lors de l'attaque allemande au lac du Poursollet à Livet et Gavet (Isère). 


Mort pour la France. 

Son nom n'apparaît dans aucun document du maquis, sur aucune liste.

Son nom figure sur la stèle S L04, S L07 et S G02  (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Pierre Grisodouboff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Pierre Grisodouboff (Russe)

Matricule au maquis : 2756.

Apparaît comme capitaine de l'armée russe dans le tableau des effectifs du maquis au 1er mai 1944.

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.

Figure (orthographié Grizadouboff) dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.

Cité dans l’ouvrage d’Oleg Ivachkevitch, Mémoire des Russes en Oisans, Grenoble, Éd. de Belledonne, 1997.


Pierre Jean Marie Drogat

Pierre Jean Marie Drogat

Pseudo : Robert

Né le 17 octobre 1924 à La Tronche (38). 

Tué le 22 août 1944 à La Croix du Mottet (38). 

Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Meylan (38).

Son nom apparaît avec l'orthographe Robert Drogat sur le monument de l'Infernet.


Pierre Louis
État-major / Section hippo
Du 29/07/1944 au 10/10/1944

Pierre Louis

Matricule au maquis : 2794.

29 juillet 1944 : adjoint du lieutenant Mure à la section hippo.

Il organise tout la mise sur pied de la section  récupération des animaux, hébergement, etc.

10 octobre 1944 : il est démobilisé avec le grade d'aspirant.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Pierre Maslentsoff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Pierre Maslentsoff (Russe)

Figure dans la liste manuscrite nominative de la section russe.


Pierre Nallet

Pseudo : Nab

Sous-officier de l'infanterie coloniale affectée à la 13ème Compagnie indochinoise de Pont-de-Claix. 


Matricule au maquis : 2318.

Le 5 juillet 1944, il rallie le maquis avec tous les sous-officiers et la moitié de la troupe (LP p.81) et il est désigné dès le 6 pour prendre une section.
Le 7 juillet 1944, il prend le commandement de la section de Vizille. 
Le 30 juillet 1944, la section dont il est le chef est intégrée dans le groupe mobile n°4.

Il était considéré par le lieutenant Menton, comme son adjoint et son remplaçant éventuel.
Le 13 août 1944; il est blessé juste avant le combat des Grandes Rousses (LFM p.137).

"un blessé appelle : Nab !

Couché sur le ventre, il tourne vers nous une figure cendrée, toute tordue. Dans mon bouleversement, je me précipite sur lui, caressant ses mains, ses joues en répétant « Mon pauvre Nab ! Mon pauvre Nab ! ».

Sa chemise et son short sont percés de grands trous rouges. Il me montre sa fesse droite, vite j’enlève la ceinture et déchire les guenilles qui couvrent la blessure. Un tunnel tout déchiqueté où passerait facilement une ancienne pièce de cent sous, travers de part en part la partie charnue".

Lieutenant Menton

Le 13 août 1944, la section Nab passe aux ordres du sous-officier adjoint,le sergent-chef Armand.

Jusqu'au 21 août 1944, il restera avec le GM4 dans les montagnes aux soins de madame Basaldella et de sa fille. Il souffrira terriblement avant de pouvoir être opéré sur le terrain par le docteur Dubout et évacué plus tard..


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le rapport de patrouille du lieutenant Menton des 6 et 7 août 1944 à Pont-de-Claix.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Pierre Olivero
Groupe franc. /
Du 01/01/1944 au 13/05/1945

Pierre Olivero

Pseudo : Oudard

Né le 26 juillet 1920 à San Damiano (Italie). 


Groupe franc.

Le 11 novembre 1943, avec René Dué et Goubet, fit  décorer le monument de la République et le monument aux morts de Vizille avec des gerbes tricolores déposées au nom des MUR et a fait flotter les drapeaux tricolores sur la Grand'place (BDG p.147).
Le 13 août 1945 (14 décembre 1943?) meurt à Vizille (Isère) par suicide. 


Non mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Pierre Perollino
/
Du 12/06/1944 au 17/06/1944

Pierre Perollino

Pseudo : Pierre

Né le 10 octobre 1912 à Chambéry (Savoie). 
Vétéran de la guerre d'Espagne et ancien du Maquis de Maurienne, quasi inexistant. 


Le 12 juin 1944  il rejoint le maquis avec une quinzaine d'hommes armés. 
Le 13 juin 1944 il devient le chef de la section Savoie créée le jour même. 
Le 17 juin 1944, il est tué d'une balle de revolver à l'exercice à Ornon (38). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.


Pierre Ronat
Groupe mobile n° 4 / Groupe franc
Du 31/07/1944 au 31/08/1944

Pierre Ronat

Pseudo : Bolivar

Il est originaire de Vizille,


Matricule au maquis : 2426.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des deux groupes francs de Vizille jusqu'au 27 juin 1944. 

Le 30 juillet 1944, son groupe franc devient le groupe franc du GM1..

Le 10 août 1944, il est intégré dans le GM4 et prendra part à toutes les actions de cette unité.

Le 14 août 1944, il participe depuis Lendercin au combat des Gandes Rousses. 

Le 17 août 1944, il participe au combat de Vaujany. 

Le 20 août 1944, il est en protection de la section Métal.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Chef de groupe franc à Vizille, a su, par son haut esprit patriotique, former une unité d'élite qu'il a menée en maints combats contre l'ennemi.

A dirigé l'attaque contre une patrouille allemande au Pont-du-Champ le 10 aût 1944 où, malgré l'infériorité numérique de son groupe, a infligé des pertes sévères à celle-ci.

A participé avec son unité à tous les combats de la campagne dans l'Oisans, notamment à l'Île-Falcon le 12 et à Vaujany le 17 août. Lors de cette dernière, a fait l'admiration de tous par son cran.

Se repliant pas à pas avec son groupe franc devant les troupes allemandes, leur affligea de lourdes pertes afin de couvrir le décrochage du GM4".

Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Pierre Sicard
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 13/05/1944 au 31/08/1944

Pierre Sicard

Matricule au maquis : 2575.

Le 13 mai 1944, il rejoint avec les premiers la section Pelletier.


A reçu une citation.

Orthographié Sicardo dans LP.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

 


Pierre Weber

Pierre Weber

Mort au maquis.


Pierrot
Groupe franc de Grenoble /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Pierrot

Chef d'un Groupe Franc à Grenoble.


Pomagalski

Pomagalski

Pseudo : Pomme

Le 1er août 1944, il est responsable du terrain de parachutage du col de Poutran (LP p.106).


Porquet
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Porquet

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Presepe Kondratoff (Russe)
Groupe mobile n° 2 / Section russe
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Presepe Kondratoff (Russe)

Figure dans la liste dactylographiée (Bois) du maquis.


Prunier
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Prunier

Pseudo : Pascal

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 38 sections A, il devient chef de la section A de Jarrie.

A trahi en renseignant la commission d'armistice sur le dépôt d'armes caché à la 14ème compagnie à Jarrie. Celle-ci est venue perquisitionner et a arrêté le capitaine Lanvin.

Il sera arrêté et incarcéré à La Bérarde pour intelligence avec l'ennemi. Seule la Libération le sauvera.

Relevé par Cécil à la tête de la section A de Jarrie, celui-ci disparaîtra dans la nature après qu'il fut recherché par le secteur 5 pour une affaire de détournement d'argent (LP p.72).

Il laisse la Résistance à Jarrie dans un piteux état (LP p.72).


 

Quach Sen Matricule : 26954

Pseudo : Matricule : 26954

Aux FFI le 25 septembre 1944.

Inscrit sur la liste des Nord-Africains et Indochinois incorporés au secteur 1.


 
R. Muller
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

R. Muller

Médecin au maquis.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


Rabbin Jean Eichinski-Zundel
État-major /
Du 01/07/1944 au 31/08/1944

Rabbin Jean Eichinski-Zundel

Pseudo : Jean

Grand Rabbin de Grenoble. 


Matricule au maquis : 2709.

Le 1er juillet 1944, il rejoint le maquis. 

Affecté à l'état-major du secteur 1 comme aumônier israélite du maquis.


Ravel
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Ravel

Pseudo : Robespierre

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Raymond
Groupe franc du "général" /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Raymond

Conducteur de camion dans le groupe du "général". 
Le 13 juin 1944, participe au vol d'armes du palais de justice.


Raymond Bank
Armée secrète en Isère / État-major
Du 01/03/1941 au 04/03/1944

Raymond Bank

Pseudo : Féval puis Tinan

Né le 12 août 1895 à Ivry (Seine) de Aaron Hayem Bank et de Camille Worms. Il fut l'époux de Pauline, Émilie Moussard. Il a une fille.

 Ancien combattant de 14-18 blessé quatre fois, il est volontaire et part pour la guerre du Rif (Maroc), Capitaine de réserve, il devient journaliste au "Petit Marocain", puis directeur de "L'Echo Marocain". Rentré en France à Grenoble, il est secrétaire de rédaction à "la Dépêche Dauphinoise".


Engagé volontaire en 1939, il est blessé une 5ème fois. Démobilisé en 1940 et revenu à son métier de journaliste à Grenoble, il est rapidement interdit professionnel par Vichy. Il travaille pour les services de renseignement militaires (SSMF/TR) en s'engageant le 1er mars 1941, dans la Résistance. 

Il est chef du 2ème bureau de l'Armée secrète jusqu'en mars 1942, puis chef de l'État-major de l'armée secrète sous les ordres du commandant Job, et de Reyniès,Vauban.

Le commandant Job témoignera de Raymond Bank :

"a exercé avec autorité, compétence et dévouement les fonctions de chef de l'E.M. de l'A.S., contribuant pour une large part à la mise sur pied d'un solide dispositif de combat".

Le colonel Descour, gouverneur militaire de Lyon, écrira que cet officier, "animé du plus pur esprit de résistance, "a montré "les plus belles qualités d'organisation et de bravoure. Prévenu que l'ennemi était sur sa trace, il a refusé de quitter son poste".

Le 4 mars 1944, il est arrêté et fusillé par les Allemands à Grenoble.


Mort pour la France.

Chevalier de la Légion d'Honneur, croix de guerre 14-18, croix de guerre des TOE, croix de guerre 1939-45 avec étoile de vermeil.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument commémoratif mémorial des Services Spéciaux 39-45 à Ramatuelle (84).


Raymond Coin
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Raymond Coin

Membre de la section Merlin.


Raymond Dupont

Raymond Dupont

Le 11 août 1944, tué à Grenoble (Isère).


Raymond Théréné
Chantiers de Jeunesse 12 /
Du 01/01/1944 au 07/08/1944
Groupe mobile n° 1 /
Du 08/08/1944 au 31/08/1944

Raymond Théréné

Vient des Chantiers de jeunesse.

Matricule au maquis : 2428.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


Raymonde Le Barbu
État-major / Intendance
Du 01/01/1944 au 16/08/1944

Raymonde Le Barbu

Épouse d'André Le Barbu.

Le couple vit un temps 24 rue Pierre Loti à Plouha (22) puis part dans l'Isère. Elle est enceinte et doit accoucher en août 1944.

Le 16 août 1944, ils sont surpris par les troupes allemandes en plein sommeil avec trois autres résistants dans un chalet d'alpage aujourd'hui disparu. Ils sont tous les cinq fusillés puis leurs corps sont brûlés dans ce chalet.aux Granges à Allemont (Isère).


Son nom de jeune fille (Dailliencourt) figure sur la stèle S A01 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.


Régis Froment
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Régis Froment

Originaire d'Uriage.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


René Antoine Thomas

René Antoine Thomas

Né le 17 janvier 1914 au Teil (07) de Joseph Thomas et de Marie-Louise Baud. Il est l'époux de Marguerite Balazs.

Il est domicilié au 129-02 Cité Beauvert à Grenoble (38).

Chef d’équipe à la Viscose. 

Il est tué par les Allemands le 11 août 1944 au Polygône à Grenoble (Isère).

Le 31 août 1944, son corps est exhumé du charnier du Polygone d'Artillerie de Grenoble et a été inhumé le 1 septembre 1944 au cimetière Saint-Roch de Grenoble (38).

Cité sur le site memorial-genweb.


René Béthoin

Originaire de Jarrie.


Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


René Bonnard
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

René Bonnard

Membre de la section Merlin.


René Boucher
Groupe franc Ségal /
Du 01/01/1944 au 14/08/1944

René Boucher

Groupe franc Ségal.


René Boutin
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

René Boutin

Membre de la section Merlin.


René Combe

Matricule au maquis : 2669.

Figure dans la liste du "groupe franc Robert" dressée par Georges Bois-Sapin.


René Cugnet

René Cugnet


René Derel
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

René Derel

Matricule au maquis : 2789.

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des groupes francs de Grenoble. 

Le 19 août 1944, il dirige le procès de l'espionne de Vaujany pour intelligence avec l'ennemi.


Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


René Gabriel Boucher

Sous-officier de l'infanterie coloniale au détachement indochinois de Rioupéroux de la 14ème compagnie des G.M.I.C.R. 

Sa femme était à Alger (Villa Camille, chemin de fontaine bleue).


Le 4 juillet 1944,, il rejoint le maquis avec le détachement. 

Le 9 juillet 1944, est chef de groupe dans la section Perrier.

Le 11 août 1944, il participe aux combats de la Gorge de Séchilienne.

Le 14 août 1944, il est tué par les Allemands au lieu dit l'Adret à Gavet. 


Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Cité sur le site memorial-genweb.

Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.


René Garempon
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

René Garempon

Membre de la section Merlin.


René Grand
État-major /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

René Grand

Pseudo : Erié

Marié et père de famille.

Officier, ancien du 159ème Régiment d’infanterie alpine.

Calme, réfléchi, de sens rassis (LP p.61). Nommé adjoint « Maquis » du capitaine André Lanvin-Lespiau.

Le 22 août 1944, il participe au combat de la Croix du Mottet. Le capitaine Menton le retrouvant le soir même écrira : 

"Notre joie est grande de retrouver celui que nous considérons tous comme le meilleur d’entre nous et comme le camarade le plus affectueux et le plus dévoué".

Il sera le premier commandant du 1er Bataillon d'infanterie coloniale.


Cité dans le JMO du GM1 sur la période du 3 au 17 juillet 1944.

Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.


René Joseph Sutter
Identité civile À trouver : affectation

René Joseph Sutter

Né le 10 septembre 1925 à Colmar (Haut-Rhin). 

Le 19 août 1944, tué à Livet-et-Gavet ou Rioupéroux (Isère). 
Mort pour la France. 

Fiche MDH.


René Lockmann
G.M.2 1ère section
Groupe mobile n° 2 / Section Pelletier
Du 00/11/1942 au 31/08/1944

René Lockmann

Pseudo : Copahu

Sous-officier infirmier de la 13ème Compagnie indochinoise de Pont-de-Claix. 

Désigné pour servir en Allemagne, il se met à disposition du capitaine Lanvin.


Le 14 mai 1944 il fait partie des premiers à rejoindre Pelletier.

Le 19 juillet 1944 il participe à l'action du Saut du Moine à Jarrie.

Le 20 juillet 1944 il est blessé (LP p.112). 
Le 20 juillet 1944, il participe au coup de main au Saut du Moine (LP p.112).

Le 22 août 1944 il évacue Pelletier blessé pendant le combat de la Croix du Mottet et il défile le soir devant la section Pelletier dans les rues de Vizille libérée.


Croix de guerre 1939-1945 avec citation : 

"Sous-officier plein d'allant et de courage. Blessé, à la tête de ses hommes, le 21 juillet 1944 à l'attaque du Saut du Moine. A fait preuve d'initiative lors du combat, contribuant à la capture de 11 prisonniers allemands dont un officier".

Cité dans le rapport de patrouille du lieutenant Menton des 6 et 7 août 1944 à Pont-de-Claix.

Cité dans "Vu d'en bas..." sur la section Pelletier du 11 au 23 août de Lantoigne.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 

Cité dans "Petits faits anecdotiques autour du Saut du Moine le 19 juillet 1944".


René Martin
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

René Martin

Pseudo : Moscow

Membre de la section Merlin.


René Revol

René Revol

Pseudo : Motte

Né le 29 août 1925 à Apprieu (38). 


Le 12 juin 1944, breveté chef de section, il devient l'adjoint du lieutenant Ribeaud. Il est responsable d'équiper un terrain de parachutage au col d'Ornon.

Le 7 août 1944, il devient responsable du poste de contrôle avancé de Séchilienne.


Auteur de "Mes souvenirs".

Orthographié Rival dans LP.


René Rival

René Rival

Matricule au maquis : 2718.

Le 9 juin1944, tué à Voreppe (38). 


Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Rives (38).


Ricardo Carlos Lanzini
Groupe franc /
Du 01/01/1944 au 10/08/1944

Ricardo Carlos Lanzini

Né le 04 novembre 1904 à Arona (Italie). 

Tué le 10 août 1944 à Mônétier-les-Bains (05).

Mort pour la France.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Bourg d'Oisans (38).

Repose à la Nécropole nationale La Doua à Villeurbanne (69) FFI (Rang A 17, tombe 15).

Son nom apparaît avec l'orthographe Richard sur le monument de l'Infernet.

Extrait du cahier "Maquisards et Gestapo" de Richard Duchamblo :

"Le tunnel-galerie des Valois est abordé. Mais devant le tunnel du Rif-blanc, le feu des FFI éclate....Renforcés Allemands et Mongols progressent...Les maquisards. .essaient de faire sauter le tunnel dont l'entrée côté col a été minée.Un homme s'y reprend à trois fois sans réussir. A la troisième tentative, un Mongol, tue l'homme presqu'à bout portant, d'une balle dans la nuque."


Rira
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Rira

Pseudo : Rire

Le 31 juillet 1944, il est adjoint du lieutenant Porte, chef de la 1ère section du groupe mobile n°3.

Le 7 août 1944, il est chef de la section Porte, Le lieutenant Porte ayant pris le commandement du GM3.


Rivail
État-major / Section hippo
Du 29/07/1944 au 10/10/1944

Rivail

Fin août 1944, il est nommé sous-officier d'encadrement à la section hippo.

Le 10 octobre 1944, il prend le commandement de la section en remplacement du lieutenant Mure, promu capitaine et démobilisé.


Cité dans le JMO de la section hippo du 29 juillet au 10 octobre 1944.


Robert
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 01/01/1944

Robert

Pseudo : Robert

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Robert Barbe
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Robert Barbe

Pseudo : Normand

Né le 28 octobre 1913.

Marié et père de deux enfants, il habitait 17 place du château à Vizille (38) où il dirigeait son entreprise de transports.


Matricule au maquis : 2484.

Adjoint P.C. du capitaine Lanvin (LP p. 22).

Le 21 août 1944, il a tenu une place très particulière. Le lieutenant Menton raconte : 

"À midi et demie, le lieutenant Normand reçoit un coup de téléphone du lieutenant Rivière, chef des transmissions et des liaisons du secteur 1 par notre ligne de téléphone à haute tension (qui n’aura jamais été découverte par l’ennemi). Il vient du col de Luz la Croix Haute. Les blindés américains viennent de franchir le col et dévalent à toute vitesse sur Monestier. L’infanterie afflue, plus de deux mille fantassins déjà sont passés. Pour donner plus de poids à cette nouvelle stupéfiante que Normand admet avec peine, un officier américain, arrêté à Luz, s’empare du microphone et avec un accent nasillard typiquement yankee, souhaite bonne chance aux FFI de l’Oisans et annonce son arrivée prochaine.

Aussitôt Normand, pâle et bégayant, plonge du PC dans la rue en clamant cette révélation sensationnelle, personne ne veut y croire naturellement, tout en y croyant de toute son âme !"

Le 22 août 1944, il était présent au combat de la Croix du Mottet.


Cité dans le compte-rendu du lieutenant Menton sur les combats du 22 août à la Croix du Mottet.

Cité dans le document "Les trois actions de la section Pelletier les 11, 21 et 22 août 1944".

Citée dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier".

Cité dans le compte-rendu du 21 août 1944.

Cité dans le journal de marche de la section russe du 7 au 22 août 1944.

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.

Cité dans le journal de marche de Jo à partir du 9 juillet 1944.


Robert Bouvier
Groupe franc de Vizille /
Du 01/01/1944 au 31/07/1944
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Robert Bouvier

Pseudo : Pataf

Membre de la section Merlin.


Robert Clavel
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 01/08/1944 au 31/08/1944

Robert Clavel

Pseudo : Reddy

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef du groupe franc de Séchilienne.

Membre de la section Merlin.


Robert Emile Georges Josserand
Groupe mobile n° 3 / Section Marceau
Du 01/01/1944 au 19/08/1944

Robert Emile Georges Josserand

Né le 21 septembre 1925 à Grenoble (Isère). 

Le 19 août 1944, tué à Livet-et-Gavet (Isère). Son corps a été retrouvé dans le charnier de Livet-et-Gavet. 


Mort pour la France. 

Son nom figure sur les stèles S L14 et S L15 (voir notre page sur les lieux de mémoire). 

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Inscrit sur le monument aux morts de Bourg d'Oisans (38) et de Bouvesse-Quirieu (38).


Robert Favier
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc de Grenoble
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Robert Favier

Pseudo : Matras

Entre janvier et mars 1944, lors de l'organisation du secteur 1 avec 15 groupes francs, il devient chef d'un des 4 groupes francs de Grenoble.


Robert Fernand Meunier
Sous-secteur de Grenoble / Groupe franc de Grenoble
Du 01/01/1943 au 12/07/1944

Robert Fernand Meunier

Né le 09 août 1920 à Vitry le François (Marne). 
Ancien coiffeur à Vitry le François (Marne) au salon Bruckman. 


En 1943, il rejoint un maquis du Dauphiné. Chef de groupe et réfractaire au S.T.O. il mène avec Paul Vallier une lutte sans merci à la Milice et à la Gestapo. 
Le 8 juin 1944, arrêté à Grenoble, il est emprisonné à Montluc. 
Le 12 juillet 1944 est fusillé à Genas (Rhône). 
Le corps fut restitué à la famille. Il repose dans le cimetière communal de Vitry-le-François (Marne). 


Mort pour la France.

Chevalier de la Légion d'honneur.

Fiche sur le site mémoire des hommes.

Cité sur le site memorial-genweb.

Une rue de Vitry-le-François porte son depuis le 12 juillet 2009.


Robert Ferra-Martin
Sous-secteur d'Uriage / Groupe franc d'Uriage
Du 01/01/1944 au 30/07/1944

Robert Ferra-Martin

Originaire d'Uriage.


Agent de renseignements.


Figure dans la liste des "FFI du sous-secteur d'Uriage - Secteur 1 Oisans" dressée par Georges Bois-Sapin.


Robert Ferry
Unités spécialisées / Section Génie
Du 06/07/1944 au 31/08/1944

Robert Ferry

Pseudo : Lamy

Officier de l'Infanterie coloniale. Polytechnicien. 

Premier chef du service du Génie et des Transmissions à l'État-major du Secteur 1. 
Le 8 juin 1944, traquenard à Jarrie (LP p. 38). 
Le 26 juin 1944, embuscade près de Bourg d'Oisans (LP p.70). 
Le 6 juillet 1944, prend le commandement de la section Génie (appelée aussi Section Destructions), ancienne section de pionniers renforcée. 
Le 12 juillet 1944, participe à l'embuscade (LP p. 96). 
Le 30 juillet 1944, sa section devient la section Génie du Secteur 1.


Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Robert Gasparini
Section de réserve /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Robert Gasparini

Membre d'une section de réserve de Rioupéroux. 
Avant le 13 juin 1944 a monté des munitions à la Mure (LP p.47).


Orthographié Gaspard dans LP.

Cité dans "Maquis de l’Oisans : renseignements données par Pierré Pelletier". 


Robert Henri Jean Brandemburger
Groupe mobile n° 3 / Section Porte
Du 30/07/1944 au 31/08/1944
6ème Régiment d'infanterie coloniale /
Du 01/09/1944 au 19/04/1945

Robert Henri Jean Brandemburger

Sa famille habitait rue d'Echirolles à Grenoble (38).

Est souvent indiqué à tort dans les morts du 13 août 1944 au lac de Poursollet.

Il a poursuivi la guerre au sein du 6ème Régiment d'infanterie coloniale.

Le 19 avril 1945, il est mort des suites de ses blessures à Vilstatt (Allemagne).


Mort pour la France.

Cité sur le site memorial-genweb.

Souvent orthographié Brandenburger.


Robert Jourdan
Groupe mobile n° 2 / Section Merlin
Du 30/07/1944 au 31/08/1944

Robert Jourdan

Membre de la section Merlin.


Robert Rulfo
Civil exécuté par les Allemands /
Du 11/08/1944 au 11/08/1944

Robert Rulfo

Fiancé à Telcide Berthet, il est père d'une fille.

Pris en otage par les nazis sur la commune de Villar d'Arène le 11 Août 1944, il est tué le  jour même dans le tunnel miné du Chambon (Isère).

Inhumé à Saint-Roch le 18 octobre 1944 carré 17 tombe 182 puis versé en ossuaire le 25 juillet 2011.

Son nom figure sur le monument S M02 (voir notre page sur les lieux de mémoire).

Cité sur le site memorial-genweb.


Robert Thabaret

Robert Thabaret

Né le 05 mai 1923 à Rives (Isère) 

Le 18 août 1944, tué à Saint-Jean-de-Bournay (Isère). 
Mort pour la France. 

Fiche sur le site mémoire des hommes.


Robert Tissot
État-major /
Du 01/01/1944 au 31/08/1944

Robert Tissot

Pseudo : Tisserand

Chef de l'hôpital FFI du maquis.


Co-auteur de Voix de liberté (Page "ouvrages").

Cité dans les mémoires du capitaine Menton.